La course au titre FE est terminée, selon Buemi

D'après Sébastien Buemi, il est désormais extrêmement improbable que le titre 2019-20 de Formule E échappe à António Félix da Costa.

La course au titre FE est terminée, selon Buemi

La saison 2019-20 se termine par une série de six courses à l'aéroport Tempelhof de Berlin, sur trois tracés différents, et António Félix da Costa a fait forte impression lors des deux premières épreuves. Déjà leader du championnat au moment d'aborder le meeting allemand, le pilote DS Techeetah a signé deux pole positions avec une facilité déconcertante, aisément converties en victoires, avec un meilleur tour en course à la clé.

Lire aussi :

Second pilote de l'Histoire à remporter trois courses de Formule E consécutives, premier à marquer plus de 100 points en l'espace de quatre épreuves, Félix da Costa a désormais 125 unités au compteur, dont 68 d'avance sur ses plus proches rivaux, Lucas di Grassi et Stoffel Vandoorne. Pour Sébastien Buemi, Champion 2015-16, cela signifie que le leader a bien peu de chances d'être rattrapé.

"C'est plus ou moins joué, à vrai dire, car les pilotes ne peuvent pas vraiment finir deuxième ou troisième avec beaucoup de régularité", estime Buemi, qui connaît bien ce championnat imprévisible qu'est la Formule E. "Je pense donc que c'est plus ou moins joué pour [Félix da Costa], même s'il ne marque pas beaucoup de points à partir de maintenant. Il faut juste qu'il continue un peu comme ça, et il a vraiment la situation sous contrôle."

En effet, même si Félix da Costa ne marquait plus le moindre point, personne ne pourrait mathématiquement le rattraper en finissant troisième de chaque course, par exemple. Et vu ses performances récentes, il paraît peu probable que le compteur du Portugais reste bloqué là.

"Mais pour les autres, c'est complètement ouvert", ne manque pas de préciser Buemi, qui est sixième du championnat à… cinq points du dauphin Di Grassi, grâce à sa belle deuxième place signée ce jeudi. Douze pilotes peuvent mathématiquement s'emparer de la seconde position détenue par le Brésilien lors de la prochaine course, y compris le Champion en titre Jean-Éric Vergne, 12e du classement général avec 25 longueurs de retard sur Di Grassi.

Buemi est en tout cas satisfait de sa progression personnelle. Le pilote le plus victorieux de l'Histoire de la FE n'avait pas eu beaucoup de réussite lors de la première course berlinoise, rétrogradant de la quatrième à la septième place en course. En revanche, lors de la seconde épreuve, il était le principal rival de Félix da Costa pour la victoire, malgré des neutralisations par Full Course Yellow qui l'ont handicapé lorsqu'il avait activé le mode attaque.

"Nous avons complètement changé les réglages pour cette course", explique le pilote Nissan e.dams. "Nous n'avons pas suffisamment géré les pneus arrière, ce qui nous a beaucoup coûté hier [mercredi]. Malheureusement, même si notre gestion de l'énergie était bonne hier, nous n'avons pas pu le montrer car les réglages de la voiture n'étaient pas bons. Aujourd'hui [jeudi], nous avons fait un grand pas en avant. Espérons pouvoir continuer ainsi, et je pense que nous pourrons nous battre face aux autres pilotes."

partages
commentaires
António Félix da Costa signe un second succès de rang à Berlin

Article précédent

António Félix da Costa signe un second succès de rang à Berlin

Article suivant

Jean-Éric Vergne signe la pole de la troisième course à Berlin

Jean-Éric Vergne signe la pole de la troisième course à Berlin
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020