Un ou deux arrêts à Monaco?

Si Nico Rosberg a donné le ton en se portant en tête des deux premières séances d’essais libres du weekend monégasque, nombreuses sont les équipes à ne pas encore avoir dévoilé leurs cartes autour de la prestigieuse table de poker qu’est le Grand...

Si Nico Rosberg a donné le ton en se portant en tête des deux premières séances d’essais libres du weekend monégasque, nombreuses sont les équipes à ne pas encore avoir dévoilé leurs cartes autour de la prestigieuse table de poker qu’est le Grand Prix de Monaco. La main pourrait encore changer au fil du weekend en raison de l’évolution de la piste, qui se gomme progressivement et gagne en adhérence après le passage des F1 et des séries de promotion.

Monaco étant toujours l’un des circuits sur lesquels il y a le plus grand niveau d’évolution de piste au fil du weekend, il est difficile de tirer des conclusions des deux premières séances d’essais libres, bien que cela donne une idée du classement”, insiste Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

Jusqu’à présent, la différence constatée entre les tendres et les supertendres est montée jusqu’à une seconde au tour. Mais nous nous attendons à ce que cet écart baisse progressivement au cours du weekend”, précise le Britannique, qui a également de quoi faire ce weekend dans les coulisses, pour accélérer une prise de décision du plateau concernant la présence de Pirelli en F1 pour les prochaines saisons, ainsi que sur la nature des changements à apporter ou non au Canada sur les pneus 2013.

Davantage de gomme va se déposer en piste, ce qui signifie que les monoplaces glisseront moins, et que les taux d’usure et de dégradation – jamais réellement élevés à Monaco - seront réduits.

Jusqu’à présent, il semblerait que les équipes se dirigent vers deux arrêts en course, mais un seul reste très possible également”, précise Hembery. “Nous aurons une bien meilleure idée après les qualifications de samedi, qui permettront des prévisions et une représentation plus pointues des conditions de piste. Nous avons vu que, comme d’habitude, le trafic jouera un rôle clé pour établir un temps rapide à Monaco, mais le temps de chauffe rapide des supertendres permet aux monoplaces de trouver très rapidement leur vitesse et de maximiser leur rythme sur un tour”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Type d'article Actualités