Journée Test - Porsche domine une matinée studieuse

Neel Jani a signé le meilleur chrono de la matinée au Mans, au volant de l'une des deux Porsche 919 Hybrid.

Journée Test - Porsche domine une matinée studieuse
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Darren Turner
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon
#49 Michael Shank Racing Ligier JS P2 - Honda: John Pew, Oswaldo Negri, Laurens Vanthoor
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer, Oliver Webb
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#57 Team AAI Chevrolet Corvette C7R: Johnny O'Connell, Oliver Bryant, Mark Patterson
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Marino Franchitti, Andy Priaulx, Harry Tincknell
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#64 Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Jordan Taylor
#28 IDEC Sport Racing Ligier JSP2 Judd: Inès Taittinger, Remy Streibig, Leo Roussel
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#63 Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7R: Jan Magnussen, Antonio Garcia, Ricky Taylor

B.D., Le Mans - Le ciel gris et la légère brume matinale pourraient semer la confusion, avec seulement 15°C dans l’air, mais il s’agit bien de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Ce dimanche, les soixante concurrents invités à participer à la prochaine édition ont pris la piste pour préparer au mieux la semaine mancelle. 

Compte tenu de l’incertitude qui régnait au sujet des conditions météo, personne n’a tardé à débuter son programme afin de boucler le maximum de tours possible. Finalement, la pluie a épargné le circuit sarthois ce matin, mais la menace d’un orage reste d’actualité pour l’après-midi. 

Sur une piste sale et en constante évolution, les concurrents ont régulièrement progressé au chronomètre dans la première heure. Alors qu’Andre Lotterer prenait le temps de référence en 3’23"760 au volant de l’Audi n°7, Sébastien Buemi se faisait une frayeur à Mulsanne en passant dans le bac à gravier avec la Toyota n°5. Une sortie de piste sans conséquence, puisque le Suisse n’a même pas pris la peine de repasser par son stand. 

"La piste n’est pas si mauvaise que ça", commentait alors Lotterer. "Elle a l’air assez bien. On veille à ce que tout fonctionne bien sur la voiture. Apparemment la base est bonne, je suis assez content de l’équilibre. Mais il reste pas mal de choses à tester."

Un drapeau rouge à mi-séance

Alors que l’Aston Martin n°97 a regagné son stand avec un début d’incendie moteur peu après 10 heures, et qu’une Slow Zone a été mise en place quelques minutes pour nettoyer des débris à la chicane Dunlop, Porsche a donné un coup d’accélérateur en fin de deuxième heure. Mark Webber est alors passé en 3’22"555 dans le baquet de la 919 Hybrid n°1. On notera également l’immobilisation d’Antonio Garcia à Mulsanne avec la Corvette n°63 suite à une sortie de piste. 

La séance a ensuite été interrompue par un drapeau rouge pendant une dizaine de minutes, suite à la sortie de piste de François Perrodo dans les virages Porsche. Immobilisée dans le bac à gravier, la Ferrari 458 Italia de la catégorie LMGTE Am a nécessité l’intervention d’une grue pour l’évacuer. 

Juste après la reprise, sur les coups de 11h15, Neel Jani a fourni à son tour un bel effort, améliorant successivement le meilleur temps en 3’22"376 puis en 3’22"334. Un chrono qui n’a pas été battu, mais qui est encore à plus d’une seconde de celui établi lors de cette même Journée Test en 2015 par Brendon Hartley, en 3’21"061. 

Dans les rangs de Toyota, Alexander Wurz a pris le volant de la n°6 en tout début de journée, comme prévu par l’équipe. Retiré de la compétition, l’Autrichien utilisera ces quelques tours pour apporter un retour d’informations supplémentaire au constructeur nippon et à ses pilotes titulaires. Les protos nippons sont à la troisième place de la hiérarchie derrière Porsche et Audi, mais à seulement 1"3 du chrono de Jani, avec un temps de 3'23"721 pour la plus rapide d’entre elles. 

Toyota a connu une alerte en fin de séance, lorsque la n°5 d'Anthony Davidson est rentrée à son stand au ralenti, à une dizaine de minutes du drapeau à damier. Mésaventure identique pour la Porsche n°2 dans les dernières secondes, quand Marc Lieb a lui aussi regagné la pitlane au ralenti en raison d'un manque de carburant. 

En LMP1 privé, les Rebellion à moteur AER ont signé des chronos prometteurs, toutes les deux en 3'27, tandis que l'équipe ByKolles a tourné en 3'33. 

Premier pari réussi pour Frédéric Sausset

Du côté du 56e stand, Christophe Tinseau s’est chargé de réaliser les premiers tours de la Morgan-Nissan LMP2 du SRT41 by OAK Racing. Frédéric Sausset, premier pilote quadri-amputé à disputer les 24 Heures du Mans, a pris la piste vers 10 heures. Si son tour d’installation a été mouvementé, avec un tête-à-queue dans un des deux ralentisseurs des Hunaudières, il a ensuite pu enchaîner les dix tours nécessaires à l’obtention de sa qualification. Ses chronos se sont régulièrement améliorés, jusqu’à passer sous la barre des quatre minutes au tour. 

Alpine se montre

Dans la catégorie LMP2, le meilleur chrono est revenu à l'Alpine n°36 du trio Lapierre-Richelmi-Menezes, en 3'37"397. Les trois hommes devancent trois ORECA 05-Nissan, dont celle d'Eurasia Motorsport et celle de Manor. 

"On a pu bien profiter de ces conditions sèches", a confié Lapierre. "La voiture s'est bien comportée. Pour l'instant, tous les signaux sont au vert." 

La Porsche d'usine n°92, de retour au Mans pour une pige, a dominé la catégorie LMGTE Pro, tandis que le meilleur temps du LMGTE Am revient à la Ferrari 458 Italia de la Scuderia Corsa. 

Les soixante voitures engagées ont toutes pris la piste et ont signé un chrono. La deuxième séance se déroulera de 14 heures à 18 heures. 

Journée Test - Séance matinale

 CatÉquipeVoitureTrsTemps
1 2 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 42 3:22.334
2 1 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 43 3:22.555
3 7 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 45 3:22.761
4 8 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 47 3:22.797
5 5 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 39 3:23.197
6 6 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 53 3:23.721
7 13 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 47 3:27.062
8 12 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 48 3:27.117
9 4 P1 Bykolles Racing Team CLM P1/01 - AER 45 3:33.560
10 36 P2 Signatech Alpine Alpine A460 - Nissan 49 3:37.397
11 33 P2 EURASIA MOTORSPORT Oreca 05 - NISSAN 45 3:37.543
12 44 P2 Manor Oreca 05 - Nissan 31 3:38.383
13 26 P2 G-Drive Racing Oreca 05 - Nissan 28 3:39.291
14 35 P2 Baxi DC Racing Alpine Alpine A460 - Nissan 41 3:39.298
15 47 P2 KCMG Oreca 05 - NISSAN 39 3:39.646
16 27 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 38 3:39.804
17 38 P2 G-Drive Racing Gibson 015S - NISSAN 53 3:39.896
18 23 P2 Panis Barthez Competition LIGIER JS P2 - NISSAN 47 3:39.914
19 37 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 36 3:39.966
20 49 P2 MICHAEL SHANK RACING LIGIER JS P2 - HONDA 42 3:39.979
21 46 P2 Thiriet By Tds Racing Oreca 05 - NISSAN 38 3:40.688
22 42 P2 Strakka Racing Gibson 015S - Nissan 52 3:41.371
23 40 P2 Krohn Racing LIGIER JS P2 - NISSAN 39 3:41.902
24 41 P2 Greaves Motorsport LIGIER JS P2 - NISSAN 46 3:41.938
25 31 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 28 3:42.555
26 43 P2 RGR Sport by Morand LIGIER JS P2 - Nissan 31 3:42.568
27 25 P2 Algarve Pro Racing LIGIER JS P2 - NISSAN 49 3:42.592
28 28 P2 Pegasus Racing Morgan - NISSAN 43 3:42.847
29 34 P2 RACE PERFORMANCE Oreca 03R - JUDD 37 3:45.741
30 30 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 31 3:45.813
31 48 P2 Murphy Prototypes Oreca 03R - NISSAN 25 3:47.401
32 84 CDNT SRT41 By OAK Racing Morgan LMP2 - NISSAN 39 3:49.185
33 22 P2 SO24 ! BY LOMBARD RACING LIGIER JS P2 - JUDD 23 3:52.474
34 92 Pro Porsche Motorsport Porsche 911 RSR (2016) 38 3:55.691
35 91 Pro Porsche Motorsport Porsche 911 RSR (2016) 29 3:56.202
36 64 Pro Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R 45 3:56.326
37 82 Pro RISI COMPETIZIONE Ferrari 488 GTE 43 3:56.399
38 51 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 20 3:56.581
39 63 Pro Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R 38 3:56.627
40 66 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 43 3:56.680
41 69 Pro FORD CHIP GANASSI TEAM USA Ford GT 30 3:56.709
42 67 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 41 3:56.772
43 68 Pro FORD CHIP GANASSI TEAM USA Ford GT 28 3:56.792
44 77 Pro Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR (2016) 41 3:56.990
45 95 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 40 3:57.073
46 71 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 27 3:57.328
47 62 Am Scuderia Corsa Ferrari 458 Italia 36 3:58.981
48 98 Am Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 35 3:59.337
49 78 Am KCMG Porsche 911 RSR 36 3:59.374
50 83 Am AF Corse Ferrari F458 Italia 39 3:59.498
51 97 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 14 3:59.824
52 50 Am Larbre Competition Chevrolet Corvette C7-Z06 36 3:59.899
53 55 Am AF Corse Ferrari 458 Italia 46 4:00.190
54 60 Am Formula Racing Ferrari 458 Italia 43 4:00.415
55 86 Am Gulf Racing Porsche 911 RSR 39 4:00.912
56 89 Am Proton Competition Porsche 911 RSR 39 4:01.745
57 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing Porsche 911 RSR 41 4:01.773
58 61 Am Clearwater Racing Ferrari 458 Italia 44 4:02.512
59 99 Am Aston Martin Racing Aston Martin V8 VANTAGE 40 4:03.896
60 57 Am Team AAI Chevrolet Corvette C7-Z06 23 4:12.185
partages
commentaires
Webber - La fiabilité n'est pas source de nervosité
Article précédent

Webber - La fiabilité n'est pas source de nervosité

Article suivant

Audi a l'expérience et connaît les leçons du passé

Audi a l'expérience et connaît les leçons du passé
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021