Berger est "trop occupé" pour prendre la direction du DTM

partages
commentaires
Berger est
Par : Emmanuel Rolland
9 janv. 2017 à 19:30

Alors que des rumeurs faisaient de l'ancien pilote de F1 l'un des futurs patrons du championnat DTM, l'Autrichien assure que son arrivée à ce poste demeure peu probable dans l'immédiat.

Lance Stroll avec Gerhard Berger
Départ
Hans Werner Aufrecht
Hans - Jürgen Abt, directeur d'Abt Sportsline
Gerhard Berger
Lucas Auer, Mercedes-AMG Team Mücke, Mercedes-AMG C63 DTM
Lucas Auer, Mercedes-AMG Team Mücke, Mercedes-AMG C63 DTM
Le départ

À l'heure actuelle, l'ITR, société qui gère le championnat DTM, est présidée par Hans-Werner Aufrecht (fondateur de l'équipe HWA). Aufrecht est secondé par Hans-Jürgen Abt (par ailleurs directeur de l'équipe Audi Abt Sportsline), ainsi que par Walter Mertes, en charge du sponsoring et du marketing, ainsi que Florian Zitzlsperger, pour la partie organisation et communication.

Récemment, des rumeurs laissaient entendre que Aufrecht, Abt et Mertes pourraient tous trois quitter le bureau de l'ITR, alors que Gerhard Berger pourrait intégrer à son tour la direction de l'organisation du championnat de supertourisme allemand.

Mais Berger a récemment confié à Autosport que ses diverses activités ne lui laisseraient guère le loisir de s'atteler à cette tâche.

"Ils m'ont demandé ce que j'allais faire, et si je pourrais être intéressé", explique l'Autrichien, dont le neveu, Lucas Auer, vient de disputer les deux dernières saisons en DTM avec Mercedes. "Mais j'ai dit que, pour le moment, je n'étais pas sûr de vouloir m'embarquer dans une telle aventure, il n'y a rien de vraiment concret."

"Je suis loin de prendre cette décision, je sais qu'il y aurait une possibilité, mais il y a tellement de choses sur mon bureau que je ne sais pas par où commencer !"

Berger n'en insiste pas moins sur le potentiel actuel du championnat DTM, et sur sa capacité à rencontrer un succès grandissant dans les années à venir, alors que la série amorce cette saison une mutation avec un plateau réduit de 24 à 18 unités, et des voitures aux performances accrues.

"Une excellente plateforme"

"Je pense qu'il s'agit d'une bonne plateforme", continue-t-il. "Surtout que le championnat existe depuis tellement longtemps. Il est normal, en sport automobile, que les choses aillent parfois mieux, parfois moins bien."

"Mais les voitures de DTM sont spectaculaires, et bien entendu mon neveu [Lucas Auer] dispute le championnat. Et c'est une bonne combinaison avec la Formule 3 [sur les mêmes meetings]."

"Il compte trois constructeurs d'envergure, et ce serait bien de le voir se poursuivre pour un long moment encore."

Pilote en F1 de 1984 à 1997, Gerhard Berger a également disputé une course de DTM en 1985, décrochant une huitième place lors de la course d'ouverture de la saison à Zolder, au volant d'une BMW 635 CSi.

Article suivant
Photos - Le film de la saison 2016 du DTM

Article précédent

Photos - Le film de la saison 2016 du DTM

Article suivant

Mercedes communique ses pilotes pour 2017

Mercedes communique ses pilotes pour 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Pilotes Gerhard Berger
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités