Nicolas Prost – La Formule E, pas un championnat à prendre à la légère

partages
commentaires
Nicolas Prost – La Formule E, pas un championnat à prendre à la légère
1 juil. 2014 à 12:40

ToileF1 est allé à la rencontre de Nicolas Prost, hier, à l’occasion du lancement mondial du championnat Formule E

ToileF1 est allé à la rencontre de Nicolas Prost, hier, à l’occasion du lancement mondial du championnat Formule E. Parmi les pilotes officialisés, le jeune français sera à suivre avec attention au sein de la structure tricolore e.dams -menée par Jean-Paul Driot et Alain Prost-, et rebaptisée e.dams Renault depuis l’arrivée du Losange en tant que sponsor titre. Un projet qui coche toutes les cases pour Nicolas Prost, heureux de faire partie de cette nouvelle aventure ambitieuse.

« C’est sûr que je suis très content de refaire de la monoplace. C’est génial ! », s’enthousiame Prost pour ToileF1. « J’avais déjà fait le Trophée Andros électrique, donc on n’a pas à me prouver que c’est une technologie qui peut fonctionner en sport automobile ».

« C’est vrai que le package est super ; mais ça va être un championnat très compétitif. Il y a bien sûr Renault, mais aussi Mahindra, Venturi, Audi… Ce sont de grosses équipes. Pour nous, c’est l’équipe de Jean-Paul [Driot], il y a Papa qui est venu… Au final ça ajoute presque plus de pression ! Il ne faut pas croire que c’est facile, au contraire ! Et bien sûr, Renault, avec qui je suis lié depuis très longtemps maintenant. Donc c’est un beau challenge, mais il va falloir bosser très, très dur, et ce n’est pas un championnat qu’il va falloir prendre à la légère. Si l’on veut gagner, il va falloir de battre, et se battre très dur ».

Quatre jours de tests sont à venir sur le tracé de Donington, en ce début de mois de juillet. Pour l’heure, seule une rapide prise en main a été possible, par conditions humides. Mais comme de nombreux autres pilotes, Prost confirme que le comportement de cette monoplace 100% électrique est très similaire à celui d’une auto à propulsion classique.

« En gros, pour moi, c’est un peu une F3 à piloter. On retrouve les sensations de la F3. La voiture en elle-même n’a rien de très spécial ; je veux dire par là, de déroutant quand tu es au volant. C’est une voiture normale. Par contre, les pneus, la régénération vont être une des clés du championnat et de la gagne. Même si la voiture en elle-même est une voiture normale, c’est tout ce qu’il y a à-côté qu’il va falloir aborder différemment pour gagner, et c’est ça qui est super intéressant ».



Pour faire la différence dans une série monotype, les teams partent d’un point de départ commun, mais de nombreuses possibilités existent en Formule E pour faire la différence. Le championnat demeure un grand point d’interrogation, mais une chose est sûre, e.dams Renault vient pour gagner.

« Je pense qu’il y a deux aspects », commence Prost au moment de nous expliquer comment faire évoluer la performance. « En formule monotype, il y a toujours des teams qui ont de meilleures voitures, et il est souvent possible de faire de grosses différences sur le set-up. On va courir dans des conditions très spéciales, parce qu’on va débarquer sur des circuits qui sont très sales, qui vont beaucoup évoluer, en ville… Donc il va vraiment falloir travailler sur le set-up de la voiture. Après, l’autre partie concerne la gestion de l’énergie, qui sera absolument primordiale. Et là, aussi bien pour économiser que pour régénérer, il va y avoir un travail très, très important à faire ».



A titre personnel, le retour sur des circuits urbains est un grand défi pour Prost, qui a avant tout une carrière ‘circuit’ derrière lui.

« Je n’ai connu que Pau et Durban, qui sont déjà très différents », admet-il. « Je pense que dans l’esprit, ça va beaucoup plus se rapprocher de Durban, c’est-à-dire un peu à l’Américaine. Je pense que les Américains risquent d’être un peu avantagés au début, mais bon, je pense qu’on va s’y habituer très vite. Personnellement, je suis plutôt content, car je pense que ça va privilégier les meilleurs pilotes ; je suis plutôt content qu’il s’agisse de courses en ville ».

« Honnêtement, ça va être un championnat très relevé, avec de très bons pilotes. Je pense que c’est super car le vainqueur sera vraiment un bon pilote. Il n’y a pas de place pour tout le monde en Formule 1 et je trouve que c’est bien d’avoir un autre championnat qui permette de faire de la monoplace à haut niveau. Je pense qu’il faut s’attendre à une dure bataille ».

Prochain article Formule E
Formule E - Trois nouveaux pilotes confirmés

Article précédent

Formule E - Trois nouveaux pilotes confirmés

Article suivant

Formule E - Vidéo : Des livrées se dévoilent à Londres

Formule E - Vidéo : Des livrées se dévoilent à Londres

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Alain Prost , Nicolas Prost
Type d'article Actualités