Racing Point : "Nous restons la plus petite équipe de F1"

Malgré l'apport budgétaire non négligeable du consortium qui a racheté l'écurie à l'été 2018, Racing Point demeure convaincu d'être la structure disposant du moins de ressources financières comme humaines en Formule 1.

Racing Point : "Nous restons la plus petite équipe de F1"

L'équipe Force India avait pour marque de fabrique de faire des miracles avec peu de ressources, se hissant même au quatrième rang du championnat des constructeurs en 2016 et en 2017, mais elle avait ensuite frôlé la faillite, placée sous administration avant d'être rachetée par un consortium mené par le milliardaire canadien Lawrence Stroll.

Stroll a logiquement injecté des fonds dans le team rebaptisé Racing Point, dont le budget annuel était auparavant d'une centaine de millions d'euros, mais d'après son directeur Otmar Szafnauer, cela n'a fait que rapprocher l'écurie de ses rivales, sans lui permettre d'atteindre leur niveau.

"Quand Lawrence est arrivé, il nous a donné un plus gros budget – largement plus d'argent", admet Szafnauer. "Mais il faut souligner que même avec un budget bien plus conséquent – disons 30% ou 40% de plus que ce que nous avions – je continue de croire que nous avons le budget le plus faible et le moins d'employés dans la pitlane. Nous restons la plus petite équipe de Formule 1. Peut-être que Haas a moins d'employés car une grande partie de leur travail de design et de production est réalisé par Dallara. Mais si l'on ajoute les personnes équivalentes, j'imagine que nous en avons probablement moins également."

Lire aussi :

"Bien que nous ayons davantage de ressources et puissions faire plus de choses, ce dont nous avons dû nous assurer – et jusqu'à présent, ça va – est de ne pas perdre l'efficacité que nous avions auparavant. Nous continuons de scruter à la loupe chaque livre sterling dépensée ; nous en dépensons simplement davantage."

Otmar Szafnauer, team principal Racing Point et PDG

Racing Point a par ailleurs entrepris de développer les infrastructures sur son site de Silverstone, avec la construction d'une nouvelle usine notamment, mais la concrétisation de ces projets va logiquement prendre du retard en raison de la crise du coronavirus : les écuries sont contraintes par la FIA à fermer leurs quartiers généraux sur une durée de 63 jours afin de réduire les coûts.

"Certains des projets d'expansion qui étaient déjà lancés, pour davantage de capacités de production, sont désormais mis en pause, car personne n'est au travail", indique effectivement Szafnauer. "En admettant que l'on revienne fin mai ou mi-mai, [nous aurons été absents] de la mi-mars à la mi-mai, soit deux mois, et tout sera un peu retardé. Nous poursuivons ce développement, ce sera juste deux mois plus tard."

"Nous espérons encore faire une saison compressée, ce qui signifie par ailleurs que nous serons tous sur le pont pour nous assurer de donner notre meilleur lors de cette saison compressée. Et cela risque de retarder un peu plus les projets en cours, mais ils n'ont pas été annulés, simplement retardés."

Rappelons que l'écurie sera rebaptisée Aston Martin en 2021, Lawrence Stroll ayant investi personnellement dans le constructeur britannique.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Abiteboul redoute l'impact de la reprise sur les petites équipes

Article précédent

Abiteboul redoute l'impact de la reprise sur les petites équipes

Article suivant

La F1 a mis les nouveaux Accords Concorde "en veilleuse"

La F1 a mis les nouveaux Accords Concorde "en veilleuse"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021