WRC - Citroën se doit déjà de réagir au Mexique

partages
commentaires
WRC - Citroën se doit déjà de réagir au Mexique
28 févr. 2015 à 19:45

L'équipe Citroën poursuit sa préparation en vue du Rallye du Mexique, qui se déroulera du 5 au 8 mars prochains

L'équipe Citroën poursuit sa préparation en vue du Rallye du Mexique, qui se déroulera du 5 au 8 mars prochains. La marque aux chevrons entend redresser la barre après deux premières courses mitigées cette saison.

Pour ce faire, de nouvelles améliorations ont été apportées à la DS3 WRC, notamment au niveau de l'aérodynamique et de la transmission, mais aussi de la puissance moteur et de la liaison au sol.

Ces deux derniers paramètres seront déterminants la semaine prochaine. Il faudra en effet contrer la perte significative de puissance moteur due à l'altitude - le tracé mexicain se situe entre 1800 et 2800 mètres de hauteur ! -, tout en assurant une traction optimale sur ce qui constitue le premier rallye terre de l'année. Par ailleurs, le manque d'air devrait aussi constituer un challenge de taille pour le bon refroidissement des freins.

La tâche ne sera pas facile pour autant pour l'équipe française, qui avait connu l'an passé un rallye mexicain des plus compliqués. Mads Ostberg avait été le seul pilote Citroën à rentrer dans les points - neuvième -, après avoir endommagé ses suspensions lors de la deuxième étape en raison d'une sortie de route.

Le Rallye du Mexique exige des pilotes d'adapter leur pilotage afin de compenser les effets de l'altitude : "Il est délicat de trouver le bon équilibre", estime Mads Ostberg, "Il faut adapter sa conduite pour tenter d'effacer les effets du manque d'oxygène sur le moteur. Avec le déficit de puissance, on ne peut pas rattraper nos petites erreurs."

Kris Meeke corrobore les propos de son coéquipier : "Le Rallye du Mexique est une épreuve unique. Nulle part ailleurs, on ne trouve cette combinaison de terre, d’altitude et de hautes températures", explique le Britannique, "Dans ces conditions, la voiture réagit différemment, il faut être plus agressif dans les parties les plus lentes pour conserver un maximum de vitesse. Mais il est aussi nécessaire d’éviter la moindre faute, car sans air, on a moins de puissance et les réactions de la voiture sont moins vives."

Mal en point au classement constructeur, où elle occupe le quatrième rang avec seulement 20 points, Citroën espère débuter enfin sa saison au Mexique. Un objectif qui devient impératif, selon le patron de l'équipe, Yves Matton : "Nos voitures sont compétitives, c'est une certitude. Il n'y a qu'à voir les temps réalisés sur les deux premiers rallyes", estime-t-il, avant de pointer du doigt le manque de réalisme de ses troupes en ce début de saison, "Malheureusement, nous n'arrivons pas encore à concrétiser. Au Mexique, il devient capital de marquer des points et d’en prendre à nos principaux concurrents. Notre objectif est de nous replacer au championnat."

Prochain article WRC
WRC - M-Sport optimiste après son tir groupé en Suède

Article précédent

WRC - M-Sport optimiste après son tir groupé en Suède

Article suivant

WRC - Paddon a dépassé toutes les espérances en Suède

WRC - Paddon a dépassé toutes les espérances en Suède

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Kris Meeke , Mads Østberg , Yves Matton
Type d'article Actualités