Pirelli ne peut tirer aucun enseignement après Jerez

Pirelli avait annoncé des essais très importants à Jerez cette semaine

Pirelli avait annoncé des essais très importants à Jerez cette semaine. Finalement, cette importance aura été très limitée pour le manufacturier italien, qui n'a pas pu apprendre grand-chose. Les équipes se sont davantage concentrées sur la compréhension des nouvelles monoplaces 2014 et sur la recherche de fiabilité.

Le faible temps passé en piste et le fait de ne pas rechercher la performance n'ont pas permis à Pirelli de tirer des enseignements intéressants pour le moment. Néanmoins, il s'agissait de la première mise en œuvre des gommes 2014 avec des monoplaces répondant à la nouvelle réglementation technique.

Dans l'ensemble, Pirelli estime que les nombreuses variables inconnues et les écarts chronométriques conséquents n'ont pas permis de tirer des conclusions sur les différences entre tous les types de gommes. Bahreïn devrait apporter davantage de réponses dans ce secteur.

"Au cours de ces essais, l’accent n’a jamais été mis sur la recherche de performance, Mais plutôt sur la compréhension et l’assimilation de toutes ces nouvelles règles techniques", rappelle Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. "Il s’agissait surtout de faire rouler ces nouvelles F1 pour la première fois. Les enjeux sont énormes : il y a tant à apprendre sur les nouveaux groupes moto-propulseurs, sur l’aérodynamique… Les équipes n’étaient là que pour une seule raison : faire connaissance et commencer à mieux étudier et comprendre leurs nouvelles autos. Elles passeront à l’étape suivante - la compréhension et l’exploitation de leurs pneumatiques - lors des prochains essais de Bahreïn."

"Elles auront d’ici là eu deux semaines pour corriger le tir, améliorer les choses et, éventuellement, revoir ce qui ne fonctionnait pas à Jerez. Nous serons dans la même situation après Bahreïn où beaucoup plus de kilomètres seront couverts. Nous avons également adopté une attitude très ouverte et flexible qui nous permettra d’adapter nos pneumatiques en fonction des commentaires et remontées d’informations des équipes, si le besoin de les modifier devait apparaître."

Avec des conditions humides mercredi et vendredi, les nouveaux pneus intermédiaires et pluie ont également pu être testés.

"Les règles 2014 stipulent que chaque session doit comporter un jour d’essais sur piste mouillée. Nous l’avons réalisé le mercredi. Mais comme la pluie est également tombée le vendredi, les équipes ont pu tester toute la gamme des pneumatiques pluie/intermédiaire disponibles avant même d’avoir à les utiliser en course."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités