Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
3 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Lefebvre au Béthunois : "Ravi de retrouver la DS3 WRC"

partages
commentaires
Lefebvre au Béthunois : "Ravi de retrouver la DS3 WRC"
Par :
8 sept. 2017 à 10:30

Retour aux sources, ce week-end, pour le pilote officiel Citroën en Championnat du monde, qui, à peine revenu des premiers essais de la C3 R5, va disputer le Rallye Le Béthunois dans sa région natale des Hauts-de-France et au volant d'une DS3 WRC.

Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën DS3 WRC
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën DS3 R5
Citroën C3 R5

Stéphane Lefebvre a connu une saison un peu différente de celle qu'il attendait, avec ses absences aux Rallyes de Sardaigne, puis de Finlande et d'Allemagne alors qu'il devait disputer un championnat complet. Officiellement confirmé cette semaine pour la manche espagnole du calendrier, début octobre du côté de Barcelone, il va prendre part ce week-end à sa seconde participation hors WRC de l'année après le Rallye des Vins de Madère, début août.

Alors qu'il pilotait une DS3 R5 sur l'ancienne épreuve insulaire du Championnat d'Europe, c'est bien un exemplaire de la version WRC, préparé par PH Sport, que Lefebvre va retrouver samedi et dimanche lors de sa troisième apparition sur ces spéciales du Pas-de-Calais. Cela, pour la première fois en dehors de l'équipe officielle Citroën Racing depuis le Rallye d'Allemagne 2016 (photo ci-dessus).

"Même s’il s’agit d’une participation sans enjeu, j’aborde ce rallye avec le même sérieux qu’un rallye mondial", explique l'enfant du pays dont la ville natale de Nœux-les-Mines n'est qu'à une dizaine de kilomètres de Béthune. "Je suis ravi de retrouver le volant de la DS3 WRC. J’adore cette voiture et son comportement sur asphalte est tout simplement phénoménal. Je compte bien l’exploiter à 100% sur 'mes' routes."

Lorsque j’ai vu que mon calendrier me permettait de participer à cette épreuve, j’ai tout mis en œuvre pour concrétiser cette opportunité de rouler avec une WRC devant mon public."

Une spéciale en ville

Avec pas moins de 11 World Rally Cars engagées pour un total de 160 concurrents, le Béthunois affiche un plateau digne du 40e anniversaire qu'il fête cette année. À l'instar d'un Sébastien Loeb qui a plusieurs fois couru avec son épouse, Séverine, dans le baquet de droite à ce genre d'occasion, Lefebvre aura à ses côtés sa compagne, Coralie de Carli. Il retrouvera aussi son père, Philippe, parmi ses rivaux au volant d'une Citroën C4 WRC.

"C’est un rallye sur lequel j’accompagnais mes parents dès mon plus jeune âge", poursuit celui qui, côté WRC, reste sur une cinquième place en Pologne. "C’est un beau rallye, qui se déroule dans une ambiance de fête puisque l’assistance et le parc fermé sont installés au cœur de la ville, sur la place du beffroi. Cette année, [...] il y aura même une super spéciale dans Béthune !"

"Tout le monde ne peut pas forcément se rendre sur les manches du Championnat du monde et cette participation est dédiée à tous ceux qui m’ont aidé et encouragé depuis le début de ma carrière."

Mais le Béthunois représente aussi pour Lefebvre une opportunité d'engranger des kilomètres sur asphalte, avant le Rallye de Catalogne qui se déroule en partie sur cette surface.

"Ce sont des routes typiques du Nord de la France et similaires à ce qu’on peut retrouver en Belgique", dit-il, lui qui les a déjà disputées en 2011 et 2012. "Le profil des spéciales est très rapide, avec de nombreux changements de direction et d’autres sections plus techniques. Les différents types de revêtement modifient le niveau d’adhérence, surtout si la pluie vient s’en mêler !"

Malgré ses occasions manquées en mondial, Lefebvre n'a pas chômé ces dernières semaines avec Madère, donc, mais aussi les reconnaissances des Rallyes d'Allemagne et de Finlande ainsi que plusieurs séances d'essais, la dernière cette semaine au volant de la nouvelle C3 R5.  

 
Article suivant
Monte-Carlo 2018 : parcours confirmé et à moitié renouvelé

Article précédent

Monte-Carlo 2018 : parcours confirmé et à moitié renouvelé

Article suivant

Citroën cherche bien à réunir Ogier et Loeb

Citroën cherche bien à réunir Ogier et Loeb
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Stéphane Lefebvre
Auteur Jean-Philippe Vennin