Nicolas Lapierre en mode "Le Mans" à Losail

Alors que la plupart des concurrents du WTCC vivront pour la première fois une course nocturne vendredi lors de la finale à Losail, il ne s’agira pas d’une nouveauté pour Nicolas Lapierre, fort de ses huit participations aux 24 Heures du Mans.

Deux courses disputées en plein milieu de la nuit, voilà une grande première pour le championnat WTCC. Il y a trois semaines, les concurrents du mondial de supertourisme avaient eu un avant-goût lors de la course 2 en Thaïlande, qui s’était terminée dans une semi-obscurité alors que la nuit tombait sur le circuit de Buriram (surprenant tout de même les organisateurs, contraints de stopper la course à deux tours du but).

Cette fois, c’est bien en pleine nuit, à la seule lueur des (imposants) projecteurs du circuit de Losail, que les pilotes du WTCC s’élanceront vendredi pour les deux dernières manches de la saison, dont le départ sera donné respectivement à 21h30 et 22h40 locales.

Comme en plein jour!

Pour Nicolas Lapierre, il ne s’agira pas d’une nouveauté. Le pilote français, qui s’apprête à disputer son quatrième meeting en WTCC chez Lada, se réjouit de retrouver les sensations déjà éprouvées en endurance.

"J’adore le pilotage de nuit, car l’atmosphère est toujours très spéciale", explique le pilote Lada. "A chaque fois que j’ai roulé de nuit au Mans, j’ai toujours vraiment apprécié, même si j’ai vu des vidéos du circuit du Qatar et que l’éclairage est tellement puissant que l’on se croirait presque en plein jour!"

Depuis ses débuts dans la discipline, en septembre à Motegi, Lapierre a enregistré pour meilleur résultat une 8e place lors de sa première apparition en terres japonaises. L’avant-dernière manche de la saison, en Thaïlande, fut en revanche à oublier pour le tricolore, contraint à l’abandon dès le premier tour de la course 1, puis forfait pour la course 2.

"Ce sera mon quatrième meeting en WTCC avec Lada, j’espère connaître une course sans problème et décrocher de bons résultats", poursuit Lapierre. "La Lada progresse à chaque course et l’équipe a fait un gros travail sur la voiture pour améliorer son équilibre".

Le Qatar constituera-t-il également la dernière apparition en WTCC? Pour l’heure, le Français, toujours actif en WEC avec KCMG en LMP2, n’a pas été encore confirmé chez Lada pour 2016.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Losail
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Nicolas Lapierre
Type d'article Preview
Tags lada, losail, nicolas lapierre