La FIA serre la vis sur les arrêts au stand

partages
commentaires
La FIA serre la vis sur les arrêts au stand
Par : Alex Kalinauckas
17 mars 2018 à 13:01

La FIA a serré la vis concernant les changements de monoplace lors des arrêts au stand, des abus ayant été constatés lors des deux dernières manches.

Lors des trois premières saisons de Formule E ainsi que pour les deux premiers meetings de 2017-18, un temps minimal d'arrêt au stand était imposé pour permettre aux pilotes de changer de monoplace en toute sécurité – une manœuvre qui ne sera plus nécessaire la saison prochaine, avec une nouvelle voiture dont la batterie perdurera pendant toute la course.

Alors qu'André Lotterer a malencontreusement accroché la jambe de l'un de ses mécaniciens en sortant du garage à Mexico, la FIA a clarifié le règlement concernant les changements de voiture.

La situation paraît sérieuse : certains pilotes ont confié à nos confrères d'e-racing 365 qu'ils attendaient le tour d'honneur pour attacher correctement le harnais dans leur deuxième monoplace, afin de gagner de précieux dixièmes dans les stands.

"Il est interdit de défaire le harnais de sécurité quand la voiture est en mouvement", a indiqué la FIA aux équipes en vue de l'E-Prix de Punta del Este, qui a lieu ce samedi. "Il est interdit d'enlever le volant quand la voiture est en mouvement. Il est interdit d'attacher toute partie du harnais avant que le pilote soit assis dans sa voiture. L'outil de tension du harnais [situé au niveau des deux lanières sur les épaules du pilote] ne doit être activé que quand le pilote est assis dans sa voiture avec son harnais attaché."

La Fédération a également modifié le code sportif international, afin de permettre aux commissaires d'enquêter sur des incidents survenus lors de la course précédente et d'infliger les sanctions correspondantes.

Les pilotes s'en lassent

Voilà plus de deux mois que le sujet est sur la table, ayant été mentionné à l'aube de l'E-Prix de Marrakech en janvier dernier, et certains commencent à s'en lasser, à l'image de Sam Bird.

"Je trouve que toute cette histoire de temps minimal d'arrêt au stand et de harnais est un peu en train de dégénérer et n'a que trop duré", déclare Bird. "Il y a une solution simple, qui n'est pas mise en œuvre. C'est un peu frustrant, car ce devrait être des technologies innovantes que l'on parle dans ce championnat, et pourtant, tout ce dont nous parlons, ce sont les temps d'arrêt au stand."

Daniel Abt, qui s'est imposé au Mexique après un changement de monoplace éclair chez Audi Sport Abt, renchérit : "J'ai toujours dit, même après notre bon arrêt au stand à Mexico, que j'étais en faveur du temps minimal d'arrêt au stand que nous avions. C'était bien, la sécurité était là. Mais nous devons nous en tenir au règlement, c'est comme ça. Mexico s'est bien passé pour nous et c'est toujours agréable quand les choses tournent ainsi, mais je pense qu'il n'était pas nécessaire que cette règle change pour cette saison."

Avec Stuart Codling et Alex Kalinauckas

Prochain article Formule E
EL1 - Buemi en tête malgré un contact avec le mur

Article précédent

EL1 - Buemi en tête malgré un contact avec le mur

Article suivant

EL2 - Di Grassi riposte avant les qualifs

EL2 - Di Grassi riposte avant les qualifs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Punta del Este
Lieu Streets of Punta del Este
Pilotes Sam Bird , Daniel Abt
Auteur Alex Kalinauckas
Type d'article Actualités