Marchionne pourrait quitter Ferrari prématurément

partages
commentaires
Marchionne pourrait quitter Ferrari prématurément
Par : Basile Davoine
21 juil. 2018 à 10:26

Le président de Ferrari – et également PDG du groupe FCA – Sergio Marchionne pourrait quitter ses fonctions plus tôt que prévu.

Piero Lardi Ferrari, vice-président de Ferrari et Sergio Marchionne, PDG de Fiat
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sergio Marchionne, président de Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Maurizio Arrivabene, Team Principal, Ferrari, Sergio Marchionne, directeur exécutif de Fiat Chrysler
Sergio Marchionne, PDG de Fiat

Il est prévu de longue date que Sergio Marchionne renoncera à ses responsabilités d'ici 2019, mais le calendrier précédemment établi pourrait être bousculé et accéléré. Des ennuis de santé pourraient en être l'origine, notamment après une opération de l'épaule qu'a récemment subi l'Italien.

D'après le très sérieux site internet Automotive News Europe, qui s'appuie sur des sources proches du dossier, le conseil d'administration aurait été appelé à se réunir ce samedi pour évoquer la succession de Sergio Marchionne.

Pour reprendre le flambeau à la tête du groupe Fiat Chrysler Automobiles, quatre favoris semblent sortir du lot : Alfredo Altavilla (directeur EMEA du groupe), Richard Palmer (directeur financier), Pietro Gorlier (PDG de Magneti Marelli) et Mike Manley, directeur de la marque Jeep.

Lire aussi:

Alors que Fiat et Ferrari ont refusé de commenter les rumeurs, la suite de Marchionne à la tête de la Scuderia pourrait être incarnée par deux hommes : Louis Carey Camilleri, membre du conseil d'administration de Ferrari et ancien président de Philip Morris, est pressenti pour en devenir directeur général, tandis que John Elkann en deviendrait le président.

Un départ prématuré de Sergio Marchionne ne serait pas anodin pour l'écurie Ferrari, qui a bénéficié de la pression mise par son dirigeant ces dernières années afin de retrouver le plus haut niveau en Formule 1. Marchionne a également été l'instigateur du retour du nom Alfa Romeo dans la catégorie reine, pour le moment en tant que sponsor et partenaire de l'équipe Sauber.

Jusqu'à présent, Marchionne a aussi joué un rôle prépondérant dans les discussions avec Liberty Media, propriétaire de la Formule 1, quant à l'avenir de la catégorie reine à compter de 2021. Il a même plusieurs fois brandi la menace d'un retrait de Ferrari si l'orientation prise ne convenait pas aux conditions du constructeur de Maranello.

Prochain article Formule 1
Sauber va stopper le développement de sa F1 2018

Article précédent

Sauber va stopper le développement de sa F1 2018

Article suivant

EL3 - Leclerc devant Ericsson au terme d'une séance pluvieuse

EL3 - Leclerc devant Ericsson au terme d'une séance pluvieuse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Auto
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités