Bottas : Une autre saison comme 2018 m'aurait coûté mon baquet

Pour Valtteri Bottas, une autre saison comme 2018 au sein de l'écurie Mercedes lui aurait coûté sa place.

Bottas : Une autre saison comme 2018 m'aurait coûté mon baquet

Valtteri Bottas a vécu une saison 2018 compliquée, lors de laquelle il n'a remporté aucune course alors que Lewis Hamilton était sacré au terme d'un duel face à Sebastian Vettel. En 2019, les choses se sont mieux passées, puisque le Finlandais a signé quatre succès et terminé second du championnat pilotes, à distance raisonnable du Britannique mais en réalisant ce qu'il considère comme sa meilleure saison en discipline reine. Il a été reconduit au retour de la trêve, alors qu'il était en concurrence avec Esteban Ocon. 

"Si j'avais eu une saison similaire à 2018, je ne pense pas que l'équipe aurait continué avec moi", a déclaré Bottas pour Motorsport.com. "C'est comme ça que ça marche en Formule 1. C'est également important pour moi et mon bien-être général. Je m'amuse tellement entre les courses désormais, et je suis en quelque sorte retombé amoureux de la discipline, ce que j'avais peut-être un petit peu perdu à partir de la fin d'année dernière. J'apprécie vraiment le pilotage et c'est une saison vraiment importante pour moi."

Lire aussi :

"Maintenant, je peux dire à nouveau avec joie que j'ai de nombreuses années devant moi, et j'espère avec le même développement. Je suis assurément dans un état d'esprit différent par rapport à l'an passé. Je comptais les jours jusqu'à la fin de la saison, où je pourrai avoir un moyen de me reprendre et de repartir de zéro. Le dernier mois de la saison passée, il a paru très, très long."

Les efforts de Bottas pour revenir plus fort en 2019 ainsi que son début de saison marqué par deux victoires en quatre courses ont poussé certains commentateurs et fans à parler de "Bottas 2.0", marquant ce qui était ressenti comme un regain de motivation et de détermination. Pour le Finlandais, qui plaisantait en expliquant qu'il faudrait peut-être une version "2.77" pour venir à bout de Hamilton, la dynamique de la saison écoulée va permettre de préparer au mieux l'année qui vient, même si les GP du Brésil et d'Abu Dhabi n'ont pas été idéaux. 

"C'est plus agréable et plus facile mentalement pour commencer la saison prochaine. Je pense qu'il est important d'avoir de bons résultats, pas seulement lors des dernières courses. Ce n'est pas nécessaire à 100%, car je sais que même après une mauvaise saison, vous pouvez commencer une nouvelle année en force. Mais c'est juste plus agréable, et pour l'équipe aussi, de savoir que je peux performer toute l'année, sur chaque piste de course, et alors ils savent que je suis définitivement sur une pente ascendante pour 2020."

partages
commentaires
Bilan 2019 - Pérez, l'assurance tous risques

Article précédent

Bilan 2019 - Pérez, l'assurance tous risques

Article suivant

Points de pénalité : Vettel et Ricciardo mauvais élèves

Points de pénalité : Vettel et Ricciardo mauvais élèves
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021