La saison 2017 d'IndyCar commence ce week-end !

partages
commentaires
La saison 2017 d'IndyCar commence ce week-end !
Par : Michaël Duforest
9 mars 2017 à 12:29

Après près de six mois d'interruption, les monoplaces de l'IndyCar vont enfin en découdre dans les rues de St. Petersburg, en Floride, pour la première manche de la saison.

C'est un peloton de vingt-et-un pilotes qui s'élancera à l'assaut du circuit urbain de 2,9 kilomètres ce week-end, avec la volonté de succéder à Juan Pablo Montoya en tant que vainqueur de l'épreuve. Un Montoya absent pour cette première joute, lui qui disputera en principe uniquement l'Indy 500.

Chez Penske, c'est Josef Newgarden qui remplace le pilote colombien au volant de la monoplace n°2. Quatrième du championnat 2016, l'Américain espère bien se mêler à la lutte pour le titre cette saison. Un titre que défendra Simon Pagenaud, toujours présent dans l'écurie du "Capitaine" Roger Penske, aux côtés de Will Power et Helio Castroneves.

Car of Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet

La sensation de cette intersaison, c'est bien entendu le retour du Chip Ganassi Racing dans le giron Honda, après trois saisons passées chez Chevrolet. Avec un quatuor de pilotes inchangé par rapport à 2016, l'équipe Ganassi aura comme objectif de mener l'offensive Honda, le motoriste ayant passé une bien mauvaise saison 2016 avec son kit aérodynamique.

Si chez Honda, on accueille Ganassi, c'est le chemin inverse que l'écurie d'A.J. Foyt a effectué ! Présente en fond de peloton ces trois dernières saisons, l'écurie Foyt Enterprises compte sur les jeunes loups Conor Daly et Carlos Muñoz et sur un kit aérodynamique Chevrolet que l'on sait performant pour remonter vers les sommets, atteints pour la dernière fois à Long Beach en 2013, et la victoire de Takuma Sato.

Le pilote japonais, lui, s'apprête à découvrir un nouvel environnement, avec son arrivée chez Andretti Autosport, en lieu et place de... Muñoz ! Après une saison 2016 plus que moyenne (marquée tout de même par la victoire d'Alexander Rossi à Indianapolis !), l'écurie de Michael Andretti aura à cœur de rebondir cette année.

Le dernier transfert de la saison concernait le Manceau Sébastien Bourdais, qui fera équipe avec l'Émirati Ed Jones au sein du Dale Coyne Racing. Bourdais retrouvera une équipe profondément remaniée, au cœur de laquelle on retrouvera son ingénieur de l'an passé, Olivier Boisson, ainsi que Craig Hampson, qui faisait équipe avec le Français lors de ses années de Champ Car. Malgré un kit aéro Honda, on devrait voir de belles choses de la plus petite équipe du plateau !

Si certains pilotes devront donc s'adapter à de nouvelles équipes, de nouvelles façons de procéder, l'ensemble des concurrents devra composer avec un nouveau fournisseur de systèmes de freinage, Performance Friction, qui remplace l'Italien Brembo.

Du côté des circuits, toutes les pistes de la saison 2016 retrouvent leur place sur le calendrier 2017, avec en plus le petit nouveau, ou plutôt le revenant, Gateway ! Ce petit ovale accueillera une manche au mois d'août après 14 ans d'absence.

Ce week-end, c'est donc à St. Petersburg que se disputera la manche d'ouverture de la saison. Le circuit, tracé en ville, offre un contraste entre sa ligne droite principale, très large puisqu'il s'agit d'une piste d'aéroport, et le reste du circuit, étroit et entouré de murs.

Il sera temps de dresser une première hiérarchie au bout des 110 tours de course, mais pour les retardataires, pas de panique, il y aura un mois avant la deuxième épreuve, à Long Beach !

Les cinq derniers vainqueurs à St. Petersburg
Prochain article IndyCar
Simon Pagenaud s'attend à "quelques surprises" à St. Petersburg

Article précédent

Simon Pagenaud s'attend à "quelques surprises" à St. Petersburg

Article suivant

Les freins, l'inconnue de la saison 2017 d'IndyCar

Les freins, l'inconnue de la saison 2017 d'IndyCar

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement St. Petersburg
Lieu St. Petersburg Street Course
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Preview