Citroën - "Pas de programme sous-traité" comme en 2006

partages
commentaires
Citroën -
Par : Jean-Philippe Vennin
20 nov. 2015 à 10:45

La non-participation de l'équipe officielle Citroën avant un retour annoncé avec une nouvelle voiture n'est pas une première. Il y eut un précédent – et quel précédent – en 2006.

Sébastien Loeb joue de la guitare
Sébastien Loeb et Daniel Elena
Podium: deuxième place pour Sébastien Loeb
Sébastien Loeb et Daniel Elena
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Mads Ostberg et Jonas Andersson, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre et Stéphane Prévot, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Susie Wolff avec Yves Matton, Team Principal Citroën Racing

Courant 2004, PSA avait annoncé l'arrêt du programme WRC de ses deux marques Peugeot et Citroën, alors engagées l'une et l'autre dans le championnat, pour la fin de la saison suivante.

Si le Lion avait bien pris la direction de l'Endurance et des 24 Heures du Mans avec le programme 908, Guy Fréquelin, alors patron de Citroën Sport, avait pour sa part obtenu un revirement de la part de le direction du groupe. Son équipe serait de retour en WRC en 2007, le temps de reprendre et mener à bien le développement de la nouvelle C4 WRC qui était appelée à remplacer la Xsara.

Un “plan B” avait toutefois été mis en place, avec l'engagement par l'équipe belge Kronos de deux Xsara aux couleurs d'un manufacturier de tabac français, l'une d'elle étant pilotée par Sébastien Loeb – déjà le pilote emblématique de la marque – et le tout avec un soutien appuyé de Citroën Sport... au point que cette structure serait habilitée à marquer des points pour viser le titre des constructeurs.

Si elle ne coiffa pas cette couronne en raison essentiellement de la présence d'un pilote assez transparent, l'Espagnol Xevi Pons, au volant de la deuxième voiture – financement oblige –, Loeb fut quant à lui titré pour la troisième fois en remportant huit rallyes sur... 12 disputés parmi les 16 inscrits cette année-là au calendrier, puisqu'il avait raté les quatre derniers en raison d'une blessure au bras contractée lors d'une chute en VTT.

Østberg chez M-Sport?

Mercredi, quand a été annoncée l'absence décidée par Citroën Racing pour 2016 avant de mieux revenir en 2017 avec une toute nouvelle voiture, la question s'est aussitôt posée de la possibilité d'un éventuel montage similaire à celui vu il y a dix ans.

Citroën ayant confirmé que Mads Østberg ne ferait de toute façon plus partie des effectifs – le Norvégien va probablement retourner chez M-Sport –, la rumeur de l'engagement (pas forcément sur toutes les manches) de deux DS3 WRC pour Kris Meeke et Stéphane Lefebvre, sous la houlette de PH Sport par exemple, a vite circulé.

Interrogé par Motorsport.com, Yves Matton a mis un coup d'arrêt à ces spéculations tout en réitérant les termes du communiqué de presse publié dans la matinée. “Un programme sous-traité n’est pas envisagé, nous annonçons aujourd'hui notre mise en pause pour 2016 afin de préparer au mieux 2017,” a-t-il en effet répondu par l'intermédiaire du service communication de Citroën Racing.

On a pourtant peine à croire que des DS3 WRC ne seront pas engagées, d'une façon ou d'une autre, au moins sur certaines épreuves en 2016. La nuance se trouve peut-être dans le fait qu'un éventuel engagement par une équipe privée se ferait sans le moindre soutien, financier ou technique, de la marque aux chevrons.

Wait and see...

Prochain article WRC
Quentin Gilbert - Et maintenant, place au WRC2

Article précédent

Quentin Gilbert - Et maintenant, place au WRC2

Article suivant

Vidéos - Revivez le "RAC" 2015 en images

Vidéos - Revivez le "RAC" 2015 en images

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Loeb , Kris Meeke , Stéphane Lefebvre
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités