Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours

Ross Brawn veut faire disparaître ailerons de requin et T-wings

partages
commentaires
Ross Brawn veut faire disparaître ailerons de requin et T-wings
Par :
4 mars 2017 à 08:00

Le nouveau responsable de l'aspect sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a expliqué qu'il souhaitait éliminer les possibilités réglementaires de créer des solutions aérodynamiques telles que l'aileron de requin ou le T-wing.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Ross Brawn, manager sportif de la F1
Ross Brawn, manager sportif de la F1
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Sergio Perez, Force India VJM10
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, avec les médias
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
De l'action en piste alors que la lumière baisse

S'exprimant pour le site officiel de la F1, dans une interview vidéo réalisée à Barcelone, Brawn est revenu sur la question du design des monoplaces 2017 et notamment sur ce qui n'a pas été forcément prévu par les acteurs du monde de la discipline au moment de l'édiction de la dernière version du règlement : le retour des ailerons de requin et l'apparition des T-wings.

L'aileron de requin est un prolongement du capot moteur qui permet aux monoplaces de gagner plus de stabilité en virages, après l'abaissement de l'aileron arrière, tandis que le T-wing vise à modifier le flux d'air qui va vers l'arrière de la voiture. Parfois, ces deux solutions sont cumulées, comme l'ont démontré Mercedes, Ferrari, Haas ou Williams.

"Avec les nouvelles voitures et les nouvelles règles, il faut voir quelles sont leurs performances et quel effet cela a", a expliqué l'ancien directeur de Honda, Brawn GP et Mercedes. "En tant que voiture de course, elle paraît plus excitante. Les proportions de la voiture sont meilleures."

"Elles sont bien plus rapides, des performances très impressionnantes. Les pilotes me disent qu’elles sont physiquement difficiles, c’est ce que nous voulions."

"Comme toujours avec de nouvelles règles, il y a quelques petites anicroches. Nous avons les impopulaires ailerons de requin à l’arrière. À terme, je pense que nous devrons régler cela."

"Une partie de l’objectif des nouvelles règles était de produire des voitures plus exaltantes au niveau de l’apparence, donc il ne faut pas altérer cela avec des pièces périphériques qui s’en éloignent. Mais c’est normal avec de nouveaux règlements."

"[Les T-wings] sont la conséquence des nouvelles règles, et n’étaient pas souhaités. Donc les conséquences non-voulues, au fil du temps, il faudra les faire disparaître. Et faire que les choses soient un peu plus pures."

Tout en pointant du doigt ces particularités, il explique également qu'il faudra avoir une analyse plus globale de la situation liée à cette nouvelle réglementation.

"Il faut aussi voir, une fois que la saison aura commencé avec les pneus et les règles que nous avons actuellement, comment les pilotes peuvent se battre les uns contre les autres. C’est un élément important aussi, et c’est un sujet en suspens pour l’instant."

"Du point de vue des voitures, la stabilité [réglementaire] est importante, donc il n’y aura pas de changements majeurs dans ce domaine."

Pas de précipitation sur le DRS

Et justement, en matière de changement, beaucoup d'observateurs et de spectateurs de la Formule 1 souhaitent la disparition du DRS, dispositif permettant de réduire momentanément la traînée dans des portions définies du circuit afin de gagner en vitesse de pointe afin de tenter un rapproché ou un dépassement, quand un pilote est à moins d'une seconde d'un autre.

Mais Brawn prévient qu'il faudra, pour cela, atteindre un point où il ne sera plus nécessaire et cela dépend alors grandement de la façon dont les règlements parviennent à jongler avec la délicate question des dépassements, à une époque où l'importance de l'aérodynamique a plutôt tendance à rendre difficile pour une monoplace d'en suivre une autre.

"Nous devons regarder l’image complète des dépassements en course, et comment les voitures peuvent se suivre et se dépasser entre elles. Je préférerais que cela soit réussi par le biais d’un processus normal, plutôt que par quelque chose comme le DRS."

"Mais le DRS était une solution à un problème que nous avions à l’époque. Je ne pense pas que nous devrions nous précipiter d’en finir avec le DRS, mais ce que j’aimerais voir est une meilleure solution à long terme sur le design des voitures, afin de ne plus en avoir besoin."

Un nouveau processus législatif

Si les aspects sportif et réglementaire sont ses domaines de prédilection, cela n'exclut pas la question procédurale, et notamment la participation de la FOM, par le biais d'un groupe d'experts, à la mise en conformité d'un règlement avec des objectifs fixés. Et c'est précisément sur le plan de la procédure que Brawn espère pouvoir implémenter des changements.

"Le processus par lequel les règles sont décidées [doit changer]. Ce que je voudrais voir à l’avenir, où nous voulons jouer un rôle, est de s’assurer que les objectifs sont très clairement définis. Si l'on s'apprête à faire un changement de règlement, quel est l’objectif ? Et ensuite, c’est de s’assurer que nous trouvons une procédure où ces objectifs peuvent être atteints."

"Au sein de la FOM, nous allons avoir notre propre capacité à juger ces choses. Notre petit groupe spécialisé d’ingénieurs va y participer avec les équipes et aider à garantir que nous atteignons ces objectifs ; que nous ayons un meilleur processus derrière les règlements."

Article suivant
Toro Rosso - La réponse aux problèmes "doit venir de chez Renault"

Article précédent

Toro Rosso - La réponse aux problèmes "doit venir de chez Renault"

Article suivant

Liberty Media - Mieux redistribuer les revenus et contrôler les dépenses

Liberty Media - Mieux redistribuer les revenus et contrôler les dépenses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Ross Brawn
Auteur Charles Bradley