Lowe a été piégé par la mentalité de Williams

partages
commentaires
Lowe a été piégé par la mentalité de Williams
Par :
Co-auteur: Oleg Karpov
9 févr. 2019 à 16:33

Le directeur technique de Williams, Paddy Lowe, a reconnu être "tombé dans le piège" de ne pas accepter l'importance des problèmes et l'étendue des changements nécessaires pour régler les problèmes de l'équipe.

Lowe a rejoint Williams au début de la saison 2017 après avoir été une partie importante de l'équipe technique de Mercedes lors de ses premiers titres mondiaux. Williams a glissé en fond de classement du championnat constructeurs en 2018 après avoir développé une voiture qui possédait des problèmes aérodynamiques fondamentaux.

L'équipe a dû revoir en profondeur ses processus et Lowe a expliqué à Motorsport.com que Williams "a besoin de sortir de cet état d'esprit qui laisse penser qu'il n'y a que deux ou trois choses à réparer et que tout ira bien pour gagner des courses. L'état d'esprit dont nous avons besoin, c'est de nous dire : 'Il est possible de relever n'importe quel défi et tout doit être mieux réussi chaque année', sans quoi on se fait dépasser par des rivaux très forts."

Lire aussi :

"Les 10 équipes de Formule 1 sont à l'aise dans leurs finances, si l'on compare avec l'histoire, elles ont un bon nombre d'employés et des ingénieurs très, très bien formés, dont certains sont parmi les plus talentueux au monde. On ne peut pas rester immobiles dans certains domaines et c'est une mentalité que nous avons besoin d'adopter, et que nous sommes en train d'adopter. Ce n'était pas présent auparavant. Moi-même, je suis tombé dans ce piège avec pourtant un regard neuf dans l'équipe."

Lowe a expliqué que le travail effectué chez Williams durant le début de saison 2018 a été fait pour réaliser d'importants progrès dans ses habitudes de travail. Il insiste sur le fait que cela a apporté des résultats positifs même si "rien n'a transformé notre performance globale". Le passage de l'équipe en revue s'est fait en interne, sans annonce publique de nouvelles recrues ou de plans pour ajuster sa structure technique, avant des départs clés en 2019.

C'est un contraste important face à l'autre ancienne gloire, McLaren, qui a effectué une restructuration médiatisée et des recrutements de profils plus que qualifiés. Lowe poursuit : "Le travail que nous avons à faire est interne, et nous aimerions autant le faire en interne et non le déclarer ou le définir dans les médias."

"Je ne veux pas que mon staff lise en premier dans les médias que nous sommes sur le point d'effectuer une réorganisation de tel ou tel département. Nous aimons être aussi ouverts que possible et être honnêtes, mais certaines choses doivent être faites en interne avant tout."

Article suivant
Grâce au nouveau règlement, Ocon va "se transformer" pour 2020

Article précédent

Grâce au nouveau règlement, Ocon va "se transformer" pour 2020

Article suivant

C'était un 9 février : Red Bull présente sa première F1 victorieuse

C'était un 9 février : Red Bull présente sa première F1 victorieuse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Auteur Scott Mitchell