Résumé de qualifications
Formule E E-Prix de Diriyah I

Vandoorne prend la première pole de la saison

Pour la première course du week-end à Riyad, en Arabie saoudite, Stoffel Vandoorne a été le plus rapide en qualifications. Le pilote Mercedes a devancé Jake Dennis en finale.

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ, EQ Silver Arrow 02

Après une pause bien méritée, les pilotes de Formule E sont de retour. Le championnat de monoplaces électriques donne ce week-end le coup d'envoi de sa huitième saison, la deuxième en tant que Championnat du monde de la FIA. C'est devenu une tradition, l'Arabie saoudite se charge d'accueillir la manche d'ouverture avec deux courses dans les rues de Riyad, la capitale.

Outre les transferts de pilotes et les départs d'Audi et BMW, le plus grand changement cette saison est l'introduction d'un nouveau format de qualifications. Les quatre groupes de six pilotes sont remplacés par deux groupes de onze pilotes disposant d'une puissance maximale de 220 kW. Les huit pilotes les plus rapides (quatre dans chaque groupe) s'affrontent ensuite en quarts de finale, cette fois-ci avec 250 kW, puis en demi-finales pour les quatre survivants. Enfin, la superpole fait place à une finale à deux, le plus rapide prenant la pole position.

Lire aussi :

Groupe A - Vergne piégé par le trafic

Oliver Rowland a été le plus rapide lors des deux séances d'essais libres. Le Britannique, qui évolue désormais chez Mahindra, est intégré au groupe A, tout comme Jean-Éric Vergne. Les onze premiers pilotes en piste ont 12 minutes de roulage devant eux, certains choisissent de signer des tours compétitifs d'entrée tandis que d'autres préfèrent enchaîner les tours de préparation.

À mi-séance, Robin Frijns est le plus rapide (1'09"846). Même si onze pilotes seulement sont en piste, le trafic reste un problème de taille. Vergne et Pascal Wehrlein tombent sur des hommes au ralenti dans leur tour rapide et sont éliminés. Sébastien Buemi a quant à lui sacrifié une tentative pour tout parier sur son dernier tour, qui n'a pas été fructueux. Frijns termine premier de son groupe (1'09"163), il devance Sam Bird, Stoffel Vandoorne et Rowland.

Pilotes éliminés : Di Grassi, Wehrlein, Vergne, Sette Câmara, Askew, Turvey, Buemi

Groupe B - Mortara dans le mur

Les coéquipiers des pilotes du groupe A prennent ensuite la piste. Evidemment, les regards sont braqués sur Nyck de Vries, le Champion du monde en titre, et Antonio Giovinazzi, anciennement pilote de Formule 1 chez Alfa Romeo. Sans grande surprise, le pilote Mercedes prend le meilleur temps provisoire (1'09"164) alors que les concurrents rentrent au stand à mi-séance avant un ultime assaut.

Edoardo Mortara est l'un des premiers à couper la ligne alors qu'il ne reste plus qu'une minute dans cette séance... et le Suisse tire tout droit au premier virage ! Le drapeau jaune est immédiatement présenté, tous les pilotes doivent donc lever le pied dans cette zone. Le meilleur temps de Nyck de Vries n'est pas battu, très logiquement. Nick Cassidy, Jake Dennis et André Lotterer passent aussi à l'étape suivante.

Pilotes éliminés : Günther, Mortara, Evans, Félix da Costa, Sims, Ticktum, Giovinazzi

Vandoorne sans trembler

Les premiers quarts de finale de l'Histoire de la Formule E sont les suivants : Frijns/Lotterer, Bird/Dennis, Vandoorne/Cassidy et Rowland/de Vries. Mais avant ces matchs, les commissaires interviennent sur la piste pour, premièrement, déloger la Venturi de Mortara puis pour réparer la barrière abîmée dans l'accident.

Pour le premier affrontement, Lotterer est le premier à couper la ligne. L'Allemand prend de l'avance dans les deux premiers secteurs et se qualifie pour la demi-finale grâce à un temps de 1'09"018. Dennis gagne ensuite son duel contre Bird. Il est difficile de départager Vandoorne et Cassidy, les deux pilotes étant séparés par une poignée de millièmes tout au long de leur tour, mais le Belge finit par l'emporter (1'08"873). Enfin, une erreur de Rowland dans le premier secteur permet à de Vries de se qualifier facilement (1'08"600).

La première demi-finale oppose Lotterer à Dennis, la seconde est un duel fratricide puisque les deux pilotes Mercedes, Vandoorne et de Vries, se disputent une place en finale. Dans le premier match, Dennis bénéficie lui aussi d'une faute de pilotage pour passer à l'étape suivante. Quant à Vandoorne, il ne tremble pas et boucle un excellent tour en 1'08"407. De Vries doit s'avouer vaincu, victime d'un léger décrochage du train arrière.

La finale oppose donc Jake Dennis à Stoffel Vandoorne. Le Britannique s'élance en premier et s'offre un matelas d'avance d'un dixième dans les premiers virages. Toutefois, il commet une petite erreur dans le deuxième secteur, Vandoorne reprend donc le dessus et conserve l'avantage jusqu'à la ligne d'arrivée. Son temps de 1'08"626 le place en pole position pour la course.

Le Belge permet également à ses adversaires dans le groupe A de s'élancer aux places impaires à partir de la cinquième ligne. Les perdants des quarts de finale occupent les troisième et quatrième lignes. Lotterer et de Vries, qui ont échoué en demi-finale, sont respectivement P4 et P3. Enfin, Dennis peut se consoler avec une première ligne aux côtés du poleman Vandoorne.

Saudi Arabia E-Prix de Diriyah 2022 - Qualifications 1

Groupe A

Groupe B

Quarts de finale

Demi-finales

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 Belgium Stoffel Vandoorne Germany Mercedes 1'08.407  
2 Netherlands Nyck de Vries Germany Mercedes 1'08.407 0.000

Finale

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Des prétendants au titre plus dominateurs cette saison ?
Article suivant De Vries triomphe après une erreur de Vandoorne

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France