Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
3 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
10 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
31 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
38 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
52 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
59 jours

Mercedes et le risque de "se retrouver à une demi-seconde" en 2021

partages
commentaires
Mercedes et le risque de "se retrouver à une demi-seconde" en 2021
Par :
11 févr. 2020 à 14:28

Débrancher le programme 2020 au bon moment pour lancer celui de 2021 plein pot sera plus crucial que jamais pour les top teams. Un défi dont on a parfaitement conscience chez Mercedes.

Les écuries de Formule 1 sont entrées dans une période sans doute plus délicate encore que d'habitude concernant la gestion de leurs ressources. D'un côté, elles se doivent de faire face à une saison 2020 au cours de laquelle le développement tiendra à nouveau une place prépondérante pour être performant, de l'autre elles ont à préparer activement l'entrée dans la nouvelle ère réglementaire pour 2021. Les choix faits par les uns et les autres auront des conséquences significatives et le timing sera décisif, avec une donne également compliquée par l'entrée en vigueur du plafonnement budgétaire l'année prochaine.

Lire aussi :

Bien manœuvrer est donc essentiel pour mettre en place le meilleur compromis, sans quoi l'addition pourrait être salée. Chez Mercedes, on estime que placer trop tard un maximum d'efforts sur 2021 aurait des conséquences pouvant s'approcher de la catastrophe et se traduire par une demi-seconde perdue par rapport aux meilleurs l'an prochain.

"Le championnat de cette année est un championnat de deux ans", tranche Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Il n'est pas uniquement question de 2020 avec l'actuelle réglementation. Il y a un changement réglementaire tellement énorme pour 2021 qu'équilibrer les ressources sera déterminant concernant la part d'entre elles que l'on fera passer sur la monoplace 2021. Bien sûr, la courbe d'apprentissage et de développement est bien plus raide au début. Donc si l'on se trompe et que l'on prend des mois de retard, on peut se retrouver une demi-seconde derrière. C'est un défi que nous avons relevé par le passé à travers deux changements de réglementation, et nous aimons ça."

"Pas de manque de motivation"

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes Motorsport, Sir Jim Ratcliffe, président d'Ineos

Jim Ratcliffe, président d'Ineos, aux côtés de Toto Wolff lors d'une conférence de presse.

Après avoir conquis les douze titres mondiaux mis en jeu ces six dernières années chez les pilotes et les constructeurs, l'écurie allemande n'est pas rassasiée alors que se présente de nouveau défi. Toto Wolff l'assure, la motivation à Brackley et Brixworth est au plus haut.

"Chaque année nous essayons de fixer les bons objectifs, qui sont compris par l'ensemble de l'entreprise", précise-t-il. "Je pense que c'est très important de se lever le matin avec un objectif. Et je ne vois pas de manque de motivation ni d'objectifs dans l'entreprise. La douleur de la défaite est beaucoup plus intense et dure beaucoup plus longtemps que la joie de la victoire. C'est en quelque sorte ce qui nous motive fortement. La seule idée de perdre vous fait oublier le souvenir de tout ce qui a été accompli auparavant."

"Le bilan de l'année dernière ne nous procure aucun crédit pour le championnat 2020. Tous les chronos, tous les points retombent à zéro et nous sommes à nouveau devant un défi. Dans un sens, il y a une raison pour laquelle six [titres consécutifs] constituait un record : parce que c'est sacrément difficile. Et nous voulons repousser cela encore plus loin."

Article suivant
AlphaTauri dévoile le nom de sa monoplace

Article précédent

AlphaTauri dévoile le nom de sa monoplace

Article suivant

Live vidéo - Suivez en direct la présentation Ferrari 2020

Live vidéo - Suivez en direct la présentation Ferrari 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine