GP de F1 à Rio : le permis de construire retiré

La nouvelle équipe élue à la tête de la ville de Rio de Janeiro a annulé le permis de construire du futur circuit, prévu pour accueillir la Formule 1.

GP de F1 à Rio : le permis de construire retiré
Charger le lecteur audio

Le projet d'organiser un Grand Prix du Brésil à Rio de Janeiro, qui avait déjà pris du plomb dans l'aile, semble désormais définitivement abandonné. C'est le maire de la ville, Eduardo Paes, très récemment élu, qui a pris la décision de ne pas mener à bien la construction d'un circuit de Formule 1, annoncé en grande pompe et voulu par le président brésilien Jair Bolsonaro depuis de longs mois.

L'idée était d'organiser le Grand Prix du Brésil à Rio de Janeiro et non plus à Interlagos, avec l'appui dans un premier temps de Chase Carey lorsqu'il était président de la F1. Pour ce faire, devait se construire un tout nouveau complexe moderne et ambitieux (photo ci-dessus). Néanmoins, ce projet a rapidement fait l'objet d'une forte contestation locale puisqu'il aurait eu une incidence négative très importante sur la forêt de Camboatá.

Lire aussi :

L'an dernier, le Grand Prix du Brésil a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, tandis que par la suite un accord entre la F1 et de nouveaux promoteurs à São Paulo a été annoncé pour la saison 2021. Cet accord fait d'ailleurs l'objet d'une autre contestation en raison des subventions qui y sont liées, mais il a porté un premier coup difficile au projet de Rio.

Le changement à la tête des autorités locales porte désormais le coup de grâce, alors que Lewis Hamilton avait lui-même fait part de son inquiétude devant l'idée avancée de raser une partie de la forêt pour construire un circuit automobile.

"Rio est en course pour un avenir autour du développement durable", a insisté Eduardo Cavaliere, chargé des questions environnementales à la mairie de Rio. "La forêt de Camboatá ne doit pas être remplacée par le circuit international de Rio. Sous la responsabilité du maire Eduardo Paes, nous avons officiellement retiré le permis de construire."

L'abandon de ce projet ne signifie toutefois pas forcément la disparition de tout projet de Grand Prix à Rio, puisque la ville pourrait se mettre en quête d'un nouvel emplacement géographique pour construire un circuit dans le respect de l'environnement.

partages
commentaires
Fiabilité, budget, Palmer... Maldonado ressasse l'époque Lotus
Article précédent

Fiabilité, budget, Palmer... Maldonado ressasse l'époque Lotus

Article suivant

Mercedes "se trompe" s'il pense pouvoir facilement remplacer Hamilton

Mercedes "se trompe" s'il pense pouvoir facilement remplacer Hamilton