Prologue du WEC, mode d'emploi

partages
commentaires
Prologue du WEC, mode d'emploi
Par : Basile Davoine
5 avr. 2018 à 11:52

Après une infidélité au tracé varois l'an dernier pour des préparatifs qui s'étaient déroulés à Monza, le Prologue du WEC retrouve cette année son berceau du Circuit Paul Ricard.

Ferrari 488 GTE
Rebellion R-13
Team Signatech Alpine
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
Racing Team Nederland, Dallara P217 Gibson
Pneus Dunlop
Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE 2018
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
Pneus Dunlop

B.D., Circuit Paul Ricard - Deux jours durant, les concurrents du Championnat du monde d'Endurance vont pouvoir profiter d'un roulage visant à affiner les préparatifs en vue de l'ouverture de la saison, prévue le mois prochain à Spa-Francorchamps. Cette séance d'essais officielle intervient également à deux mois du grand rendez-vous des 24 Heures du Mans.

35 autos en piste

Au total, c'est un plateau de 35 autos qui est réuni au Castellet, réparties dans les quatre catégories habituelles du WEC : on en compte 9 en LMP1, 7 en LMP2, 10 en LMGTE Pro et 9 en LMGTE Am.

Les équipes sont libres de répartir leurs équipages comme elles l'entendent, y compris lorsque deux voitures sont alignées. C'est notamment le cas chez Toyota, où les pilotes en piste seront amenés à prendre le volant des deux TS050 Hybrid en fonction du programme défini par le constructeur nippon. 

Une longue ligne droite pour l'aéro

Le Paul Ricard proposant de multiples configurations, le WEC a opté pour l'utilisation du tracé long de 5,791 km. Il s'agit de la piste sans chicane dans la longue ligne droite du Mistral, à la fin du deuxième secteur, entre les virages 7 et 8. Rien d'étonnant puisque cette ligne droite longue de 1,8 km permettra de réaliser de précieux tests aérodynamiques.

Trente heures non-stop

Dans les faits, il n'y aura qu'une seule séance officielle lors de ce Prologue, puisque les organisateurs ont souhaité offrir l'opportunité d'une simulation de 30 heures aux concurrents qui le souhaitaient. La piste sera déclarée ouverte vendredi 6 avril à 10 heures, tandis que le drapeau à damier s'abaissera samedi 7 avril à 16 heures.

Néanmoins, les équipes souhaitant rouler en nocturne devaient faire part de leur choix en amont. Sur les 35 autos présentes, seules 13 seront toujours en piste entre vendredi 18 heures et samedi 9 heures : Toyota Racing avec une seule TS050, Rebellion Racing, ByKolles Racing, SMP Racing en LMP1 ; BMW, Porsche et Aston Martin en GTE Pro. Aucune LMP2 ne prendra part au roulage nocturne.

De bonnes conditions 

La journée de vendredi s'annonce idéale sur le plateau du Castellet, puisque le soleil devrait être au rendez-vous tandis que le mercure viendra flirter avec la vingtaine de degrés. Les conditions devraient malheureusement se dégrader dans la nuit et pour la journée de samedi : le ciel se chargera de nuages et quelques précipitations pourraient faire leur apparition.

Prochain article WEC
Manor officialise deux nouveaux pilotes en LMP1

Article précédent

Manor officialise deux nouveaux pilotes en LMP1

Article suivant

Toyota a la fiabilité en tête pour conjurer le sort au Mans

Toyota a la fiabilité en tête pour conjurer le sort au Mans

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Prologue
Lieu Circuit Paul Ricard
Auteur Basile Davoine
Type d'article Preview