Strakka va développer son propre châssis LMP1
#42 Strakka Racing Strakka-Dome S103 : Nick Leventis, Jonny Kane, Danny Watts
#42 Strakka Racing Strakka-Dome S103 : Nick Leventis, Jonny Kane, Danny Watts
#42 Strakka Racing Strakka-Dome S103 : Nick Leventis, Jonny Kane, Danny Watts
Arrêt aux stands pour la #42 Strakka Racing Strakka-Dome S103 : Nick Leventis, Jonny Kane, Danny Watts
#42 Strakka Racing Strakka-Dome S103 : Nick Leventis, Jonny Kane, Danny Watts

Le Strakka Racing développera son propre prototype LMP1 pour la saison 2017 en WEC, est en mesure de révéler Motorsport.com.

La première conséquence, à court terme, est que l'équipe britannique va changer de châssis pour la suite de la saison en LMP2, délaissant l'actuelle Dome S103 pour utiliser une Gibson 015S qui avait été initialement achetée par le team Greaves Motorsport. Des essais auront lieu à la fin du mois sur le Nürburgring, avant des débuts officiels en compétition sur ce même circuit à la fin du mois d'août, pour la quatrième manche du WEC.

Lire aussi : Les quatre constructeurs LMP2 connus pour 2017

La Dome S103 sera pendant ce temps convertie aux normes LMP1 pour le nouveau programme de l'équipe, dans un an et demi.  

Malgré une troisième place décrochée à Silverstone dans la catégorie LMP2, le Strakka Racing a connu un début d'année difficile. Après Spa-Francorchamps, le choix avait été fait de passer à des pneumatiques Dunlop, avant Le Mans.

Une conséquence du nouveau règlement LMP2

La nouvelle voiture fera appel à des technologies avancées comme l'imprimante 3D et d'autres procédés autour desquels Strakka Racing souhaite optimiser les coûts et les délais. Récemment, l'équipe a agrandi ses installations à proximité de Silverstone.

"Le changement de réglementation LMP2 pour 2017, qui restreint le nombre de constructeurs, signifie que nous avons dû évaluer notre stratégie actuelle en regardant sérieusement ce qui serait possible de faire en s'appuyant sur l'expérience que nous avons avec notre voiture LMP2", explique le Team Principal Dan Walmsley.

"Après avoir évalué toutes les options, la catégorie LMP1 privée offre désormais la meilleure arène pour créer notre propre voiture, qui servira à démontrer notre connaissance des nouveaux processus de conception et de fabrication pour construire une voiture avec des coûts efficaces et dans un délai réduit. Le Strakka Racing continue à se développer et ce sera une autre étape pour devenir une structure vraiment viable dans le sport automobile."

Le Strakka Racing va désormais commencer à travailler pour définir l'architecture de son projet, y compris le choix d'un partenaire moteur pour intégrer la Dome S103, qui permettra d'accélérer le développement pour un lancement en 2017. 

partages
LMP2 - Les quatre châssis pour 2017 sont sélectionnés

Article précédent

LMP2 - Les quatre châssis pour 2017 sont sélectionnés

Article suivant

KCMG - Pas de seconde ORECA sur le Nüburgring

KCMG - Pas de seconde ORECA sur le Nüburgring

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Strakka Racing
Auteur Sam Smith
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021