La F1 s'interdit tout relâchement face au COVID-19

La F1 a réussi à relancer la compétition en s'astreignant à une discipline sanitaire et collective exemplaire. Elle ne veut surtout pas que cette réussite débouche sur un relâchement alors que trois nouveaux Grands Prix vont avoir lieu au mois d'août.

La F1 s'interdit tout relâchement face au COVID-19

En tenant son pari d'ouvrir la saison 2020 en juillet avec trois Grands Prix consécutifs, dont deux sur le même circuit en Autriche, la Formule 1 a démontré que les protocoles mis en place étaient solides. Les épreuves européennes se déroulent actuellement à huis clos et dans le respect de règles sanitaires draconiennes pour limiter les risques face à la pandémie de COVID-19. Le premier bilan est bon et la discipline se réjouit d'avoir su s'ériger en exemple pour d'autres catégories, tout en prévenant qu'il ne lui est absolument pas permis de céder au moindre relâchement.

Lire aussi :

Le paddock évolue au sein d'une "biosphère" où s'applique le port du masque, la distanciation physique, une politique de tests massive, des restrictions de personnel ou encore le respect de bulles sociales ainsi que le recours à une application de tracking. À ce jour, deux cas positifs au nouveau coronavirus ont été décelés parmi les milliers de tests effectués chaque semaine, et leur incidence ne s'est pas faite sentir grâce au travail d'anticipation en amont.

"En tant que sport et en tant qu'industrie, nous devrions être très fiers de ce que nous avons accompli lors de ces trois premiers Grands Prix", souligne Michael Masi, directeur de course F1 de la FIA. "Si l'on considère le temps que nous avons évidemment eu collectivement, en particulier entre la FIA et la F1, pour développer le plan de retour à la compétition, les méthodes et les protocoles, le soutien de tous dans la pitlane, des journalistes et des séries annexes a été fantastique. Oui, c'était un processus d'apprentissage pour nous tous. Il y a eu des modifications mineures en cours de route, mais dans l'ensemble, nous étions au rendez-vous avec le processus et la structure. Je suis fier de ce que nous avons fait."

Masi le reconnaît volontiers, les deux cas positifs détectés en marge du Grand Prix de Hongrie ont constitué une piqûre de rappel quant au fait que le risque zéro n'existait pas. Dans le même temps, ils ont aussi permis à la F1 de démontrer qu'elle était en mesure de réagir pour qu'une telle situation ne remette pas un week-end en cause, contrairement à ce qui s'était produit lors du Grand Prix d'Australie en mars dernier.

"Il y a certainement un niveau de confiance", estime Masi. "Je pense qu'il ne faut pas être complaisant, c'est probablement le plus important. Le fait d'avoir organisé les trois premiers Grands Prix avec seulement deux cas [positifs], mais en réalité extérieurs au paddock, fait que nous devons tous être conscients du fait que le COVID-19 est très présent autour de nous, et partout dans le monde. Nous ne pouvons donc pas nous planter et arriver à Silverstone en nous croyant invincibles. La seule chose que je peux dire, c'est que ma plus grande crainte est que les gens deviennent complaisants. Nous devons nous en tenir au processus que nous avons développé."

partages
commentaires
Enchaîner les GP : une nécessité en 2020, une hérésie à l'avenir

Article précédent

Enchaîner les GP : une nécessité en 2020, une hérésie à l'avenir

Article suivant

La FIA explique comment Honda a travaillé pendant le confinement

La FIA explique comment Honda a travaillé pendant le confinement
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021