John Filippi - "Je cherche le problème"

partages
John Filippi -
Par : Emmanuel Rolland
3 juil. 2015 à 08:44

John Filippi, Chevrolet RML Cruze TC1, Campos Racing
John Filippi, Chevrolet RML Cruze TC1, Campos Racing
John Filippi, Chevrolet RML Cruze TC1, Campos Racing
John Filippi, Chevrolet RML Cruze, Campos Racing
John Filippi, Chevrolet RML Cruze, Campos Racing

A 20 ans, John Filippi poursuit son apprentissage du WTCC. Le jeune Corse, qui dispute cette année sa deuxième saison dans la discipline, sa première au volant d’une voiture de réglementation TC1, peine à avancer sereinement au volant de sa Chevrolet Cruze de l’écurie Campos. En difficulté lors des dernières courses, notamment le week-end dernier sur le circuit du Castellet, Filippi entend bien repartir de l’avant, comme il l’a confié à Motorsport.com.

John Filippi aurait sans nul doute voulu faire mieux à l’occasion de l’étape française du WTCC. Mais le pilote du Campos Racing a eu du mal à défendre ses chances sur le circuit varois, en proie à un visible problème de performances. Lors des EL1, le natif de Bastia s’est montré distancé, signant son meilleur tour à deux secondes du meilleur chrono de la séance. Un peu mieux lors des EL2, Filippi signait à nouveau le 18e et dernier chrono des qualifications, à 1,5 secondes du temps (canon) de Loeb, mais aussi à une seconde de son équipier Hugo Valente.

En FP2 j’ai fait un tête à queue pour montrer que j’étais à la limite de la voiture.

John Filippi.

"Ce n’est pas vraiment la voiture qui est en cause", expliquait-il le samedi soir à Motorsport.com. "Mis à part la boîte de vitesses où l’on a gardé les longs rapports toute la journée alors que l’on a vu avec Hugo que la courte était la meilleure sur ce circuit. Mais suite à un souci mécanique on n’a pas pu la mettre à la qualification. Dix minutes avant la séance j’étais encore en dehors de la voiture, la boîte de vitesse pas encore remontée : pas évident de se préparer pour les qualifications de cette façon. J’ai fait au mieux avec une boîte longue, on sait qu’elle est moins rapide, bien sûr pas d’une seconde par rapport à mon équipier, mais trois ou quatre  dixièmes c’est sûr. Cela m’aurait fait passer de 18e à 17e, peut-être que si on me l’avait installée avant, mentalement j’aurais été plus en confiance et j’aurais pu attaquer".

Remises en question

"Durant les libres, j’ai fait de mon mieux", poursuit Filippi. "En FP2 j’ai fait un tête à queue pour montrer que j’étais à la limite de la voiture. Le problème est que, depuis le début de la saison, je suis à l’attaque en permanence. Au début de la saison, j’étais à quatre dixièmes de mon équipier, là je suis à plus d’une seconde. Je cherche le problème, je suis prêt à me remettre en question, à remettre la voiture en question. On peut tout remettre en question mais au final on ne trouve jamais. Et on a la sensation que pour nous c’est dur de faire des chronos alors qu’avant c’était plus facile. J’ai l’impression que nous n’avons pas progressé depuis le Nürburgring. Ce n’est pas facile, il faut continuer à s’accrocher".

Dans la course 1, John Filippi était le dernier pilote classé (15e), avant de conclure la course 2 au 13e rang, sur 15 pilotes classés. Pas vraiment les résultats escomptés pour le pilote tricolore.

"Pour être à la bagarre, il faut pouvoir suivre les autres", continuait-il après les deux courses. "Là, j’ai subi plus qu’autre chose, je me faisais complètement déposer dans la ligne droite. Je suis vraiment déçu, c’est la seule course en France et je voulais bien faire. Beaucoup de gens sont venus me soutenir, ils ne s’attendent pas à ce que je gagne la course, mais au moins à ce que je me batte, mais là on n’est pas compétitifs du tout. La seule façon de me bagarrer c’est lorsque Stefano D’Aste a, je pense, cassé son fond plat, et encore j’avais du mal à le suivre dans la ligne droite. Cela pose problème. Il faut trouver une solution pour la prochaine course". 

Prochain article WTCC
Monteiro comme à la maison ce week-end à Vila Real

Article précédent

Monteiro comme à la maison ce week-end à Vila Real

Article suivant

Citroën quittera le WRC ou le WTCC à l’horizon 2017

Citroën quittera le WRC ou le WTCC à l’horizon 2017

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Paul Ricard
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes John Filippi
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Interview