Marcel Fässler annonce sa retraite

Triple vainqueur des 24 Heures du Mans avec Audi, Marcel Fässler raccroche le casque à 44 ans.

Marcel Fässler annonce sa retraite

Il a remporté les 24 Heures du Mans à trois reprises, à chaque fois avec les mêmes coéquipiers chez Audi. À 44 ans, Marcel Fässler a décidé de mettre un terme à sa carrière de pilote automobile, après deux décennies passées au plus haut niveau. Le Suisse a choisi de se consacrer à aider l'équipe Swiss Sportec à se faire une place en Endurance.

"Je suis ravi que la transition entre ma carrière de pilote et une nouvelle vie professionnelle se soit si bien déroulée", explique-t-il. "C'est la confirmation que le travail que j'ai fourni jusqu'à présent et mon expérience de pilote de course continueront à être sollicités. Quand j'étais petit, j'avais ce rêve immense de devenir un pilote de course victorieux. Le fait d'y être parvenu par moi-même, par le travail acharné et honnête, avec la volonté de préserver et de croire en ma passion, et d'avoir atteint les sommets mondiaux avec mes performances, me rend fier. J'ai tout donné, et j'ai accompli bien plus que ce dont je rêvais. Je remercie énormément tous ceux qui ont toujours cru en moi et qui m'ont soutenu d'une manière ou d'une autre, avec beaucoup d'investissement."

Lire aussi :

Marcel Fässler a débuté par un cursus monoplace à la fin des années 90, avant d'être recruté par Mercedes pour intégrer son programme d'usine en DTM. Pour sa première saison en 2000, il avait terminé quatrième du championnat, égalant ce résultat les deux années suivantes avant de finir troisième en 2003, avec trois victoires à la clé. Il a ensuite passé deux années avec Opel, avant de se lancer en Endurance en 2006 pour faire ses débuts aux 24 Heures du Mans en LMP1 avec l'équipe Swiss Spirit. En 2007, il a remporté les 24 Heures de Spa-Francorchamps au volant d'une Corvette C6.R engagée par Carsport Holland.

C'est en 2008, dans le championnat American Le Mans Series, qu'a débuté sa longue et belle histoire commune avec Audi, tout en restant dans un premier temps impliqué dans le programme d'usine de Corvette. Marcel Fässler a rejoint la marque aux anneaux comme pilote officiel en 2010 pour former un trio devenu mythique avec André Lotterer et Benoit Tréluyer.

Les trois hommes ont collaboré sept années de suite, période durant laquelle ils ont remporté les 24 Heures du Mans à trois reprises (2011, 2012, 2014) avec les versions successivement évoluées de l'Audi R18. Au cours de cette période ils ont également décroché le titre mondial 2012 en WEC, et Marcel Fässler a remporté les 12 Heures de Sebring en 2013 avec à ses côtés Benoît Tréluyer et Oliver Jarvis.

Après le retrait d'Audi du LMP1, Marcel Fässler a renoué avec Corvette aux États-Unis, décrochant la victoire aux 24 Heures de Daytona et aux 12 Heures de Sebring dans la catégorie GTLM avec Tommy Milner et Oliver Gavin. Il a également participé de nouveau aux 24 Heures du Mans avec le constructeur américain, portant à 15 le nombre de ses participations sur la classique mancelle. La dernière course qu'il a disputée remonte au mois de novembre dernier, à Sebring.

#4 Corvette Racing Corvette C7.R, GTLM: Marcel Fässler

partages
commentaires
Alpine dévoile sa LMP1 pour le WEC 2021
Article précédent

Alpine dévoile sa LMP1 pour le WEC 2021

Article suivant

La Glickenhaus "requiert le même style de pilotage qu'en LMP1"

La Glickenhaus "requiert le même style de pilotage qu'en LMP1"
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021