Une bonne affaire signée Peterhansel

Alors qu'il redoutait sa position sur la route, Stéphane Peterhansel a pris les commandes du Dakar tout en limitant sa perte de temps face à Nasser Al-Attiyah. "Une bonne journée" pour Monsieur Dakar !

Une bonne affaire signée Peterhansel

Il y a vingt-quatre heures, Stéphane Peterhansel justifiait son attaque dans l'étape de dimanche par un Prologue raté et une stratégie contrainte, redoutant sa position de départ pour le deuxième acte. Le Français n'avait qu'en partie raison, et il ne s'en plaindra pas ! Parti deuxième ce lundi derrière Carlos Sainz, il a rattrapé puis distancé son coéquipier, ce qui l'a forcé à devenir l'ouvreur de cette deuxième étape entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir. Une situation qu'il a finalement bien négociée, ne concédant qu'un peu plus de deux minutes à Nasser Al-Attiyah, vainqueur du jour qui misait beaucoup sur cette étape.

Si Peterhansel devra patienter pour empocher sa première victoire d'étape sur cette édition, il se contente largement de la belle opération réalisée aujourd'hui. Le Français le sait, il a pris du temps précieux à Sainz tout en limitant la casse face à Al-Attiyah, le tout à la veille d'une boucle rapide qui pourrait davantage convenir au buggy Mini autour de Wadi Ad-Dawasir.

Lire aussi :

"Globalement, ça s'est bien passé pour nous", résume-t-il. "On est partis deuxièmes ce matin, on a rattrapé Carlos à la neutralisation, quelques minutes après. Puis on a ouvert [la route] sur 200 kilomètres et en fait, globalement on n'a pas fait d'erreur de navigation, quelques petites centaines de mètres en trop, mais pas grand-chose. Je crois que c'est une bonne journée."

"C'était un peu délicat parce qu'on a eu les premières dunes très molles avec la voiture chargée en essence, c'est-à-dire très, très lourde, et donc la priorité était surtout de ne pas s'ensabler, car dans ces conditions-là, la voiture lourde est vraiment difficile à bouger. On s'est appliqués, ça a bien marché, et après c'était pas mal de navigation avec du hors-piste dans les grandes vallées. C'est une très belle spéciale, au niveau décor c'est super joli. C'est une bonne journée."

Un souci moteur pour Sainz

#300 X-Raid Mini JCW Team: Carlos Sainz, Lucas Cruz

Auteur du scratch après avoir déjà remporté le Prologue samedi dernier, Nasser Al-Attiyah reste calme devant sa situation au classement général, où il compte 9'14 de retard sur Peterhansel. Satisfait de sa prestation du jour, le Qatari ne s'attarde pas sur l'écart chronométrique qu'il aurait sans doute espéré plus grand ce lundi et insiste sur sa régularité et sa gestion de la course.

"Hier nous avons perdu beaucoup de temps car nous ouvrions la route, et ce n'était pas très bon pour nous donc nous n'avions pas pris de risques", rappelle le pilote Toyota. "Mais aujourd'hui nous sommes allés à fond, et tout a très, très bien fonctionné. Ces pneus sont incroyables sur le Dakar. Nous avions du rythme du début à la fin, nous n'avons pas commis d'erreur, nous avons fait du bon boulot. Je suis plutôt content, nous verrons, c'est encore long mais c'est un bon début."

Au sein de ce trio majeur qui s'est installé aux avant-postes du Dakar, Carlos Sainz est finalement le seul à déplorer une mauvaise journée. Leader avant cette étape, le pilote espagnol a rencontré des soucis de navigation mais également techniques, à cause d'un joint desserré.

"C'était une spéciale compliquée", explique-t-il. "La journée n'a pas été facile, nous avons eu des problèmes avec un point de passage, où nous avons dû faire demi-tour et perdu environ cinq minutes. Dans les 100 derniers kilomètres nous avons eu un problème moteur et nous avons perdu beaucoup de puissance."

Le point sur le Dakar

  Pilote Auto Temps
1 France S. Peterhansel Mini 7h17'18
2 Spain C. Sainz Mini +6'37
3 Qatar N. Al-Attiyah Toyota +9'14

partages
commentaires
Autos, Étape 2 - Al-Attiyah de retour, le bon coup pour Peterhansel
Article précédent

Autos, Étape 2 - Al-Attiyah de retour, le bon coup pour Peterhansel

Article suivant

Loeb rassuré malgré "quelques erreurs" de navigation

Loeb rassuré malgré "quelques erreurs" de navigation
Charger les commentaires