Contenu spécial

Le futur de CUPRA en compétition est électrique

La marque espagnole est officiellement immergée en Extreme E et en ETCR, deux championnats entièrement électriques dont les formats de compétition sont conçus pour les nouvelles générations. Selon Wayne Griffiths, PDG de la SEAT CUPRA, c'est la voie à suivre pour les années à venir.

Le futur de CUPRA en compétition est électrique

L'héritage de SEAT, et maintenant de CUPRA, dans le monde de la compétition, a été vaste et fructueux, ayant participé à de nombreux championnats et compétitions dans le monde entier. Depuis la naissance de CUPRA, la marque est devenue le porte drapeau de la mobilité, de la modernité et de l'esprit sportif pour les nouvelles générations et ces valeurs ont été transférées de la route à la compétition avec sa présence en ETCR et Extreme E, deux championnats clairement axés sur l'innovation avec des véhicules électriques et avec des formats qui tendent à offrir un spectacle différent de la course traditionnelle.

Avec la manche de l'ETCR qui s'est tenue sur le circuit de Jarama, Wayne Griffiths a pu voir de près ce qu'est un week-end dans ce championnat et a pu être proche de son équipe, allant même sur la piste en tant que copilote de la CUPRA e-Racer avec le champion actuel Mattias Ekström.

 

Photo by: CUPRA

Griffiths a apprécié son séjour à Jarama et a fini par être convaincu de l'importance de ce type de championnat pour CUPRA. "Les sports mécaniques font partie de notre ADN", a déclaré Griffiths, "mais il est évident que CUPRA est une marque pour la nouvelle génération d'amateurs de voitures, donc nous devons donner une réponse à la prochaine génération d'amateurs de voitures sur ce que signifie le sport automobile dans cette nouvelle ère."

"Ce qui est clair à ce sujet, c'est qu'il s'agira de zéro émission à l'avenir, je ne pense pas que des courses sur des circuits créant beaucoup de CO2 seraient très acceptables pour la nouvelle génération et nous devons donner une solution pour cela."

Et cette solution semble claire pour la marque espagnole : l'ETCR et l'Extreme E comme futurs paris pour engager ce nouveau groupe d'amateurs de voitures.

"Lorsque j'ai rejoint l'entreprise, nous faisions des courses de voitures de tourisme, nous avons donc pris très rapidement la décision de passer à l'électrifié", commente Griffiths à propos du passage du WTCR aux championnats électriques.

"Nous verrons où cela va nous mener à l'avenir, mais je pense que les deux, l'ETCR et l'Extreme E, aident à positionner CUPRA comme une marque contemporaine pour la prochaine génération d'amateurs de voitures, avec des valeurs de marque autour de la durabilité, mais aussi émotionnelles."

 

Photo by: CUPRA

Convaincu des valeurs que l'ETCR peut apporter à la stratégie de CUPRA, Griffiths pense également que le championnat doit mieux se positionner pour attirer ce nouveau public.

"L'Extreme E est une compétition très émotionnelle, c'est incroyable, c'est une aventure, elle va dans des endroits fous à travers le monde. Je viens de parler avec les organisateurs d'ETCR, nous devons déplacer cette expérience ici aussi", a-t-il expliqué.

"Je pense que c'est formidable d'avoir des voitures électriques qui participent à des courses ici, mais dans un environnement à combustion ancienne, je pense que cela doit changer aussi si vous voulez attirer ces jeunes clients."

"Ainsi, les zones de gaming et autres. Si vous voulez qu'ils viennent, alors vous devez organiser une fête ici, et beaucoup plus inclusive. Ce que je n'aime pas, ce sont les zones VIP ici, les conducteurs là, tout est séparé. D'accord, les pilotes ont besoin de leur intimité, ils ont besoin d'être concentrés, mais je pense que nous devons rapprocher les gens de l'action, pour en faire une expérience plus émotionnelle."

 

Photo by: CUPRA

"Cela a beaucoup de potentiel parce que les voitures de tourisme, y compris les courses de voitures dans le passé et à l'avenir avec les voitures électriques, je pense que c'est l'un de ces domaines où vous pouvez vraiment faire le lien entre les voitures de course et les voitures de route, évidemment vous ne pouvez pas le faire avec beaucoup d'autres séries de prototypes ou la Formule 1."

L'un des plus gros problèmes auxquels ETCR est confronté est le manque d'intérêt que les marques ont eu au cours de ces deux premières années du championnat puisque seules CUPRA et Hyundai ont apporté leur soutien jusqu'à présent.

"Ces deux dernières années, nous étions occupés avec le COVID", argumente le patron de CUPRA. "Le COVID a tout emporté pendant deux ans ! Il faut donc l'accepter, nous sommes en train de rouler pour la première année en fait."

"Nous sommes dans le coup, Hyundai est dans le coup, mais d'autres marques doivent venir, il faut plus de concurrence, plus de voitures, je pense que c'est certainement assez excitant quand vous voyez la course. Je pense que le potentiel est là."

"Je viens de dire à M. [Marcello] Lotti que nous ne devrions pas essayer de réécrire cette histoire en prenant ce qu'elle était et en essayant de la rendre électrique. Il faut maintenant quelque chose de nouveau, de divertissant, d'engageant, en ligne et hors ligne, plus intégratif, qui rapproche les gens de l'expérience, et plus émotionnel. Et si nous y parvenons, cela pourrait être énorme."

Avec un plan potentiel pour que la prochaine génération de la WTCR soit hybride, Griffiths n'exclut pas la présence de CUPRA mais admet qu'il sera difficile d'être dans le championnat en tant qu'équipe officielle.

"Nous ferons [en course] ce que nous offrons dans les voitures de route", a-t-il déclaré. "Nous offrons des voitures électrifiées, CUPRA est une marque électrifiée, dans la vision à long terme il s'agira d'un véhicule entièrement électrique, un véhicule électrique à batterie après 2030."

 

Photo by: CUPRA

"Mais c'est en cours, car il y a encore beaucoup de temps avant 2030. Je pense que nous devons leur donner l'opportunité d'examiner notre technologie, la technologie hybride, les voitures hybrides pour la série. Mais notre façon d'aider à réduire les émissions, tout en étant capable d'avoir une compétition amusante, est essentielle, donc je pense que les hybrides sur le côté TCR des voitures de tourisme à combustion est la bonne étape, [mais] ne pas le faire serait inacceptable."

"Cependant, en tant que marque avec nos propres pilotes, nous nous concentrons sur l'ETCR, sur l'électrique, parce que nous devons nous concentrer sur quelque chose, pas sur tous les aspects en même temps."

"Du côté hybride, nous ferons certainement des voitures, je veux dire, même du côté du TCR, nous faisons les voitures clients, mais en tant qu'équipe de course, cela dépend, nous devons être concentrés, nous sommes une petite entreprise, nous ne pouvons pas faire tout ce que nous voulons."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Cupra EKS s'impose à Pau en ouverture de l'ETCR
Article suivant CUPRA entame son processus d'apprentissage à Zolder en FIA ETCR

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France