Valentino Rossi - "Cette journée n’a pas été si mauvaise"

Valentino Rossi - "Cette journée n’a pas été si mauvaise"
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Valentino Rossi était bien parti durant un Grand Prix d’Allemagne bouclé dès le prologue dans le sillage d’un Marc Márquez des beaux jours. Puis l’après-midi est arrivée avec ses chaudes températures et le "Doctor" a régressé dans la hiérarchie jusqu’au septième rang. Une position hors du top 5 qui lui fait retrouver les angoisses des débuts de meeting connues depuis l'entame de la saison. Mais ce n’est qu’une apparence. Loin de se faire du mouron, l’homme de Tavullia envisage la suite de façon positive.

Pourtant, il a été l’un des deux pilotes qui n’ont pas amélioré leur performance après la pause-déjeuner. Avec, pour conséquence, un peu plus d’une demi-seconde de retard sur la feuille des temps sur celui qu’il a dominé lors de la dernière et épique épreuve d’Assen. La faute à la mise à l’épreuve d’un pneu avant asymétrique qui est au centre des briefings techniques de ce neuvième rendez-vous de l’année? Que nenni : "Ce vendredi n’a pas été si mauvais compte tenu du fait que nous avons démarré fort dès le matin " commente l’officiel Yamaha. "Cependant, il est vrai que l’après-midi a été compliquée avec une piste plus chaude sur laquelle il était moins facile de contrôler la moto qui glissait un peu plus."

L'après-midi a été compliquée avec une piste plus chaude sur laquelle il était moins facile de contrôler la moto qui glissait un peu plus 

Valentino Rossi

"Mais nous travaillons bien et nous avons été en mesure d’améliorer les réglages. Preuve en est, j’ai fait mon meilleur tour dans le dernier secteur de la piste avec des pneus qui avaient déjà fait vingt tours. C’est un réel progrès. Je suis content, car notre base technique est bonne et il nous faut à présent travailler sur des petits détails. Mon rythme n’est pas mauvais même s’il n’est pas fantastique alors il nous faut faire un peu mieux."

Et ce pneu avant que Bridgestone n'avait plus amené depuis le Grand Prix d’Australie 2014? "J’ai décidé de l’utiliser durant toute l’après-midi, et mon premier sentiment est positif. Il offre une bonne adhérence tant du côté gauche que du côté droit et ses performances sont bonnes sur la longueur de vingt-cinq tours."

Lors de la conférence de presse, Valentino Rossi avait prévenu que cette gomme serait la clé du week-end allemand. On remarquera que l’équipier d’un Jorge Lorenzo quatrième aujourd’hui parle d’une durée de vingt-cinq tours alors que la course en comportera cinq de plus. L’an passé, à Phillip Island, c’est justement durant cette dernière partie de course que les chutes avaient surpris certains ténors équipés du même pneu. Rien n’est donc joué. On rappellera que la meilleure Yamaha du jour porte les couleurs Tech3, fièrement arborées par un Bradley Smith décidément en grande forme cette saison.

partages
EL2 - Marc Márquez enfonce le clou

Article précédent

EL2 - Marc Márquez enfonce le clou

Article suivant

Bradley Smith second et premier des Yamaha

Bradley Smith second et premier des Yamaha
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021