Mercedes dans son jardin sur le Lausitzring

partages
commentaires
Mercedes dans son jardin sur le Lausitzring
Par : Emmanuel Rolland
28 mai 2015 à 07:24

Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Ulrich Fritz, HWA AG
Paul di Resta, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Gary Paffett, ART Grand Prix Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Christian Vietoris, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM

Vainqueur de huit des dix dernières éditions de la course du Lausitzring, Mercedes entend bien s'illustrer à nouveau ce week-end sur l'un de ses circuits fétiches, et confirmer ainsi les belles promesses que la marque à l'Etoile a laissé entrevoir à Hockenheim début mai lors de l'ouverture de la saison.

L'an passé, Mercedes a probablement vécu l'une de ses pires saisons en DTM. Déjà marquée par la défaite dans la course au titre lors de la dernière épreuve en 2012 (Gary Paffett s'inclinant finalement devant Bruno Spengler), la saison 2013 s'était avérée plus décevante encore. Après une entame 2014 encore difficile, Mercedes opérait un profond bouleversement de ses effectifs techniques, avec notamment le départ tonitruant de son chef de programme DTM, Gerhard Ungar, après la course d'Hockenheim.

Dès lors, la firme de Stuttgart amorçait une phase de restructuration tout au long de l'année dernière, aidée par une nouvelle homologation pour sa C-Coupé AMG accordée par les dirigeants du DTM à l'été. Si Mercedes a davantage tenté de limiter les dégâts l'an passé plutôt que de jouer les premiers rôles (avec tout de même deux victoires), le constructeur allemand a véritablement amorcé son retour au sommet il y a un mois à Hockenheim.

En plaçant trois de ses pilotes sur les podiums des deux manches dans le Bade-Wurtemberg (Pascal Wehrlein et Paul Di Resta 2e et 3e le samedi, Gary Paffett 3e le dimanche), la formation dirigée par Ulrich Fritz, le nouveau responsable DTM de Mercedes depuis l'an passé, a prouvé qu'il fallait désormais compter sur elle, dans le sillage d'une équipe Audi dominatrice lors de l'ouverture. 

Les succès passés ne sont pas une garantie de week-ends victorieux dans le futur.

Ulrich Fritz.

La confiance est d'autant plus au beau fixe chez Mercedes que l'équipe aborde ce week-end l'une de ses étapes fétiches, sur le circuit du Lausitzring, où elle s'est imposée à huit reprises lors des dix dernières saisons, les éditions 2013 et 2014 ayant été remportées par Gary Paffett et Pascal Wehrlein.

"Les podiums que nous avons décrochés lors du week-end d'ouverture à Hockenheim ont donné de l'énergie à toute l'équipe", commente Ulrich Fritz. "Ils constituent une récompense bien méritée pour tout le travail effectué durant cet hiver. Malgré tout, toute l'équipe est consciente qu'il reste encore beaucoup de travail à accomplir si nous voulons terminer dans les premières places de manière régulière". 

"Avec le Lausitzring, nous avons une piste sur laquelle nous avons décroché huit victoires lors des dix dernières saisons", poursuit Fritz. "Mais nous sommes également conscients que les succès passés ne sont pas une garantie de week-ends victorieux dans le futur. Bien sûr, ce serait génial de réaliser un hat-trick après les succès de Gary et de Pascal lors de ces deux dernières années, mais il est difficile de faire une quelconque prévision face au niveau de nos concurrents en DTM. C'est ce qui fait cette série si fascinante".

Prochain article DTM
Les Français de ART GP veulent tirer les leçons de Hockenheim

Article précédent

Les Français de ART GP veulent tirer les leçons de Hockenheim

Article suivant

BMW veut redorer son blason sur le Lausitzring

BMW veut redorer son blason sur le Lausitzring

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Lausitz
Lieu EuroSpeedway Lausitz
Pilotes Gary Paffett , Paul Di Resta , Christian Vietoris , Pascal Wehrlein
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Preview