Carnage à Macao – Stefano Comini champion

Stefano Comini (Seat) a décroché le premier titre de l’histoire du championnat TCR, à l’issue des deux courses de Macao, et d’une deuxième manche apocalyptique, qui a vu sept voitures à l’arrivée sur trente engagées initialement!

Carnage à Macao – Stefano Comini champion
Podium: le vainqueur Stefano Comini, SEAT Leon, Target Competition
Le vainqueur Stefano Comini, SEAT Leon, Target Competition
Rob Huff, Honda Civic TCR, West Coast Racing
Pepe Oriola, SEAT Leon, Team Craft-Bamboo LUKOIL
Jordi Gene, SEAT Leon, Craft Bamboo Racing LUKOIL
Stefano Comini, SEAT Leon, Target Competition
Charmantes grid girls
Atmosphère
Rob Huff, Honda Civic TCR, West Coast Racing

Alors que Comini arrivait à Macao en leader, avec deux petits points d’avance sur Pepe Oriola (Seat), la présence du pilote WTCC Rob Huff au départ sur une Honda Civic allait arbitrer le duel. De fait, le Britannique signait la pole position à l’issue des qualifications.

Le départ de la course 1 aurait déjà pu mal se terminer. Si Huff avait assuré avant le départ qu’il s’efforcerait de ne pas gêner les candidats au titre, Stefano Comini, placé en 3e position sur la grille, prenait les devants et se portait à la hauteur du pilote anglais à l’extérieur de la première courbe à gauche après le départ. Coincé entre le pilote suisse à l’extérieur et la Seat de Jordi Gene à l’intérieur, Huff se sortait de cette situation périlleuse à plus de 200 km/h entre les rails pour garder l’avantage.

La course était rapidement neutralisée suite à la violente sortie de route quelques mètres plus loin de Francisco Mora dans la terrible courbe du Mandarin, dont la Seat était ensuite percutée par Kenneth Lau et Frank Yu. Les trois hommes se sortaient indemnes de cet accident.

A la reprise, Rob Huff reprenait les devants pour s’imposer devant un quatuor Seat avec dans l’ordre Jordi Gene, Stefano Comini, Pepe Oriola suivi de son frère Jodi Oriola. Huff signait là son huitième succès à Macao, après ses sept succès en WTCC.

Carambolage monstre au départ de la course 2

A nouveau en pole position pour la course 2 (la règle de la grille inversée avait été abandonnée pour Macao), Rob Huff voyait Gene se porter à nouveau à l’intérieur dans la première courbe, mais le pilote espagnol estimait mal sa manœuvre, et embarquait les deux voitures dans le rail. S’ensuivit alors un carambolage monstre, avec une bonne dizaine de concurrents impliqués. Comini et Oriola, les deux prétendants au titre, échappaient au carnage et héritaient des deux premières positions, mais la course était naturellement neutralisée.

A la reprise, Comini reprenaient leur duel. Neuf voitures étaient encore en piste, après que la liste initiale des 30 concurrents inscrits pour l’épreuve a été décimée par des sorties de route ou ennuis techniques (la Subaru de Alain Menu notamment) depuis les premiers essais libres du jeudi.

C’est même un train de quatre voitures qui se formait en tête, Jordi Gene et Andrea Bellichi, les équipiers de Pepe Oriola, complétant le quatuor de tête, profitant de la pénalité de la Honda de Gianni Morbidelli, qui évoluait en 3e position.

Abandon pour Pepe Oriola

Après plusieurs contacts entre Stefano Comini et Pepe Oriola, ce dernier parvenait à prendre l’avantage, mais le pilote espagnol devait renoncer quelques instants plus tard sur problèmes mécaniques. Son frère Jordi Oriola l’imitait peu après, laissant en tête un Stefano Comini en route vers la victoire et le titre, suivi de la Seat de Andrea Bellichi et de la Volkswagen Golf de Mikhail Grachev.

Les trois hommes finissaient dans cet ordre, et Stefano Comini décrochait le premier titre de l’histoire du championnat TCR à l’issue d’une saison extrêmement disputée. Son écurie Target Compétition remportait en outre le championnat par équipe.

 

partages
commentaires
Qualifications – Huff est toujours le roi de Macao

Article précédent

Qualifications – Huff est toujours le roi de Macao

Article suivant

Vidéo - Huff critique la manœuvre "stupide" de Gene

Vidéo - Huff critique la manœuvre "stupide" de Gene
Charger les commentaires