IndyCar
22 août
-
24 août
Événement terminé
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé

L'Aeroscreen va "significativement" impacter les réglages

partages
commentaires
L'Aeroscreen va "significativement" impacter les réglages
Par :
, Rédacteur en Chef USA
30 août 2019 à 14:20

Will Anderson, ingénieur de course pour Arrow SPM, explique que le poids de l'Aeroscreen va requérir de nombreux changements dans les réglages des Dallara actuellement utilisées en IndyCar.

Les changements autorisés de 2018 à 2019 sur le kit aérodynamique universel de l'IndyCar étaient minimes. En effet, un degré d'angle en plus était autorisé sur superspeedway, ainsi qu'un flap Gurney sur celui-ci, et l'autorisation d'utiliser des tunnels de taille variable au niveau du fond plat. Les ingénieurs ont donc pu continuer leur travail sur les réglages, débuté en 2018, afin d'améliorer les zones dans lesquelles ils n'étaient pas au mieux.

Toutefois, l'introduction de l'Aeroscreen de Red Bull Technologies est prévue pour début 2020. Anderson s'attend donc à une intersaison studieuse, les équipes prenant le temps de comprendre les effets qu'aura ce nouveau dispositif sur le comportement des monoplaces.

Lire aussi :

"L'Aeroscreen impactera significativement les réglages, surtout sur ovales", explique celui qui est maintenant ingénieur de course de James Hinchcliffe. "L'IndyCar travaillera avec Firestone, et je suis sûr que Firestone fera un travail formidable comme d'habitude, pour préparer les pneus à ce changement. Je suis sûr qu'ils ont déjà des idées sur ce qu'il faut faire."

"Le centre de gravité sera ramené vers l'avant, et cela va impacter les réglages en général. Mais ce sera surtout visible sur les ovales, car le pneu avant-droit sera beaucoup plus sollicité. Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants, mais j'imagine que les pneus seront modifiés pour aider cela. Même si les flaps Gurney et les angles d'ailerons restent les mêmes que cette année, nous aurons beaucoup de travail une fois que nous connaîtrons le poids [de l'Aeroscreen] et que nous aurons les données aéro."

Pour Anderson, les voitures seront aussi plus sensibles aux coups de vent, notamment sur l'Indianapolis Motor Speedway. Un ingénieur ne peut toutefois pas faire grand-chose contre cela.

"Je pense que les pilotes sentiront plus les variations du vent avec l'Aeroscreen, même si leur tête sera protégée du vent, à cause de la surface en plus. Mais honnêtement, d'un point de vue d'ingénieur, nous ne pouvons pas faire grand-chose. Ce sera un peu comme l'ère des kits aéro [2015 à 2017], car chez Honda nous avions un peu un aileron de requin sur le capot moteur. Et je suis sûr que les pilotes sentaient plus les vents de côté."

Lire aussi :

Mais les changements amenés par l'Aeroscreen ne seront pas limités aux superspeedways. Selon Anderson, tous les types de circuits pourraient montrer des différences auxquelles il faudra s'adapter.

"Bien sûr, un centre de gravité plus vers l'avant, ça se verra partout. Sur un circuit routier avec des virages qui durent longtemps comme à Barber, il y aura plus de poids sur l'avant, donc les pneus avant seront 'saturés' bien plus tôt. Je ne sais pas si l'IndyCar va approcher Firestone pour changer la construction et ou le composé des pneus, ou s'ils vont laisser les équipes trouver les meilleures solutions. Mais il est certain que si la série et Firestone le souhaitait, on pourrait voir des changements sur les pneus."

"Il y a des circuits sur lesquels je pense qu'ils devraient faire des changements, et qu'ils le feront certainement. J'imagine que ce sera le cas sur les speedways car le pneu avant-droit sera saturé avec tout ce poids à l'avant. Pour les circuits urbains, ils aimeraient certainement plus laisser les équipes se débrouiller."

Article suivant
Ericsson en stand-by pour Alfa Romeo à Spa

Article précédent

Ericsson en stand-by pour Alfa Romeo à Spa

Article suivant

Hinchcliffe pilotera bien pour Arrow McLaren SP en 2020

Hinchcliffe pilotera bien pour Arrow McLaren SP en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur David Malsher