Pirelli soutient le changement de format qualificatif

partages
commentaires
Pirelli soutient le changement de format qualificatif
7 mars 2014 à 14:00

En plusieurs occasions l’an dernier, Pirelli a fait savoir que la marque n’appréciait pas de voir les F1 restent dans les garages en Q3

En plusieurs occasions l’an dernier, Pirelli a fait savoir que la marque n’appréciait pas de voir les F1 restent dans les garages en Q3. Le manufacturier unique s’était alors fait un défenseur assumé d’un changement du format, proposant de fournir un train d’enveloppes de plus pour favoriser le spectacle en piste.

Ce changement a été validé par le Groupe Stratégique lors d’un vote à Bahreïn. Il impliquera donc des changements minimes dans l’organisation et la logistique Pirelli.

« Il vient d’être décidé par le Groupe Stratégique qu’il faudrait un train de pneus supplémentaire en qualifications afin d’éviter de voir ça, des voitures qui restent dans les garages », se félicite Paul Hembery pour ToileF1.

« C’est un changement que Pirelli a toujours soutenu, car nous pensions dès le départ que c’était très frustrant pour les spectateurs de ne pas voir les voitures sortir en qualifications uniquement pour préserver les pneus ; particulièrement en raison du fait que ce n’est pas un problème de produire plus de trains. D’un point de vue logistique, un train de plus par pilote ne change par ailleurs pas vraiment la façon dont nous travaillons. Cela augmente un petit peu les coûts, mais c’est clairement valable s’il y a désormais plus d’action en qualifications ».

Toujours concernant le format des Grand Prix, certains fans craignent que les V6 ne changent la physionomie des courses. Pour Pirelli, néanmoins, le développement de nouvelles gommes n’avait rien d’un downsizing, bien au contraire.

« Avec des autos complètement différentes cette année, les moteurs ont moins de capacité; le poids est très différent, il y a plus de couple : c’était clairement un challenge de développer des pneus adaptés à ces nouvelles voitures », nous explique Hembery.

Les enveloppes testées à Jerez et Bahreïn semblent répondre au cahier des charges, aussi bien d’un point de vue structurel qu’en termes de performances.

« Nous pensons que nous avons atteint cet objectif initial », acquiesce le Britannique. « Nous sommes maintenant impatients d’être aux premières courses de la saison, pour voir comment les pneus se comporteront dans de vraies conditions de course; car pour le moment, personne ne le sait »!

Prochain article Formule 1
Magnussen : Pas tant un désavantage d'être un rookie

Article précédent

Magnussen : Pas tant un désavantage d'être un rookie

Article suivant

Dennis reste évasif sur la situation de Whitmarsh

Dennis reste évasif sur la situation de Whitmarsh

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités