WSS - Course surprise à Assen !

À l’instar de la 2nde course WSBK, l’épreuve Supersport n’est pas passée au travers des nuages néerlandais. Les pilotes ont dû composer avec une course en deux actes et c'est Kenan Sofuoglu qui s’en sort le mieux parmi les leaders du championnat.

WSS - Course surprise à Assen !

La pole décrochée par Randy Krummenacher fut le meilleur exemple de ce week-end chaotique pour le Supersport. À l’image de Jules Cluzel, le Suisse a chuté deux fois le vendredi et n’était pas admis en Superpole 2. Un détail qu’il a su rectifier pour s’élancer de la position de pointe sur la grille, devant le surprenant Luke Stapleford et sa Triumph, et son coéquipier Kenan Sofuoglu.

Dès la grille de départ composée de 32 pilotes et de 16 nationalités, les nuages chargés de pluie œuvraient à l’horizon et la course a finalement été interrompue au bout de 8 tours. Si l’américain P.J. Jacobsen est arrivé vainqueur de cette première partie, c’est sans oublier que sa course se termina sur une chute alors que le drapeau rouge était agité. Le pilote et sa Honda Ten Kate regagnèrent leur stand in extremis afin que la CBR soit réparée et puisse prendre le second départ.

Après un moment d’incertitude, un sprint de 6 tours fut disputé et la tête de la course fut tout autant animée avec pas moins de 3 changements de leader. Jacobsen semblait tenir dans ses roues la vraie possibilité pour son équipe de s’imposer à domicile, mais la Honda CBR n°2 offrit le même sort à son pilote, qui compte désormais 2 résultats blancs suite à son abandon en Espagne.

Le poleman Randy Krummenacher, Puccetti Racing Kawasaki
Le poleman Randy Krummenacher, Puccetti Racing Kawasaki

 

Honda, vainqueur du jour

C’est pourtant une autre Honda qui s’est imposée dans cette course folle, celle du britannique Kyle Smith, devant l’ex-pilote Moto2 Gino Rea qui termine premier pilote MV Agusta, une performance comparable à celle de son coéquipier Nico Terol en Aragón.

"Le début de saison n'étant pas si bon, j'ai pensé qu'il fallait simplement marquer des points précieux", a commenté Smith sur le site officiel du WSBK. "Il semble que la température des pneus n'ait pas varié entre le début et la fin de course. Je me sentais vraiment fort. Je suis parvenu à m'imposer et c'est une bonne nouvelle pour l'équipe. Je suis content d'être sur la plus haute marche."

Le champion Kenan Sofuoglu limite la casse en montant sur la troisième marche du podium. "Dans la première partie de course j’étais confiant pour la victoire puisque le rythme de Jacobsen diminuait", relate Kenan Sofuoglu sur le site officiel. "Mais l’état de la piste était mauvais durant les 6 tours, c’était très glissant ! Je suis content de ce podium, il faut savoir composer avec les conditions humides et sèches toute la saison. Si vous passez à travers cela, vous pouvez gagner le Championnat."

Son coéquipier Krummenacher n’a, pour sa part, pas digéré sa 4e place. En tête dès le début de course, le pilote Kawasaki Pucetti s’est retrouvé tassé à l’extérieur de l’entrée de chicane par le Turc, une manœuvre un peu limite suite à laquelle la ZX6R a tiré tout droit dans le gravier, avant de reprendre la piste, et perdu ainsi le contact avec le trio de tête.

Jules Cluzel en grande difficulté

La performance de Smith lui permet de passer de la 10e à la 3e place au classement provisoire, les deux grands perdants du week-end étant Jacobsen et Cluzel. Pour le Français, le calvaire a débuté dès le vendredi avec une chute à chaque séance libre, sanctionnée par une 17e et 30e places, puis une autre en Superpole 1 où il termine 3e.

La MV Agusta n°16 est restée sous surveillance des caméras tout le week-end, mais le vainqueur de l’épreuve thaïlandaise termine à une lointaine 18e place et près de 40 secondes du vainqueur. Cluzel devra maintenant se reprendre à Imola, où la course à domicile s’annonce sous haute tension pour MV Agusta.

Le point de la 15e place revient au tricolore Cédric Tangre avec sa Suzuki configurée Superstock, et qui a su dompter les nombreux pièges que le tracé néerlandais a offert tout au long du week-end.

WSS - Assen - Course

Pos. Pilote Moto Écart
1 Kyle Smith Honda  
2 Gino Rea MV Agusta 0.831
3 Kenan Sofuoğlu Kawasaki 2.424
4 Randy Krummenacher Kawasaki 8.255
5 Alex Baldolini MV Agusta 26.801
6 Ilya Mikhalchik Kawasaki 36.940
7 Ayrton Badovini Honda 42.670
8 Axel Bassani Kawasaki 42.971
9 Ondrej Ježek Kawasaki 44.025
10 Christian Gamarino Kawasaki 44.321
11 Federico Caricasulo Honda 44.537
12 Luke Stapleford Triumph 44.887
13 Nicolas Terol MV Agusta 45.911
14 Kyle Ryde Yamaha 46.237
15 Cedric Tangre Suzuki 48.798
16 Kevin Wahr Honda 49.784
17 Bryan Schouten Yamaha 50.202
18 Jules Cluzel MV Agusta 51.046
19 Alessandro Zaccone Kawasaki 53.707
20 Zulfahmi Khairuddin Kawasaki 1'01.468
21 Janos Chrobak MV Agusta 1'04.089
22 Roberto Rolfo MV Agusta 1'07.198
23 Davide Stirpe Kawasaki 1'16.187
24 Hikari Okubo Honda 1'16.278
25 Christoffer Bergman Honda 1'18.937
26 Nacho Calero Kawasaki 1'25.070
27 Loris Cresson Kawasaki 1'27.952
28 Christopher Gobbi Yamaha 1'34.234
29 Lorenzo Zanetti MV Agusta 1'46.736
30 Stefan Hill Honda 1 tour
  PJ Jacobsen Honda Abandon
  Jaimie Van Sikkelerus Yamaha Abandon
  Angelo Licciardi Kawasaki Forfait
  Anthony West Yamaha Forfait
  Javier Orellana Honda Forfait
partages
commentaires
Chute et mauvaise stratégie pour Guintoli

Article précédent

Chute et mauvaise stratégie pour Guintoli

Article suivant

Van der Mark - Une 3e place au goût de victoire

Van der Mark - Une 3e place au goût de victoire
Charger les commentaires