Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

L'inventeur du HANS est décédé

partages
commentaires
L'inventeur du HANS est décédé
Par :
Co-auteur: René Fagnan
6 févr. 2019 à 14:14

L’inventeur du HANS, le Dr Robert Hubbard, est décédé chez lui mardi soir à l'âge de 75 ans. De par sa contribution, il a joué un rôle majeur dans l'évolution de la sécurité en sport automobile.

Le docteur Robert Hubbard a inventé le HANS, ce dispositif de retenue des casques des coureurs automobiles, au début des années 80 avec l’aide de son beau-frère et pilote de la série IMSA, Jim Downing.

Hubbard et Downing ont analysé des centaines et des centaines de rapports d’accidents survenus lors de courses automobiles. Ils se sont rendu compte que la majorité des décès résultaient d’un choc violent qui provoquait une fracture à la base du crâne. Lors d’un impact, la tête et le casque du pilote étaient soumis à de terribles accélérations soudaines qui pouvaient provoquer une telle fracture.

Hubbard, qui avait enseigné la science des matériaux et la biomécanique à l’université du Michigan, a travaillé sur la conception d'un accessoire destiné à retenir le casque et à restreindre tout déplacement excessif qui dépasse l’amplitude de mouvement du cou.

Un premier prototype, le HANS Model 1 (HANS pour Head And Neck Support), fut porté et testé par Downing en IMSA en 1986. D’abord objet de curiosité, le HANS fut pourtant boudé et décrié par la communauté américaine du sport automobile. On trouvait cet objet inutile, lourd, encombrant et inconfortable. Toutefois, Hubbard et Downing ont poursuivi leurs recherches et plusieurs études scientifiques ont clairement démontré les énormes avantages du port du HANS. En 1991, le HANS fut commercialisé.

La mort tragique d’Ayrton Senna et de Roland Ratzenberger en Formule 1 à Imola en 1994 incita le Professeur Sid Watkins à s’intéresser au HANS. Un an plus tard, Gerhard Berger procéda à un essai du HANS en F1. Si le HANS avait été rendu obligatoire en série ChampCar en Amérique, plusieurs pilotes restaient persuadés qu’il s’agissait d’un dispositif totalement inutile.

(Il aura fallu la mort dramatique de Dale Earnhardt Sr lors du Daytona 500 de 2001 pour que la perception des pilotes change. La perte d’un pilote de légende aura servi d’électrochoc.

Aujourd’hui, les principaux organismes qui régissent le sport automobile à travers le monde obligent le port du HANS. La forme du HANS a beaucoup évolué et son confort s’est grandement amélioré. Aucun pilote sérieux ne songerait plus à s’installer au volant de son bolide sans porter cet accessoire.

Il est impossible de dire combien de vies ont été sauvées par le HANS, mais il est incontestable que cette invention aura été aussi importante que celle du casque intégral et du tissu ignifugé dans l’univers de la course automobile.

Un système HANS dans le garage F1 Experiences
Article suivant
Privé d'aide de l'État, le GP des Pays-Bas reste d'actualité

Article précédent

Privé d'aide de l'État, le GP des Pays-Bas reste d'actualité

Article suivant

Honda a "évidemment fait de bons progrès" cet hiver

Honda a "évidemment fait de bons progrès" cet hiver
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IndyCar , NASCAR Cup , WRC , WEC
Auteur Adam Cooper