L'ELMS officialise un plateau de 41 concurrents

partages
commentaires
L'ELMS officialise un plateau de 41 concurrents
Par : Basile Davoine
8 févr. 2018 à 16:47

On connaît désormais la composition de la grille du championnat ELMS 2018, qui se disputera en six épreuves de quatre heures.

L'European Le Mans Series a levé le voile sur son plateau 2018, qui mettra aux prises cette année 41 concurrents répartis au sein des trois catégories. Au total, ce sont 32 équipes qui se sont engagées dans le championnat, représentant 13 nations différentes.

Catégorie phare de la série continentale, le LMP2 est plus fourni que jamais et accueillera 17 prototypes. Avec sept châssis, ORECA reste le constructeur le plus présent, mais on dénombre également six Ligier et quatre Dallara. Le G-Drive Racing défendra son titre avec deux autos, au volant de l'une desquelles on retrouvera Roman Rusinov puisque la structure russe a décidé de ne pas se présenter en FIA WEC. Vice-Champion l'an passé, United Autosports disposera également de deux autos.

Aux côtés des habitués que sont DragonSpeed, Panis-Barthez Compétition, IDEC, SMP Racing et consorts, on note l'arrivée de Duqueine Engineering, qui passe du LMP3 au LMP2.

L'équipe française Graff, qui aura en charge l'exploitation de l'une des deux G-Drive, sera également toujours présente sous ses propres couleurs et pourra compter sur un équipage bénéficiant de l'expérience de Tristan Gommendy.

"L’European Le Mans Series continue de renforcer sa position en tant que championnat leader de l’Endurance en Europe et nous sommes très heureux de voir que 41 voitures seront alignées en 2018", se réjouit Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest. "La catégorie LMP3 s’agrandit encore, la catégorie LMP2 ne s’est jamais aussi bien portée et les équipes et pilotes de qualités sont toujours attirés par la catégorie LMGTE. Avec six des plus beaux circuits d’Europe au calendrier 2018 et certains des meilleurs pilotes et équipes du monde qui s’affronteront, l’ELMS promet une nouvelle fois d’être riche en action." 

Les 41 concurrents en images

Après le Prologue programmé au Castellet à la mi-avril, l'ELMS ouvrira sa saison sur cette même piste avant de se rendre à Monza, Spielberg, Silverstone, Spa-Francorchamps puis Portimão.

Du côté du plateau LMP3, 18 autos seront au départ de la saison avec 15 Ligier JS P3 face à trois Norma M30, tandis que le GTE se résumera à un duel équitable entre trois Ferrari 488 GTE et trois Porsche 911.

"Des équipes et des pilotes de renom venant du monde entier figurent sur la grille ELMS 2018, ce qui souligne l’importance du championnat européen dans le monde de l’Endurance", souligne Gérard Neveu, directeur général de l'ELMS. "En 2018, le plateau sera conséquent avec 41 voitures, ce qui est un bon indicateur de l’attractivité de la Série. C’est pour cela que nous continuerons de faire notre possible pour faire de l’ELMS le meilleur championnat continental qui soit pour toutes les personnes impliquées : les équipes, pilotes, partenaires, les médias et bien sûr les fans."

On retrouvera à coup sûr certains des concurrents de l'ELMS sur la liste des 60 invités à participer aux 24 Heures du Mans, que l'ACO dévoilera vendredi 9 février à partir de 15 heures. Cette présentation sera à suivre en direct sur Motorsport.com

La liste complète des engagés est à télécharger en cliquant ici.

Prochain article ELMS
Comment G-Drive compte aligner trois pilotes "pro" en LMP2

Article précédent

Comment G-Drive compte aligner trois pilotes "pro" en LMP2

Article suivant

G-Drive décroche le titre ELMS à Portimão

G-Drive décroche le titre ELMS à Portimão

À propos de cet article

Séries ELMS
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités