Toro Rosso - La réponse aux problèmes "doit venir de chez Renault"

James Key se veut serein au sujet des problèmes identifiés à Barcelone. Selon Toro Rosso, une grande partie des réponses doivent provenir de chez Renault, et le reste suivra.

Toro Rosso n’a pas été l’une des équipes les plus en vue lors de la première semaine de tests de Barcelone. Après une présentation de monoplace ayant suscité beaucoup d’enthousiasme en raison d’un design de philosophie Mercedes globalement apprécié, et la présentation d’une nouvelle livrée marquante, la petite Scuderia est demeurée très discrète en piste.

Du tracé de Catalogne, Toro Rosso n’a en effet avalé que 852 km en quatre jours. Il s’agit du plus faible kilométrage réalisé par une équipe à ce stade de la saison : respectivement 517 km et 512 km de moins que les autres équipes propulsées par le bloc Renault que sont Red Bull et Renault, et un énorme 1741 km de moins que Mercedes.  

Malgré tout, James Key, directeur technique de l’équipe Toro Rosso, assure que les choses ne sont pas aussi terribles qu’elles n'en ont l’air de l’extérieur, même s’il ne nie pas ressentir une certaine frustration à l’idée d’avoir accumulé un retard certain dans le programme de collecte d’informations, notamment liées aux pneumatiques. Il adopte par ailleurs un discours assez proche de celui d'Eric Boullier chez McLaren, adressant un signe en direction de son partenaire moteur. Motorsport.com a collecté les impressions du meneur technique de la petite Scuderia au terme de ces quatre premières journées mitigées.

Quel est le feeling avec l’auto ?

Quand nous avons roulé, ça s’est bien passé. Nous n’avons simplement pas fait autant de roulage que ce que nous l'espérions.

Nous sommes coincés dans le garage pour le moment et c’est un peu frustrant. Nous avons surtout roulé avec le pneu medium et n’avons globalement pas fait de runs de performance. Nous n’avons pas réalisé de "temps" cette semaine et désirons simplement faire rouler l’auto. Tout ce que nous avons vu en termes de chiffres aéro, de caractéristiques de la voiture et ainsi de suite semble être dans la lignée de nos attentes. Donc sur cette base, nous sommes en réalité plus satisfaits que nous n’en donnons l’impression extérieurement.

Vous avez connu une série de problèmes relatifs à Renault cette semaine ; est-ce une coïncidence ou un problème d’installation ?

Je pense que la raison à ces problèmes doit clairement venir de chez Renault. Il y a eu de l’agitation. Je ne pense pas que ce soit une question d’installation, de ce que je peux en dire.

Bien entendu, tout ce qui se passe du côté de l’unité de puissance a été discuté ; mais ça ne semble pas être un cas avec quoi que ce soit de spécifique sur notre auto.

Les pilotes disent pour le moment que l’auto n’est pas géniale avec le pneu medium…

C’est clairement quelque chose que nous devons changer et je pense qu’avec un peu plus de roulage, nous aurions pu trouver quelques ajustements car nous disposons de beaucoup d’outils pour commencer à rééquilibrer la voiture. Nous découvrons les pneus. Je pense qu’il y a clairement beaucoup de travail à faire la semaine prochaine.

Je pense que globalement, la priorité est de faire fonctionner les pneumatiques de la manière dont ils le devraient, plutôt que de juste les avoir sur la voiture !

Il y a des conditions légèrement variables également. Les pneus ont clairement besoin d’être gérés selon les conditions et je pense que c’est simplement une question de temps. Lorsque les conditions ont été bonnes, les pneus ont fonctionné et comme nous l’espérions et ça a été OK.

Y a-t-il une façon de contrer ce qui a été décrit par les pilotes comme du survirage brutal ?

Je pense qu’il y a probablement des caractéristiques avec lesquelles nous allons devoir vivre...et qu’il faudra apprendre tout au long de l’année. Mais je dois dire que n’avons pas expérimenté d’excès de survirage ; donc je pense que ça peut être gommé.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Carlos Sainz Jr. , Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso
Type d'article Interview
Tags fiabilité, moteur, performance