Formule 1
25 sept.
Événement terminé
MotoGP
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
10 jours
24 Heures du Mans WRC
18 sept.
Événement terminé
C
Rally d'Italie
08 oct.
Prochain événement dans
9 jours
WSBK
18 sept.
Événement terminé
02 oct.
Prochain événement dans
3 jours
WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
44 jours
Formule E
12 août
Événement terminé

Foray au sommet de son art

partages
Foray au sommet de son art

Le dimanche 13 septembre, le Championnat de France Superbike était à Lédenon pour la 3ème étape de la compétition organisée par le MC Lédenon sous la coupe de la FFM. Devant le public gardois, les pilotes du FSBK-FE se sont employés pour glaner un maximum de points avant de basculer dans le sprint de deuxième partie de saison.

SUPERBIKE 

COURSE 1 : TROISIÈME VICTOIRE DE RANG POUR FORAY DEVANT GINES

En catégorie reine le poleman Kenny FORAY (BMW – Dunlop) prend un excellent envol lui permettant de conserver la tête de course après le premier tour. Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin), quant à lui, prend l’avantage sur Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) et les deux hommes se positionnent juste derrière BMW n°78. Après avoir pris le meilleur sur Morgan BERCHET (Yamaha – Pirelli) lors du départ, le pilote Challenger Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) pointe à la 4ème position après 3 tours mais déjà loin du trio de tête. Ce dernier se positionne alors en chef de file d’un quatuor composé de Morgan BERCHET, David MUSCAT (Ducati – Michelin), Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) et Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop).

À la lutte avec ses deux adversaires directs, DEBISE chute dans le 4ème tour de course et rentre aux stands ! Le duel pour la victoire entre les anciens coéquipiers FORAY et GINES est lancé. Dans le même temps, ESCUDIER, 3ème, suivi de MUSCAT font l’accordéon avec MAURIN, BERCHET et LUSSIANA.

La mi-course tout juste passée, GINES n’est plus en mesure d’imprimer le rythme de FORAY qui s’envole alors vers la victoire. Pour la 3ème place rien n’est joué et les dépassements se succèdent entre 5 pilotes qui espèrent tous s’offrir le podium.

Sur la ligne d’arrivée, FORAY confirme pour la troisième fois consécutive devant GINES.

Dans un dernier tour épique, ESCUDIER conserve finalement l’avantage sur ses adversaires et monte sur la troisième marche du podium. Dans un mouchoir de poche, BERCHET termine 4ème devant MUSCAT, MAURIN et LUSSIANA.

À noter, absent à Carole, Louis BULLE (Michelin – Pirelli) signe son retour avec une belle 8ème place devant Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) auteur d’une belle remontée après s’être élancé depuis la dernière ligne de la grille de départ. De son côté, DEBISE est dernier de la course et ne marque aucun point au Championnat.

En catégorie Challenger, la victoire revient à Nicolas ESCUDIER qui confirme son excellente forme. Le podium est complété par Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli) et Johan NIGON (Suzuki LMS – Dunlop) respectivement 10ème et 12ème au scratch.

COURSE 2 : NOUVEAU DOUBLÉ SIGNÉ « FORAY »

Malgré un départ de la pole position, Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) perd plusieurs places dans les deux premiers tours. Le Champion en titre se fait surprendre par Kenny FORAY (BMW – Dunlop), Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) et Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) pour pointer au 4ème rang.

Après 3 tours, FORAY et DEBISE creusent l’écart sur leur poursuivants. Alan TECHER en 3ème position est alors précédé de Nicolas ESCUDIER (Yamaha – Pirelli) qui est parvenu à prendre l’avantage sur GINES maintenant 5ème juste devant Morgan BERCHET (Yamaha – Pirelli).

Avant la mi-course, alors que DEBISE fait l’élastique entre FORAY et TECHER. DEBISE n’imprime plus le rythme du leader et doit contenir les attaques de TECHER. En parallèle, GINES trouve l’ouverture et se positionne devant ESCUDIER, lui-même immédiatement rejoint par BERCHET.

À 8 tours de l’arrivée, FORAY compte 3’’340 d’avance sur DEBISE toujours à la lutte avec un TECHER revanchard. De son côté, GINES fausse compagnie à ESCUDIER et BERCHET. Isolé en 7ème position, Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) ne semble pas en mesure de réduire l’écart avec le duo BERCHET – ESCUDIER.

Dans le 14ème tour, TECHER est victime d’une panne mécanique. Malheureux ce week-end, le pilote Tecmas laisse alors DEBISE seul en 2ème position et GINES hérite provisoirement de la 3ème marche du podium.

À l’arrivée les écarts sont larges entre les membres du top 8. FORAY signe le doublé devant DEBISE qui retrouve le podium après une course 1 difficile. Auteur d’une fin de course parfaitement gérée, GINES monte également sur la boite devant BERCHET, 4ème et ESCUDIER, 5ème. Alors que la 6ème place lui tendait les bras, Matthieu LUSSIANA est repris dans le dernier tour par Axel MAURIN (Yamaha – Michelin), 6ème et le Challenger Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli), qui signe son meilleur résultat de la saison avec une 7ème place. LUSSIANA termine finalement 8ème de la course.

En Challenger, ESCUDIER est de nouveau vainqueur devant le performant RENAUDIN. Pour la deuxième fois du week-end, Johan NIGON (Suzuki LMS – Dunlop) complète le podium de la catégorie en clôturant le top 10 de la course.

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : FROSSARD IMPERTURBABLE DEVANT DES CHALLENGERS PERFORMANTS

Au départ depuis la pole position, Stéphane FROSSARD (Yamaha – Pirelli) conserve la tête dans le premier virage. Dans cet ordre Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli), Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli) et Maximilien BAU (Yamaha – Michelin) prennent en chasse le leader.

Après 3 tours, le rythme semble trop rapide pour le Champion de France en titre qui se laisse distancer par FROSSARD, GREGORIO, MILLE.

Dans le 8ème tour, la bataille pour la victoire connait un nouveau rebondissement, MILLE part à la faute et chute laissant FROSSARD et GREGORIO en duel. BAU récupère alors la 3ème place, plus de 4 secondes derrière les hommes de tête. Dans son dos, Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli), Guillaume RAYMOND (Yamaha – Michelin), Cédric TANGRE (Triumph -Pirelli) et Corentin BRENON (Triumph – Michelin) se disputent la 4ème place.

Après la mi-course, la supériorité de FROSSARD se fait ressentir pour GREGORIO. Ce dernier cède des dixièmes de secondes au leader à chaque partiel.

Dans les derniers tours, FROSSARD maintient son rythme et parvient même à accroître son avance pour s’imposer une 5ème fois cette saison avec 5’’185 d’avance sur GREGORIO. Rapidement isolé dans la course, BAU conserve la 3ème place jusqu’à l’arrivée. Dans la lutte à 4 pilotes pour le pied du podium, le Challenger CAUCHI passe la ligne devant TANGRE, 5ème et RAYMOND, 6ème tandis que BRENON se classe 7ème.

En Challenger, GREGORIO monte une nouvelle fois sur la plus haute marche du podium, BAU termine 2ème et CAUCHI 3ème. À noter les belles performances des jeunes jumeaux Mathias MICHAUD (Yamaha – Michelin) et Roméo MICHAUD (Yamaha – Michelin) du Team Moto Ain, respectivement 8ème et 10ème au scratch.

COURSE 2 : FROSSARD ENCORE VAINQUEUR DEVANT L’EXCELLENT GREGORIO

Malgré un départ rapide, Stéphane FROSSARD (Yamaha – Pirelli) se laisse dépasser par deux pilotes Challenger dans le 1er tour. Il s’agit des protégés de l’ex-pilote de Grand Prix, Adrien MORILLAS :  Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) et Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli). En 4ème position Maximilien BAU (Yamaha – Michelin) tente de rester au contact des trois hommes de tête.

Après 3 tours, FROSSARD prend l’avantage sur CAUCHI qui se laisse immédiatement distancer. Ce dernier voit même BAU revenir avec le couteau entre les dents. GREGORIO est alors leader de la course devant la Yamaha n°42. En 5ème position, Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli) se tient en embuscade à plus de deux secondes du duo BAU – CAUCHI.

À la mi-course, FROSSARD cravache pour mettre GREGORIO à distance mais le pilote Challenger est imperturbable et poursuit le leader comme son ombre. BAU parvient quant à lui à se défaire de CAUCHI et l’éjecte du top 3 alors que MILLE est isolé au 5ème rang.

Dans les derniers tours, GREGORIO multiplie les tentatives de dépassement sur FROSSARD mais ce dernier passe tout de même la ligne devant la Yamaha n°24, synonyme d’un parcours d’un parcours sans faute composé uniquement de victoires ! De son côté, BAU ne rivalise pas davantage avec les hommes de tête. Le Champion 2019 signe la 3ème place pour la deuxième fois du week-end. Malgré l’augmentation de rythme de MILLE en fin de course, CAUCHI conserve la 4ème place avec plus 2 secondes devant la Yamaha n°28.

À noter, Guillaume RAYMOND (Yamaha – Michelin) se classe 5ème, le vice-Champion 2019 devra mettre les bouchées doubles pour espérer un top 3 en fin de saison.

Sur le podium en Challenger, le paddock retrouve donc trois garçons ayant occupé les avant-postes, il s’agit de GREGORIO vainqueur devant BAU et CAUCHI.

SUPERSPORT 300 – OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3

COURSE 1 : LA BATAILLE ENTRE OGP ET SPP 300 REMPORTÉE PAR ROUSSELOT

SUPERSPORT 300

Grégory CARBONNEL (Yamaha – Pirelli) poursuit son sans faute cette saison. Largement leader du classement Supersport 300, le pilote de la Yamaha n°10 s’installe une nouvelle fois comme le plus rapide de sa catégorie. Au second rang de la catégorie Supersport 300, le paddock retrouve la nouvelle recrue du team de Marc Fontan : Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin) qui se classe 4ème de la course derrière deux machines OGP.

Pour compléter le podium, Colin DRYE (Yamaha – Michelin) prend l’avantage sur Guillaume JUCHA (Yamaha – Michelin) et Paul CAILLOL (Kawasaki) dans les derniers instants de course.

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3

Après avoir échappé au peloton en tout début de course, Elie ROUSSELOT (Béon Yamaha) voit revenir en flèche le pilote Supersport 300 Grégory CARBONNEL dans le 7ème tour. Pourtant, le pilote de la Beon Yamaha n°17 résiste aux attaques de CARBONNEL pour remporter la course et monter par la même occasion sur la plus haute marche du podium de la catégorie OGP. Non loin du vainqueur mais pas assez rapide pour le concurrencer, Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha) passe la ligne en 3ème position et se classe 2ème de sa catégorie.

Pour compléter le podium OGP, Clément GIABBANI (Moriwaki) prend le dessus sur Matthéo ROMAN (KTM RC4) dans les derniers tours.

COURSE 2 : QUINTANS SANS DOMINE LES SPP300 DE CARBONNEL ET BOUDIN

SUPERSPORT 300

Au cœur d’un duel pour la victoire de la catégorie Supersport 300 depuis le début de course, Grégory CARBONNEL (Yamaha – Pirelli) et Alexis BOUDIN (Yamaha – Michelin) sont inséparables jusque dans le dernier tour. Le dénouement est une nouvelle fois favorable à CARBONNEL qui s’adjuge une sixième victoire consécutive cette année, au nez et la barbe de BOUDIN. Après avoir pris le meilleur sur Anatole BEAUPERE (Kawasaki) et Colin DRYE (Yamaha – Michelin), c’est Paul CAILLOL (Kawasaki) qui termine 5ème en course et complète le podium Supersport 300. BEAUPERE et DRYE passent la ligne d’arrivée en 4ème et 5ème position de la catégorie. 

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3

Auteur d’un excellent début de course lui permettant d’intégrer le groupe de tête, Clément GIABBANI (Morowaki MD) chute et abandonne après seulement un tour… Leandro QUINTANS SANS (Beon Yamaha) en profite pour s’échapper et se placer en leader dès le 2ème tour. Rigoureux et appliqué, le pilote de la Moriwaki MD n°77 gère son pilotage et s’impose loin devant les deux pilotes Supersport 300 qui le précèdent. Isolé en 4ème position jusqu’à l’arrivée, Matthéo ROMAN (KTM RC4) décroche la 2ème place de la catégorie devant Charly MALTERRE (Moriwaki MD) 12ème de la course et sur la 3ème marche du podium dans sa catégorie.

SIDE-CAR 

COURSE 2 : DELANNOY / BIDAULT VAINQUEUR DEVANT PEUGEOT / PEUGEOT ET LA SURPRISE CHAPILLON / LAFON

À l’extinction des feux, c’est PEUGEOT / PEUGEOT qui prend le meilleur départ et ravit la 1ère place de la course à DELANNOY / BIDAULT dès l’entrée du 1er virage. Malgré un début de course, en 3ème position, LEGLISE / FARNIER est contraint à l’abandon.

Après 5 tours, PEUGEOT / PEUGEOT occupe toujours la tête de la course et doit faire face au retour du side n°1. Malgré tout, le side n°74 se voit éjecter de la tête de course par une énième tentative DELANNOY / BIDAULT qui s’avère payante. Derrière eux, un duel musclé pour la 3ème oppose les deux F600 BARBIER / RIGONDEAU et VINET / VINET.

À 5 tours de l’arrivée, le classement en tête de course reste inchangé mais à la 4ème position, VINET / VINET perd le fil et se voit distancé par BARBIER / RIGONDEAU avant d’être dépassé par le F1 de CHAPILLON / LAFON.

À l’arrivée, DELANNOY / BIDAULT s’impose une fois de plus devant PEUGEOT / PEUGEOT. Auteur d’une belle remontée sur BARBIER / RIGONDEAU dans les derniers tours, CHAPILLON / LAFON s’empare de la 3ème place et monte sur la 3ème marche du podium. Après avoir longtemps bataillé pour le podium, BARBIER / RIGONDEAU et VINET / VINET en sont donc tous les deux exclus et se classent respectivement 4ème et 5ème.

En F1 DELANNOY / BIDAULT est donc vainqueur, devant CHAPILLON / LAFON et BENIGNO / BOUCHARD, 8ème au scratch.

De son côté, PEUGEOT / PEUGEOT engrange une nouvelle victoire en catégorie F600 devant BARBIER / RIGONDEAU et VINET / VINET.

Chez les F2, la 7ème place au scratch permet à LEBLOND / DOUANE CHAZELLE de se hisser au sommet du podium devant LEGUEN / CESCUTTI, 9ème de la course.

Les favoris aux avant-postes

Article précédent

Les favoris aux avant-postes

À propos de cet article

Séries FSBK
Événement Lédenon