Pic au Paul Ricard avant d'aller en Corée

Contrairement à certains pilotes ayant fait le choix de ne pas repasser par l'Europe entre les manches de Singapour et de Corée du Sud, Charles Pic fait un saut de puce en France, ce weekend, sur le Circuit du Castellet, pour les World Series by...

Contrairement à certains pilotes ayant fait le choix de ne pas repasser par l'Europe entre les manches de Singapour et de Corée du Sud, Charles Pic fait un saut de puce en France, ce weekend, sur le Circuit du Castellet, pour les World Series by Renault.

Je serai présent ce week-end sur le circuit Paul Ricard pour assister à l’avant-dernière manche des World Series by Renault”, se réjouit le pilote Caterham. “Ce sera pour moi un condensé de travail et de plaisir car je serai chargé de piloter une variété de Renault de série dans le cadre de baptêmes de piste. J’aurai également l’occasion de supporter mon frère cadet, Arthur, qui court en Formule Renault 3.5. Je suis heureux de le voir en action et j’espère qu’il rendra fier le public tricolore”.

Dans la foulée, il ne faudra pas perdre de temps pour repartir vers l'Asie et retrouver cette fois le rythme local : en effet, la manche coréenne ne suit pas les horaires européens et les pilotes ont généralement besoin de plusieurs jours pour parfaire l'adaptation de leur organisme au décalage.

“Dès le lendemain (lundi 30 septembre), je reprendrai le chemin de la F1, direction la Corée du Sud”, confirme Charles. “Comme pour Singapour, je m’y rends suffisamment tôt pour m’adapter au décalage horaire et au climat”.

Si la ville de Mokpo, proche du circuit,

n'est pas l'endroit le plus excitant de la saison

, le tracé compense par sa variété.

J’apprécie ce circuit de Yeongam, doté de superbes portions rapides et de trois épingles délicates. Sur le plan technique, la grande interrogation réside dans les pneus. L’an passé nous avons rencontré des problèmes avec le train avant alors qu’habituellement, c’est l’arrière qui nous préoccupe. Ce sera donc à surveiller si cela se reproduit. Dans l’immédiat, nous ne pouvons qu’attendre et nous constaterons le moment venu”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Charles Pic
Type d'article Actualités