Qui peut encore décrocher le titre en Formule E ?

Quatorze pilotes peuvent encore prétendre au titre mondial en Formule E, et le nom du grand gagnant sera dévoilé lors de l'ultime E-Prix de la saison 2020-21, à Berlin.

Qui peut encore décrocher le titre en Formule E ?

La Formule E achève sa saison 2020-21 ce week-end, au cœur de l'ancien aéroport Berlin-Tempelhof. Avec trente points en jeu, correspondant à un meilleur temps dans la phase de groupe des qualifications, une pole position, une victoire et un meilleur tour en course, quatorze pilotes ont encore une chance d'être coiffé de la couronne mondiale.

Lire aussi :

Malgré un zéro pointé lors de la première course de l'E-Prix de Berlin, Nyck de Vries reste accroché à la tête du classement général. Auteur de quatre podiums, dont deux victoires, le Néerlandais compte 95 points, soit trois unités de plus qu'Edoardo Mortara (92), remonté à la deuxième place à la suite de son podium à Berlin. Pour que le Suisse rejoigne son compatriote Sébastien Buemi dans les tablettes de la Formule E, il lui suffit de terminer dans le top 8 en comptant une ou deux places d'avance sur De Vries.

Mais Mortara ne peut pas se permettre de finir derrière Jake Dennis (91 points), qui a triomphé à deux reprises cette saison contrairement au pilote Venturi. Ainsi, en cas d'égalité, le Britannique aurait l'avantage. Mitch Evans (90 points) et Robin Frijns (89 points) sont également en embuscade, et une victoire devant De Vries serait suffisante pour décrocher le titre.

Vainqueur de la première course à Berlin, Lucas di Grassi est passé de la quatorzième à la sixième place (87 points). Le Champion 2016-17 de la discipline compte désormais huit points de retard et peut l'emporter avec une cinquième place si Frijns termine sixième, Evans septième, Dennis ou Mortara huitième et De Vries dixième.

Fait assez particulier en Formule E, les hommes de tête au classement général n'occupent pas les positions les plus avantageuses ! Cela s'explique par le format des qualifications du championnat, divisé en quatre groupes de six pilotes et basé sur les positions du classement général. Ainsi, les pilotes du premier groupe, leaders du classement, sont hautement désavantagés au moment des qualifications car les conditions de piste s'améliorent au fil des passages. Par conséquent, ces pilotes peuvent rarement prétendre à la Super Pole.

Avec cette information importante en tête, parmi les quatorze pilotes encore titrables, seuls ceux du deuxième groupe ont la meilleure carte à jouer : António Félix da Costa (86 points), Sam Bird (81), Jean-Éric Vergne (80), Alexander Lynn (78), Nick Cassidy (76) et René Rast (75). Félix da Costa ne compte que neuf points de retard sur De Vries, ce qui fait de lui l'un des meilleurs clients pour la couronne. Le Portugais peut être titré s'il termine dans le top 5 et que son rival néerlandais ne fait pas mieux que onzième, sans prendre en compte les points donnés en qualifications et pour le meilleur tour en course.

Vergne est le seul représentant français à être encore en lice. Le pilote Techeetah peut ajouter un troisième titre à son palmarès s'il parvient à finir au minimum troisième avec un point de plus (celui du meilleur tour en course par exemple) et que les pilotes devant lui ne font pas mieux que quatrième (Bird), cinquième (Félix da Costa), sixième (Di Grassi), septième (Frijns, Evans), huitième (Dennis), neuvième (Mortara) et onzième (Dennis).

Enfin, avec 66 points, Maximilian Günther peut remporter le titre du haut de sa quatorzième place au classement général. Mais le pilote allemand doit réaliser une journée parfaite (meilleur temps lors de la phase de groupe, pole position, victoire et meilleur tour en course) et espérer une déroute totale chez les sept premiers du classement.

Pos. Pilote Points Saudi Arabia Saudi Arabia Italy Italy Spain Spain Monaco Mexico Mexico United States United States United Kingdom United Kingdom Germany Germany
1 Netherlands Nyck de Vries 95 29/1 3/9 - - 25/1 - - 2/9 - - - 18/2 18/2 - -
2 Switzerland Edoardo Mortara 92 18/2 - - 12/4 - 2/9 - 15/3 25/1 - - 2/9 - 18/2 -
3 United Kingdom Jake Dennis 91 - - - - 4/8 29/1 - 10/5 11/5 - - 25/1 2/9 10/5 -
4 New Zealand Mitch Evans 90 15/3 - 16/3 8/6 - - 15/3 4/8 2/9 - - - 15/3 15/3 -
5 Netherlands Robin Frijns 89 - 22/2 12/4 - 9/6 - 19/2 - - 10/5 4/8 - 13/4 - -
6 Brazil Lucas di Grassi 87 2/9 4/8 - - 6/7 1/10 1/10 25/1 - 15/3 - 8/6 - 25/1 -
7 Portugal António Félix da Costa 86 - 15/3 - 6/7 3 - 28/1 8/6 - - 16/3 4/8 - 6/7 -
8 United Kingdom Sam Bird 81 - 25/1 18/2 - - - 6/7 - - 3/9 29/1 - - - -
9 France Jean-Éric Vergne 80 - - 25/1 - 2/9 6/7 13/4 - 4/8 18/2 - - - 12/6 -
10 United Kingdom Alex Lynn 78 - - 4/8 - 1 16/3 2/9 1/10 8/6 - 2/9 18/3 26/1 - -
11 New Zealand Nick Cassidy 76 - - - 3 12/4 - 4/8 - 18/2 15/4 18/2 - 6/7 - -
12 Germany René Rast 75 13/4 - 8/6 - 10/5 8/6 - 19/2 2/10 1/10 - 11/5 - 3/9 -
13 Germany Pascal Wehrlein 71 10/5 1/10 6/7 15/3 - - - 4 12/4 - 12/4 1/10 10/5 - -
14 Germany Maximilian Günther 66 - - 2/9 10/5 - - 10/5 - 6/7 25/1 1/10 - 8/6 4/8 -
15 Belgium Stoffel Vandoorne 63 4/8 - 3 26/1 15/3 - - 6/7 - - - 6/7 3/15 - -
16 United Kingdom Oliver Rowland 59 8/6 6/7 1/12 - - 12/4 8/6 - 18/3 6/7 - - - - -
17 Germany André Lotterer 46 - - - - - 18/2 - - - 4/8 10/5 13/4 - 1/10 -
18 United Kingdom Alexander Sims 44 6/7 - - 18/2 - - - 12/4 - - 8/6 - - - -
19 Switzerland Nico Müller 30 - 10/5 - 2/9 18/2 - - - - - - - - - -
20 France Norman Nato 29 - - - 1 - 10/5 - - - - 6/7 - - 12/4 -
21 Switzerland Sébastien Buemi 20 - - 10/5 1/10 - - - - - 9/6 - - - - -
22 Brazil Sérgio Sette Câmara 16 - 12/4 - - - - - - - - - - 4/8 - -
23 United Kingdom Oliver Turvey 13 1/10 8/6 - - - 4/8 - - - - - - - - -
24 United Kingdom Tom Blomqvist 5 - - 1/10 4/8 - - - - - - - - - - -
25 Sweden Joel Eriksson 1 - - - - - - - - - - - - 1/10 - -

Et chez les équipes ?

Rien n'est fait au classement des équipes également. Jaguar occupe actuellement la tête mais ne compte que cinq points d'avance sur Techeetah, six sur Virgin et neuf sur Audi. Deuxième avant le coup d'envoi du week-end d'E-Prix, Mercedes a dégringolé jusqu'à la cinquième place et accuse un retard de 13 points sur Jaguar. Mais 48 points sont encore à prendre, ce qui permet à BMW Andretti, cinquième, de rester mathématiquement dans la course. En revanche, Mahindra est désormais out, tout comme Venturi ou encore Porsche.

Pos. Équipes Points Saudi Arabia Saudi Arabia Italy Italy Spain Spain Monaco Mexico Mexico United States United States United Kingdom United Kingdom Germany Germany
1 United Kingdom Jaguar Racing 171 15 25 34 8 - - 21 4 2 3 29 - 15 15 -
2 China DS Techeetah 166 - 15 25 6 5 6 41 8 4 18 16 4 - 18 -
3 United Kingdom Virgin Racing 165 - 22 12 3 21 - 23 - 18 25 22 - 19 - -
4 Germany Audi Sport Team Abt 162 15 4 8 - 16 9 1 44 2 16 - 19 - 28 -
5 Germany Mercedes 158 33 3 3 26 40 - - 8 - - - 24 21 - -
6 United States Andretti Autosport 157 - - 2 10 4 29 10 10 17 25 1 25 10 14 -
7 India Mahindra Racing 122 6 - 4 18 1 16 2 13 8 - 10 18 26 - -
8 Monaco Venturi 121 18 - - 13 - 12 - 15 25 - 6 2 - 30 -
9 Germany Porsche Team 117 10 1 6 15 - 18 - 4 12 4 22 14 10 1 -
10 France DAMS 79 8 6 11 1 - 12 8 - 18 15 - - - - -
11 United States Dragon/Penske Autosport 47 - 22 - 2 18 - - - - - - - 5 - -
12 United Kingdom NIO 333 Formula E Team 18 1 8 1 4 - 4 - - - - - - - - -

partages
commentaires
Lucas di Grassi et Audi s'imposent sur le fil

Article précédent

Lucas di Grassi et Audi s'imposent sur le fil

Article suivant

Vergne frustré par des consignes qui n'avaient "pas lieu d'être"

Vergne frustré par des consignes qui n'avaient "pas lieu d'être"
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020