Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
05 Heures
:
29 Minutes
:
32 Secondes
04 sept.
EL1 dans
27 jours
11 sept.
Prochain événement dans
33 jours
25 sept.
EL1 dans
48 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
61 jours
23 oct.
Prochain événement dans
75 jours
31 oct.
Prochain événement dans
83 jours

Williams cherche "la meilleure issue pour l'équipe"

partages
commentaires
Williams cherche "la meilleure issue pour l'équipe"
Par :
28 juin 2020 à 09:34

Claire Williams insiste : si la vente de l'écurie est envisagée, c'est aussi pour lui permettre de renouer avec un très bon niveau de compétitivité.

Ouvertement en quête d'investisseurs, Williams est ouvert à toutes les hypothèses qui peuvent aller d'une prise d'actionnariat à une vente totale de l'écurie. L'emblématique structure de Grove l'a annoncé il y a quelques semaines, précisant qu'il s'agissait d'une stratégie réfléchie visant à assurer son avenir économique mais aussi sportif. C'est ce que confirme aujourd'hui Claire Williams, évoquant une décision murement réfléchie et motivée par l'envie de retrouver un bon niveau de compétitivité dans les années à venir, et ne plus avoir pour unique but que celui de survivre en Formule 1.

"Nous avons commencé à discuter du besoin d'un nouvel investissement l'an dernier, avant même que le virus ne soit à l'horizon", précise la directrice adjointe de l'équipe à Autocar. "Nous avons décidé que, si nous voulions un jour reprendre du poil de la bête, nous avions besoin de soutien au-delà de ce que nous pouvons recevoir des primes de la F1 ou du sponsoring. Notre volonté première est de trouver la meilleure issue pour l'équipe. Si cela signifie une vente complète, c'est d'accord. Si cela passe par la vente d'une majeure partie, alors qu'il en soit ainsi. Ou si ça veut dire que quelqu'un veut venir travailler à nos côtés, c'est fantastique. Nous pourrions probablement réunir les fonds nécessaires pour continuer, mais c'est ce que nous faisons depuis trop longtemps. Il est temps de changer."

Lire aussi :

Selon Claire Williams, l'écurie fondée par son père Frank a de quoi attirer des investisseurs, dans une situation actuelle "complètement modifiée par les nouvelles règles" décidées au plus haut niveau, avec une accélération dans le sens d'une réduction des coûts. "Nous avons collectivement pris conscience du fait que nous devions faire mieux pour créer une parité en F1 et réduire les coûts", rappelle-t-elle, précisant également que le statut d'équipe indépendante ne serait pas un frein : "Jusqu'à présent, être indépendant n'avait pas beaucoup de sens. Mais nous croyons, et heureusement pour les nouveaux administrateurs, que le fait d'avoir sa propre conception et ingénierie ne devrait pas être un désavantage."

Dernièrement, Williams a annoncé avoir définitivement bouclé la réorganisation de son équipe dirigeante, y compris dans le domaine technique. Le besoin de ressources se fait désormais sentir ailleurs. "L'année dernière, dans le cadre d'une initiative visant à renforcer l'esprit d'équipe, nous avons fait une grosse série de séminaires avec 15-20 personnes pour tout notre personnel, soit plus de 700 personnes", explique Claire Williams. "Presque tous les services ont signalé un besoin de personnel supplémentaire. Cela veut dire environ 50 personnes de plus, et nous les aurions certainement si nous le pouvions."

Voir aussi :

Ferrari : Les arrêts au stand ne seront pas plus lents

Article précédent

Ferrari : Les arrêts au stand ne seront pas plus lents

Article suivant

Renault : Un seul cas de COVID-19 mènerait au forfait

Renault : Un seul cas de COVID-19 mènerait au forfait
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Tags claire williams
Auteur Basile Davoine