Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020

L'écurie Racing Point ne va plus modifier sa monoplace lors des quatre derniers Grands Prix de la saison 2020 mais garde espoir de récupérer la troisième place du championnat.

Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020

Renault, McLaren et Racing Point sont actuellement au coude-à-coude au classement des constructeurs, avec 135 points à l'actif du Losange contre 134 pour les deux écuries rivales. Il reste quatre Grands Prix pour décider de l'issue de ce duel d'autant plus crucial que des millions d'euros de primes de fin d'année en dépendent.

Avec le gel des châssis effectif depuis le 30 septembre jusqu'à fin 2021, Racing Point va désormais se concentrer sur l'adaptation de son aérodynamique au règlement légèrement modifié pour la saison prochaine. L'appui sera effectivement réduit, notamment au niveau du fond plat afin de limiter les charges pesant sur les pneus.

Lire aussi :

"Nous sommes tournés vers l'an prochain depuis un certain temps désormais", explique Andrew Green, directeur technique. "Des changements aérodynamiques significatifs sont nécessaires pour la voiture de l'an prochain. Nous étudions donc ça depuis un moment. Nous n'avons rien de prévu à ajouter sur cette voiture pour les dernières courses, même si nous aimerions vraiment."

"Je pense encore que nous n'avons pas libéré tout le potentiel de la voiture. Et nous avons plus ou moins montré lors des deux dernières courses que nous étions vraiment très performants le dimanche après-midi, avec une voiture vraiment, vraiment rapide. Je pense que nous allons donc faire le point sur notre situation des dernières courses, voir s'il y a des ajustements à faire, peut-être davantage du côté des qualifications que de la course. Nous restons dans la lutte. C'est serré. Nous sommes en lice. Et ça va être une bonne bataille."

Andrew Green, directeur technique Racing Point parle aux médias

Effectivement, Racing Point a parfois semblé prêter davantage d'attention à la gestion des pneus sur les longs relais qu'à la performance pure en qualifications, si bien qu'aucun de ses pilotes n'était en Q3 à Imola – même si la 11e place de Sergio Pérez lui permettait de choisir ses pneus au départ, un avantage décisif. Peut-on toutefois se permettre de partir si loin quand Renault en particulier est sur une remarquable pente ascendante, deuxième force du plateau en termes de points marqués sur les sept derniers Grands Prix ?

"C'est intense dans ce groupe, nous nous battons avec acharnement, et des erreurs vont être commises", poursuit Green. "Je pense que c'est ce que vous voyez, vous voyez une vraie course dans cette partie de la grille, et nous nous battons pour quelque chose qui n'est vraiment pas négligeable, la troisième place du championnat. Ça se voit dans l'approche des pilotes et des équipes. Tout le monde est à fond. Et c'est beau à voir."

Le Britannique espère en tout cas que Racing Point aura davantage de réussite lors des prochaines courses, Lance Stroll ayant connu de nombreux accidents lors des dernières épreuves en date. "Nous sommes dans la dernière ligne droite. Il y a un point d'écart, trois fois rien. Nous avons mis tout ça derrière nous."

Lire aussi :

"Je pense à vrai dire qu'avec le recul nous avons été malchanceux ces derniers temps, vraiment malchanceux, et nous devrions être loin devant à la troisième place. Mais ce n'est pas le cas, et nous n'allons pas geindre. Nous allons continuer à travailler, nous assurer de faire de notre mieux, et si la chance nous sourit, tant mieux. Mais parfois, il faut provoquer sa propre chance. Je pense qu'il nous faut juste faire le meilleur travail possible lors de ces courses restantes, espérons avoir un peu de chance. C'est ce dont nous avons besoin pour creuser l'écart", conclut-il.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Le directeur de Williams positif au COVID-19

Article précédent

Le directeur de Williams positif au COVID-19

Article suivant

Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021