Pérez se réjouit de la nouvelle approche concernant les pénalités

partages
commentaires
Pérez se réjouit de la nouvelle approche concernant les pénalités
15 juil. 2014 à 15:40

Depuis deux Grand Prix, la FIA a choisi d’adopter une attitude plus indulgente concernant les contacts et accrochages en piste

Depuis deux Grand Prix, la FIA a choisi d’adopter une attitude plus indulgente concernant les contacts et accrochages en piste. Un choix qui doit permettre de ne plus multiplier les investigations au sujet des divers incidents qui surviennent, notamment en course. Ce changement d’approche s’est déjà traduit de manière claire en Autriche et à Silverstone avec plusieurs faits de course qui sont restés sans suite.

C’est notamment le cas de l’accident qui a mis aux prises Jean-Eric Vergne et Sergio Pérez lors du premier départ en Grande-Bretagne il y a dix jours. « Si c’est la manière dont nous allons aborder la course désormais, c’est probablement le bon chemin », se réjouit d’ailleurs le pilote mexicain dans les colonnes d’Autosport.

« Vergne est venu s’excuser après la course car il a juste pris le virage trop large en se battant avec deux autre voitures. S’ils adoptent cette approche, il faut être constant durant la saison et ne pas pénaliser quelqu’un d’autre si la même chose se reproduit dans le futur. »

Pérez est donc largement favorable à cette indulgence, même s’il reconnait que certaines limites doivent néanmoins être posées et claires. Il revient notamment sur son accrochage avec Felipe Massa au Canada, qui lui avait coûté dix places sur la grille de départ du Grand Prix suivant.

« Nous devons avoir des limites. A mon avis, la pénalité qu’ils m’ont donnée à Montréal était un peu trop exagérée, car nous avions tous les deux notre part de responsabilité pour s’être accrochés. Après ça, ils ont changé la règle donc à l’avenir, si cela arrive ils ne donneront probablement pas une pénalité, ce qui est plus correct et équitable à mon avis. »

« Si un pilote fait une erreur vraiment évidente et ruine la course d’un autre pilote, il doit être pénalisé, mais pas dans des cas aussi difficiles que celui que nous avons connu à Montréal. Nous devons trouver un équilibre. »

Prochain article Formule 1
Palmarès : Les dix derniers vainqueurs en Allemagne

Article précédent

Palmarès : Les dix derniers vainqueurs en Allemagne

Article suivant

Hülkenberg - Le podium est un objectif, pas une obsession

Hülkenberg - Le podium est un objectif, pas une obsession
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa Boutique , Sergio Pérez Boutique , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités