Course 1 - Jamie Green, une victoire à l'ancienne

partages
Course 1 - Jamie Green, une victoire à l'ancienne
Par : Emmanuel Rolland
30 mai 2015 à 17:02

Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt Audi RS 5 DTM
Miguel Molina, Audi Sport Team Abt Audi RS 5 DTM
Adrien Tambay, Audi Sport Team Abt Sportsline Audi RS 5 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM

Privé de DRS, Jamie Green n'en a pas moins su trouver l'ouverture sur son équipier Miguel Molina dans les derniers tours pour décrocher son deuxième succès de la saison lors de la course 1 sur le Lausitzring. Le pilote Britannique emmène un quarté Audi devant ses équipiers Edoardo Mortara, Mattias Ekström et Miguel Molina.

Finalement pénalisé pour avoir bloqué Timo Scheider (Audi), Marco Wittmann (BMW), initialement qualifié en 6e position, a écopé de cinq places de pénalité et s'élancera du 11e rang. Augusto Farfus (BMW) est pénalisé pour les mêmes raisons, et relégué au 23e et avant-dernier rang sur la grille.

Les nuages sont encore bien bas au moment du départ, et la pluie pourrait bien faire son apparition durant la course qui ne comptera pas, on le rappelle, de changement de pneumatique. A l'extinction des feux, Miguel Molina prend un bon envol de sa pole position, et garde l'avantage devant ses équipiers Green, Mortara et Ekström, alors que Maxime Martin (BMW) a réalisé un envol exceptionnel, pointant au 5e rang à l'issue du premier tour.

La deuxième boucle est marquée par le tête-à-queue de Lucas Auer (Mercedes) qui repart derrière la meute, avant que Augusto Farfus (BMW) ne range sa voiture dans les stands quelques minutes plus tard : c'est le premier abandon de la course. 

En tête, Jamie Green commence à mettre la pression dès le 5e tour sur son équipier, et leader de la course, Miguel Molina. Mattias Ekström en fait de même sur Edoardo Mortara pour le gain de la 3e place. Maxime Martin (BMW) reste accroché au train des Audi, les cinq hommes commençant à creuser un petit écart sur leurs poursuivants. Pascal Wehrlein (Mercedes) passe son équipier Robert Wickens au 13e tour pour le gain de la 6e place.

Molina emmène le train Audi

Au cap de la mi-course, les quatre Audi de tête, toujours flanquée de la BMW de Maxime Martin, ont creusé l'écart en tête. Les Mercedes de Wehrlein et Wickens suivies de l'Audi de Scheider suivent un peu plus loin, devant un paquet groupé composé de Wittmann (BMW), Juncadella (Mercedes), Blomqvist (BMW), Spengler (BMW) et Rockenfeller (Audi). Un peloton bientôt privé de Tom Blomqvist, qui effectue une excursion dans le bac à graviers.

Visiblement plus rapide que Molina, Jamie Green est en fait victime d'un problème de DRS qu'il ne peut utiliser pour dépasser le pilote espagnol. Il continue tout de même à mettre la pression sur ce dernier, lui-même pressé par Edoardo Mortara. Il reste 10 minutes au chrono.

Visiblement en proie à des problèmes sur sa BMW M4, Marco Wittmann perd positions après positions au fil des tours. Devant, Molina tient bon malgré la présence toujours présente de Green, alors que Wehrlein a recollé à son tour au peloton de tête.

Jamie Green fait sauter le bouchon Molina

Mais Jamie Green trouve finalement l'ouverture au 25e tour, au freinage du premier virage : le Britannique s'empare du commandement, et creuse rapidement l'écart. Edoardo Mortara en fait de même un tour plus tard, au même endroit, pour se porter en deuxième position. Molina perd pied : c'est au tour de Mattias Ekström de déposer le pilote ibérique au 27e tour, ce dernier se trouvant maintenant sous la pression de Maxime Martin et Pascal Wehrlein. Ce dernier dépasse le pilote belge au 29e tour, Martin étant encore dépassé par Wickens à l'amorce du dernier tour.

Jamie Green passe le drapeau à damiers en vainqueur, avec une avance de 4''261 sur son équipier Edoardo Mortara. Mattias Ekström grimpe sur la troisième marche du podium devant Miguel Molina, pour un quarté Audi détonant. 5e, Pascal Wehrlein est le meilleur représentant des pilotes Mercedes, devant son équipier Robert Wickens, alors que Maxime Martin, 7e, est le mieux classé du clan BMW.

Parti 24e et dernier, Adrien Tambay a effectué une belle remontée jusqu'au 16e rang. Course très difficile pour les deux Mercedes de l'écurie française ART Grand Prix, avec Lucas Auer 21e et Gary Paffett 23e et dernier. Augusto Farfus fut finalement le à l'origine du seul abandon de la course.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochain article DTM
Jamie Green était énervé

Article précédent

Jamie Green était énervé

Article suivant

LIVE VIDÉO - La première course du DTM au Lausitzring

LIVE VIDÉO - La première course du DTM au Lausitzring