Symonds reconnaît que l'aéro 2019 a été conçue "à la hâte"

La légère évolution de la réglementation aérodynamique pour la saison 2019 ne s'est pas avérée fructueuse, mais Pat Symonds, directeur technique de la Formule 1, a bon espoir qu'il en soit autrement en 2021.

Symonds reconnaît que l'aéro 2019 a été conçue "à la hâte"

Deux ans après le bouleversement du Règlement Technique en 2017, les règles sur le design des ailerons avant ont été modifiées afin de faciliter les dépassements, mais cela n'a pas été un succès, bien que les courses se soient généralement avérées passionnantes. D'après Symonds, la F1 n'a pas vraiment pris le temps de s'assurer que le concept validé allait porter ses fruits.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui est demandé si les leçons tirées de l'aéro 2019 se sont avérées utiles pour la conception du Règlement Technique 2021, Symonds répond : "Probablement pas autant que ce que j'aurais espéré. Cela a été fait un peu à la hâte. Et vous savez, avec le recul, je ne l'aurais pas fait. L'effet sur la traînée de la voiture est minuscule par rapport à ce que nous avons fait pour 2021."

Pat Symonds on the Autosport Stage

"En fait, nous n'avons jamais utilisé exactement la sorte de configuration envisagée par la réglementation. Nous avions fait beaucoup de recherches jusqu'à ce moment [où la réglementation 2019 a été annoncée], mi-2018, et nous commencions à comprendre des domaines cruciaux, mais nous n'avions pas employé la configuration en question sur la piste. Je pense donc que nous aurions pu un peu mieux nous acquitter de tout cet exercice. Mais je ne vois aucunement cela comme un précédent de ce que nous avons fait pour 2021."

Comme avant chaque changement majeur de réglementation, les écuries vont devoir prendre des décisions cruciales quant à la répartition de leurs ressources financières et humaines entre le développement de leur monoplace 2020 et la conception du bolide 2021, qui ne pourra logiquement pas être une évolution du précédent.

Lire aussi :

"S'il y a une domination à l'avant [en 2020], alors cette écurie dominatrice, quelle qu'elle soit, pourra probablement se permettre de faire la bascule [vers le développement 2021] un peu plus tôt. Mais je pense qu'il ne va pas y avoir de domination à l'avant. Je pense qu'il va y avoir une bonne bataille à l'avant. Et j'espère que cela empêchera les équipes de se détendre et de simplement s'occuper des voitures 2021, tandis que certains teams plus loin dans la hiérarchie pourraient consacrer un peu plus d'efforts à la voiture 2021. Nous devrions donc voir une bonne saison cette année. Et même si généralement, le changement [de réglementation] sépare initialement les voitures avant qu'elles ne se rassemblent, j'espère qu'en 2021, il y aura de belles courses également", conclut Symonds.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Pirelli : Les pneus F1 vont probablement surchauffer en 2020
Article précédent

Pirelli : Les pneus F1 vont probablement surchauffer en 2020

Article suivant

Ils ont mené au moins un Grand Prix dans les années 2010

Ils ont mené au moins un Grand Prix dans les années 2010
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021