Explosion sur le Dakar : le parquet antiterroriste français enquête

Après l'explosion qui a gravement blessé Philippe Boutron jeudi dernier sur le Dakar, le parquet antiterroriste français a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Explosion sur le Dakar : le parquet antiterroriste français enquête

Le parquet national antiterroriste français a annoncé ce mardi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste", après l'explosion survenue jeudi dernier à Djeddah, en Arabie saoudite, en marge du Dakar 2022. 

L'incident a eu lieu devant l'hôtel Donatello le 30 décembre, pendant les vérifications techniques et administratives, et a touché un véhicule occupé par un équipage de cinq Français, parmi lesquels Philippe Boutron, pilote de l'équipe Sodicars Racing. Ce dernier a été gravement blessé, touché aux deux jambes et opéré sur place avant d'être rapatrié en France cette semaine. 

Organisateur du rallye, ASO n'a pas officiellement communiqué sur cette explosion depuis samedi dernier, date à laquelle il a fait savoir que des mesures de sécurité renforcées avaient été prises, qu'un "acte de malveillance" n'était pas à exclure et que les autorités saoudiennes menaient une enquête. 

Le parquet national antiterroriste précise que "les investigations ont été confiées à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure", tandis que le Ministère des Affaires étrangères a également réagi : "Une enquête des autorités saoudiennes est en cours pour déterminer les causes de cette explosion. L'hypothèse d'un acte criminel n'est pas écartée. La menace terroriste persiste en Arabie saoudite. Il convient de faire preuve d'une vigilance maximale dans la vie quotidienne, notamment lors des déplacements."

Ce mardi, l'équipe Sodicars Racing a donné des nouvelles de l'état de santé de Philippe Boutron, âgé de 61 ans et également président du club de football de l'US Orléans, précisant qu'à la demande de sa compagne, ce bulletin de santé serait le seul. 

"Le pilote blessé lors d’un attentat à Djeddah a été rapatrié hier sur l’hôpital Militaire de Percy à Clamart", explique l'équipe. "De suite pris en charge par les équipes médicales, il est entre les mains d’experts et accompagné par sa famille. Il présente des jambes amochées par l’explosion et se voit placé dans un coma artificiel de façon à alléger ses souffrances."

"L’équipe Sodicars Racing, plus soudée que jamais, soutient ses proches dans cette période très difficile et se dit pressante de retrouver son pilote-ami afin de partager des moments de plaisir et de passion ensemble. Mayeul Barbet, son navigateur, est également rentré à la maison où il se reconstruit moralement après avoir vécu une [des] semaines les plus douloureuses de sa vie."

Mayeul Barbet a lui-même tenu à témoigner des circonstances du drame, dans des propos également relayés par Sodicars Racing. 

"Philippe était au volant et la bombe placée dans le longeron sous le pédalier a explosé après avoir effectué 500 mètres après l’hôtel", raconte-t-il. "Sur le coup, nous étions six occupants, nous sommes restés choqués et sans bouger. Puis la voiture a commencé à s’embraser et Philippe m’a demandé de venir l’aider à se sortir du siège. Il ne sentait plus ses jambes ! J’ai vu l’ampleur des dégâts en l’aidant et ayant des notions de secouriste, j’ai de suite opéré en faisant des garrots car il perdait beaucoup de sang… tout en restant conscient."

"L’ambulance est arrivée une vingtaine de minutes plus tard… Puis tout le monde a été réactif. L’organisation, alertée par Richard [Gonzalez], le service médical, le Consulat de France… On nous a demandé ensuite de ne pas en parler, ce que nous avons fait…"

partages
commentaires
Les malheurs de Petrucci et du téléphone perdu
Article précédent

Les malheurs de Petrucci et du téléphone perdu

Article suivant

Motos, Étape 4 - Barreda lance la remontada

Motos, Étape 4 - Barreda lance la remontada
Charger les commentaires