Porsche dévoile deux livrées spéciales pour les 24H du Mans

Les deux Porsche 911 RSR-19 évolueront cette semaine aux 24 Heures du Mans avec une livrée spéciale.

1/12

Photo de: Porsche Motorsport

2/12

Photo de: Porsche Motorsport

3/12

Photo de: Porsche Motorsport

4/12

Photo de: Porsche Motorsport

5/12

Photo de: Porsche Motorsport

6/12

Photo de: Porsche Motorsport

7/12

Photo de: Porsche Motorsport

8/12

Photo de: Porsche Motorsport

9/12

Photo de: Porsche Motorsport

10/12

Photo de: Porsche Motorsport

11/12

Photo de: Porsche Motorsport

12/12

Photo de: Porsche Motorsport

Porsche a dévoilé deux nouvelles livrées pour sa participation aux 24 Heures du Mans cette semaine. Le constructeur allemand célèbre ainsi les 50 ans de sa toute première victoire au classement général dans la Sarthe. Les couleurs de la Porsche #91 reprennent ainsi celles de la 917 victorieuse en 1970 avec à son volant Richard Attwood et Hans Herrmann. La deuxième 911 RSR-19 engagée cette année arbore les mêmes motifs mais avec une robe noire.

Lire aussi :

Pour cette édition 2020 particulière, puisque décalée de trois mois et disputée à huis clos en raison de la crise sanitaire, Porsche n'alignera que deux autos dans la catégorie GTE Pro, au lieu des quatre initialement prévues. La #91 sera confiée à Gianmaria Bruni, Richard Lietz et Frederic Makowiecki, tandis que la #91 sera partagée par Laurens Vanthoor, Kévin Estre et Michael Christensen.

La catégorie GTE Pro est réduite à peau de chagrin cette année, avec seulement huit voitures, mais devrait toutefois offrir une belle bagarre puisque Porsche fera face à deux Ferrari officielles et deux Aston Martin officielles, auxquelles il faudra ajouter les Ferrari privées du Risi Competizione et de Weathertech Racing. Cette édition marque également la première apparition au Mans de la nouvelle génération de la 911 RSR, lancée à l'automne dernier au début de la saison 2019-2020 du FIA WEC.

"Nous courons dans des circonstances complètement différentes", a tenu à rappeler Alexander Stehlig, directeur des opérations WEC de Porsche. "Les conditions climatiques en septembre sont différentes par rapport au mois de juin. Il y a encore des inconnues au niveau de la météo, des températures, de la performance et des pneus. Nous utiliserons les données existantes de nos programmes WEC et IMSA ainsi que celles obtenues lors des essais afin d'être prêts dès la première séance d'essais libres."

"Nous roulons pour la première fois ici avec la Porsche 911 RSR-19. Ce n'est pas nouveau uniquement pour nous, ça l'est aussi pour l'ACO, qui gère la BoP. Nous avons une totale confiance dans l'expertise des spécialistes. Les pilotes demeurent les mêmes dans les baquets. Ce sera la troisième année qu'ils travaillent ensemble au Mans et c'est une force sur laquelle nous nous appuyons."

partages
commentaires
La lutte restera belle malgré un plateau GTE Pro réduit

Article précédent

La lutte restera belle malgré un plateau GTE Pro réduit

Article suivant

Les deux Toyota pourront s'affronter "à armes égales"

Les deux Toyota pourront s'affronter "à armes égales"
Charger les commentaires
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021