Lance Stroll a sous-estimé l'impact du COVID-19

Infecté par le COVID-19 à l'automne, Lance Stroll reconnaît avoir sous-estimé l'impact du virus.

À l'automne 2020, Lance Stroll a connu une terrible série de cinq Grands Prix sans marquer le moindre point. Manque de performance et accidents l'avaient handicapé, et il avait dû faire l'impasse sur le Grand Prix de l'Eifel au Nürburgring en raison d'un test positif au COVID-19. À l'époque, la communication de Racing Point à ce sujet était particulièrement floue : si Stroll reconnaissait ne pas être dans son assiette, il assurait que ses symptômes étaient "légers", tandis que juste avant le dépistage positif, le directeur d'équipe Otmar Szafnauer affirmait que son pilote était cloué aux toilettes

Six pilotes de Formule 1 ont déjà été touchés par le coronavirus, certains plus durement que d'autres, et Stroll fait manifestement partie de ceux-là. "Le COVID m'a mis forfait pour le Grand Prix d'Allemagne et m'a probablement pas mal affecté lors des deux Grands Prix suivants", indique le Canadien. "Je n'avais simplement pas d'énergie physiquement, et je n'étais pas dans la meilleure situation mentale qui soit. Je pense avoir sous-estimé l'impact qu'aurait le virus sur moi, et j'étais à la peine physiquement lors de ces courses."

Lire aussi :

"Après cette période difficile, j'ai commencé à retrouver la forme en Turquie", poursuit celui qui a signé la pole position à Istanbul avant de chuter au neuvième rang en course. "Mais nous avons perdu beaucoup de points au Championnat du monde. Il y a donc beaucoup de leçons à tirer de cette expérience." Racing Point a d'ailleurs laissé filer la troisième place du classement général au profit de McLaren pour sept petits points.

"Côté positif, nous avons fini la saison bien plus compétitifs, mais je pense que la concurrence était bien plus relevée vers la fin de l'année. Ce n'était pas comme au début de la saison, où nous étions souvent facilement quatrième et cinquième avec les deux voitures, parfois même encore mieux." Un scénario qui ne s'est toutefois produit que deux fois sur toute l'année : en Espagne (Stroll quatrième, Pérez cinquième) et à Sakhir (Pérez vainqueur, Stroll troisième). "Le jeu – la compétition entre les équipes – a changé, et je pense que le milieu de peloton va être très compétitif à nouveau. Il nous faut travailler dur et faire le job."

Rappelons que Stroll est désormais associé à Sebastian Vettel au sein de l'écurie rebaptisée Aston Martin pour la saison 2021 de Formule 1.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming

Article précédent

Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming

Article suivant

Le circuit du GP d'Arabie saoudite révélé cette semaine

Le circuit du GP d'Arabie saoudite révélé cette semaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lance Stroll
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021