Première mouvementée en Argentine pour Baz

partages
commentaires
Première mouvementée en Argentine pour Baz
Par : Willy Zinck
16 oct. 2018 à 13:30

Le Français est passé par tous les états en Amérique du Sud pour la première édition du Superbike sur le circuit de San Juan.

Loris Baz, Althea Racing
Leandro Mercado, Orelac Racing Team, Loris Baz, Althea Racing
Le stand de Loris Baz, Althea Racing
Leandro Mercado, Orelac Racing Team, Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing, Leon Camier, Honda WSBK Team
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing

Pour la première du Superbike sur le circuit de San Juan, Loris Baz aura connu un week-end animé, marqué par un passage en Superpole 2 manqué d'un cheveu, une pénalité le dimanche et une paire de belles batailles en piste.

Découvrir un nouveau tracé n'est jamais chose aisée, et cela s'est de nouveau confirmé pour l'ensemble du plateau. Confronté à un tarmac poussiéreux (les travaux ont été fini de justesse avant le début de l'épreuve), le Français expliquait vendredi que la première journée en Argentine n'avait finalement eu pour vocation que de prendre connaissance du complexe sud-américain, sans véritablement pouvoir mener à bien les réglages.

"Les deux premières séances ne nous ont pas servi à grand-chose, à l’exception peut-être de nettoyer l’asphalte", a-t-il ainsi expliqué. "Nous n’avons même pas cherché à régler la moto, car la piste changeait tour après tour."

Le Haut-Savoyard avait finalement de quoi être frustré vendredi soir, après avoir manqué d'un rien une qualification directe en Superpole 2. Situé sur le 13e emplacement de la grille en vue de la Course 1, le numéro 76 a dans un premier temps eu maille à partir avec Jake Gagne.

Lire aussi :

Plus de peur que de mal, le Français menant par la suite une magnifique course d'attaque pour rallier l'arrivée en neuvième position, non sans s'être défait de Leon Camier dans le dernier tour après un beau duel avec le Britannique.

"Il était beaucoup plus rapide que moi sur certains secteurs, mais je parvenais à reprendre l’avantage sur d’autres. J’ai finalement réussi à m’en défaire dans le dernier tour", analysait Baz après coup.

Pénalisé lors du warm-up

Cette neuvième place finale aurait normalement dû ouvrir la voie à une sixième position sur la grille de départ de la Course 2, mais une erreur de jugement lors du warm-up, au moment de la sortie du drapeau rouge, a amené le Français à se faire pénaliser et à reculer d'une ligne.

"Face à des conditions mixtes, j’ai réalisé un bon warm-up. Malheureusement, je n’ai pas vu le drapeau rouge et j’ai été pénalisé", relate le natif de Sallanches. "Je n’ai pourtant pas bouclé un tour complet, seulement deux virages de plus que les autres. C’est le règlement et je le respecte. Cette sanction a toutefois affecté le déroulement de la course, laquelle s’est avérée compliquée, d’autant plus sur une piste délicate."

Parti neuvième lors de ce second acte, le Français a alors connu une épreuve plus délicate que la première. Celui-ci a néanmoins mené un dernier baroud d'honneur face au régional de l'étape, Leandro Mercado, finalement remporté de haute lutte pour une arrivée à la 11e place.

Lire aussi :

"Je n’avais pas de grip, c’est pareil pour tout le monde, mais je n’ai pas réussi à retrouver mon rythme de samedi", reprend-il. "J’ai perdu du temps derrière Leandro Mercado, mais j’ai fini par trouver la faille et prendre le dessus. Je termine 11e, je manque un autre Top 10, c’est dommage. Il reste deux courses à disputer et nous essaierons de conclure la saison sur une note positive. Nous donnerons tout pour ravir la dixième place au championnat."

Baz occupe en effet la 11e place au classement général, et voit après l'Argentine ses adversaires Toprak Razgatlioglu et Eugene Laverty prendre leurs distances, les deux hommes détenant désormais 18 points d'avance sur le Français, qui peut néanmoins encore contester la dixième place finale face à Lorenzo Savadori.

Article suivant
Cluzel : Le titre Supersport, "je le veux !"

Article précédent

Cluzel : Le titre Supersport, "je le veux !"

Article suivant

Melandri sans contrat pour 2019 ; Sykes proche d'un accord

Melandri sans contrat pour 2019 ; Sykes proche d'un accord
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement San Juan
Catégorie Course 2
Pilotes Loris Baz
Équipes Althea Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions