ES10 & 11 - Rovanperä refroidit Breen de bon matin

Au volant de sa Toyota Yaris WRC, Kalle Rovanperä a pris un excellent départ ce samedi en augmentant considérablement son avance en tête du Rallye d'Estonie.

ES10 & 11 - Rovanperä refroidit Breen de bon matin

Au lendemain d'une étape reprenant en grande partie les spéciales déjà parcourues en 2020, la plus longue journée du rallye (132,18 km) a débuté sur les chapeaux de roue avec deux secteurs chronométrés inédits, tracés cette fois au nord de Tartu.

Dominateur jusque là avec sept meilleurs temps sur neuf possibles sans pour autant creuser d'écart significatif (8"5 après l'ES9), Kalle Rovanperä a frappé fort dans le premier passage de la plus longue spéciale du week-end, Peipsiääre et ses 23,53 km. En déposant son plus proche adversaire Craig Breen à plus de 14", le Finlandais a fait cette fois une réelle différence.

Malgré "une spéciale parfaite", le pilote Hyundai Motorsport a simplement justifié cette perte de temps en rappelant que "ce petit homme" (Rovanperä) passait plus de temps dans une WRC que lui. L'Irlandais n'ayant plus roulé sur terre avec la i20 Coupe WRC depuis septembre dernier et le Rallye d'Estonie 2020. Dans le tronçon suivant, Mustvee et ses 12,28 km, il n'a pas réussi à inverser la tendance en lâchant à nouveau 2"8 à son rival, son retard au classement général (25"6) ayant tout simplement triplé en l'espace de deux spéciales.

À plus d'une minute du leader, la lutte pour la troisième place a repris de plus belle entre Thierry Neuville et Sébastien Ogier. Habitués à se battre l'un contre l'autre depuis plusieurs années, les deux hommes se sont rendu coup pour coup dans les deux premières spéciales de la journée. Après avoir grappillé six dixièmes dans l'ES10, le Gapençais lui en a cédé cinq dans la spéciale suivante. Spectateur de ce duel à plus de 20", Elfyn Evans n'a pas trouvé la solution pour réduire l'écart.

En queue de peloton, Pierre-Louis Loubet est resté focalisé sur l'arrivée qu'il veut rejoindre à tout prix. Le Corse n'a même pas profité du tête-à-queue (ES10) de Teemu Suninen, tranquillement installé à la sixième position, pour venir l'inquiéter. 

Revenu en Super Rally après son abandon causé par trois crevaisons dans la boucle matinale du vendredi, Ott Tänak a déjà eu de quoi nourrir de gros regrets. Deuxième sur la route derrière Greensmith, de retour également, l'Estonien s'est signalé avec un deuxième temps (ES10) puis un scratch (ES11).

Lire aussi:

La boucle matinale se poursuit à partir de 09h36 (en France) avec la spéciale de Raanitsa. Le Rallye d'Estonie est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES10 : Finland K. Rovanperä

ES11 : Estonia O. Tänak

Estonia Rallye d'Estonie - Classement après l'ES11

partages
commentaires
Ogier et Toyota discutent d'un test en Hypercar

Article précédent

Ogier et Toyota discutent d'un test en Hypercar

Article suivant

ES12 & 13 - Rovanperä tranquille, Ogier met la pression sur Neuville

ES12 & 13 - Rovanperä tranquille, Ogier met la pression sur Neuville
Charger les commentaires