Le WRC a "retourné le calendrier 2021 dans tous les sens"

Le directeur du WRC, Paul Thul, explique comment la crise du coronavirus a chamboulé à maintes reprises l'élaboration du calendrier 2021.

Le WRC a "retourné le calendrier 2021 dans tous les sens"

Lors de l'ASI Connect, événement organisé et promu par Motorsport network, le directeur du WRC, Paul Thul est revenu sur le succès de la reprise du championnat en 2020. La saison avait été suspendue à cause de la pandémie de COVID-19, comme beaucoup d'autres compétitions. Après s'être résolus à n'organiser que sept épreuves de WRC la saison dernière, les organisateurs sont confiants quant à leur objectif de 12 manches pour la saison 2021. Deux rallyes se sont déjà déroulés sans le moindre spectateur et avec un protocole strict pour limiter la propagation du COVID-19 : le Rallye de Monte Carlo et l'Arctic Rally Finland.

Paul Thul explique que la discipline a fait face à un défi unique : celui de redémarrer le seul championnat qui ne pouvait pas être complètement fermé au public à cause du caractère des routes ouvertes du WRC. Mais l'intégration de nouvelles mesures, comme l'annexe S au Code sportif international de la FIA, rédigée en collaboration avec les organisateurs, offre la possibilité au WRC de reprendre lorsque les autorités locales le permettent.

Lire aussi :

"Le défi pour nous, dès le premier jour, était que nous étions le seul sport de plein air qui ne pouvait pas s'organiser derrière des portes closes", détaille Paul Thul. "Nous avons des courses en extérieur. Pas comme la Formule 1, qui est à l'intérieur d'un paddock, protégé par des clôtures et des barrières. Nous devons donc garantir que nous ne causons aucun problème au pays que nous visitons."

"Tout était une question de discussions pour connaître les besoins des organisateurs, de la FIA et des constructeurs. Nous avons retourné le calendrier dans tous les sens pour voir où nous pourrions aller et dans quelles conditions. Nous avons aussi proposé une offre spéciale aux fans qui ne pouvaient pas se rendre sur les circuits : WRC+. Vous pouvez tout voir, du matin jusqu'au soir, l'intégralité du rallye avec des informations sur les coulisses."

"Si quelqu'un m'avait dit il y a un an que le Rallye de Monte-Carlo serait interdit aux spectateurs et chacun chez soi, je n'aurais pas pensé cela possible. Pourtant, nous l'avons fait. Je suis fier de la collaboration entre la FIA, les promoteurs, les organisateurs des rallyes et les fans."

Le Safari Rally Kenya encore sous réserve

En ce qui concerne le reste du calendrier de WRC, Thul confirme que la première moitié des manches restera en Europe, où chacun des organisateurs peut choisir de"s'engager" à courir avec ou sans spectateurs. Le prochain rendez-vous aura lieu en Croatie du 22 au 25 avril, avant le rallye du Portugal (20-23 mai) et le Rallye de Sardaigne (3-6 juin).

Pour l'instant, la première manche hors d'Europe est prévue en Afrique, avec le retour du mythique Safari Rally au Kenya (24-27 juin), encore sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire. "Nous avons des organisateurs, comme l'Automobile Club de Monaco, qui permettent de faire courir le rallye sans spectateurs de façon fantastique. L'Arctic Rally de Finlande, organisé par les mêmes organisateurs que ceux du Rallye de Finlande, s'est parfaitement déroulé sans spectateurs", a déclaré Paul Thul.

Lire aussi :

"Le Rallye de Croatie approche avec deux concepts : un sans spectateurs et un avec l'espoir d'en avoir. Mais il aura lieu [avec ou sans spectateurs]. Le Rallye du Portugal s'est aussi engagé. Ils veulent l'organiser avec des spectateurs, mais ils se sont aussi engagés pour le faire sans. Ensuite, nous aurons l'Italie, qui l'avait déjà fait l'année dernière. Donc j'ai dit : faisons les cinq premiers qui fonctionneront à coup sûr."

"Viendra ensuite le Safari Rally Kenya, qui semble bien parti à l'heure actuelle. Néanmoins, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer, personne n'a de boule de cristal. Mais ils se sont engagés à faire renaître ce rallye légendaire. Nous le ferons si tout est sûr. Nous avons aussi d'autres très bons événements qui sont prêts à se lancer. Notre idée et notre objectif sont d'en avoir douze. Mais je ne peux pas vous dire s'il y aura des annulations puisque personne ne sait ce qui va se passer. Mais nous sommes bien préparés pour ce type de calendrier."

partages
commentaires

Voir aussi :

Sébastien Loeb et Daniel Elena se séparent

Article précédent

Sébastien Loeb et Daniel Elena se séparent

Article suivant

Le WRC espère un nouveau constructeur avant 2024

Le WRC espère un nouveau constructeur avant 2024
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Haydn Cobb